Réponse du SIDACTION

Préambule : le préservatif est utile, il permet de se protéger des véritables MST, mais aussi de se passer des pilules contraceptives qui détériorent la santé des femmes. Mais pour le VIH.. n’y comptez pas on ne sait même pas s’il existe vraiment et le SIDA n’a peut être rien à voir avec l’existence d’un virus, tous comme le cancer d’ailleurs.

Nous avons interrogé le SIDACTION sur la polémique soulevée par les propos du Professeur Montagnier, et sur ceux du Docteur Etienne de Harven et sur les nombreuses incohérences qui entourent historiquement la naissance du VIH qu’on accuse d’être responsable du SIDA. Voici notre courrier :

Bonjour. Nous avons (internautes par millions) des doutes sur l’existence du virus qui cause le Sida. Après lecture de plusieurs livres sur le sujet, la vue de plusieurs interviews et documentaire dont celle de Montagnier dans House of Numbers paru en 2009. http://www.youtube.com/watch?v=bAPZnPuPuwc Montagnier dit clariement qu’en Afrique on ferait mieux de donner des nutriments, des mesures d’hygiènes pour lutter contre le stress et la dépression immunitaire. La liste des arguments qui vont à l’encontre de l’épidémie virale sont trop long pour être exposé ici et vous avez du les entendre déjà. Pouvez vous me donner votre point de vue ou développer une rubrique sur le site afin de répondre aux questions légitimes que de  plus en plus de gens se posent ?

Voici maintenant la réponse que nous commentons en gras et en couleur.

Monsieur, Merci de nous avoir fait part de vos interrogations. Nous avons connaissance du positionnement de M. E. De Harven, ainsi que des controverses qui sont alimentées par les différents négationnistes. Il est important de savoir que ces livres sont construits pour soutenir la théorie du complot, déjà vue pour d’autres thématiques (par exemple : l’homme n’aurait jamais marché sur la lune, ou l’holocauste n’aurait jamais eu lieu). Ils placent les populations en victimes d’une manipulation médiatique et politique. De plus ils exposent, pour le VIH, une grande accusation des homosexuels, toxicomanes et des personnes vivant en Afrique subsaharienne, mettant en cause leur « style de vie ». Nous vous invitons à être vigilent lors de la lecture des blogs dont vous parlez sur Internet. Les éléments suivant pourront apporter des réponses à vos questions.

Ca démarre fort avec l’argument de base qui consiste à classer les sceptiques en adepte des théories du complot, on met dans un même sac tous le monde… si vous pensez que le VIH n’est peut être pas la cause du SIDA alors vous croyez que l’homme n’a jamais marché sur la lune que l’holocauste n’a pas eu lieu… Franchement ça vole très haut, et si je suis chauve c’est que je suis skined tant qu’on y est ? Remarquez tous les médias n’ayant pas d’arguments solide à faire valoir tente de clore le débat avec le mot qui tue : Theorie du complot….

Les trois principales affirmations négationnistes sont :

  • Le VIH n’existe pas et n’est pas la cause du sida.
  • Le sida n’est pas une maladie contagieuse.
  • Les antirétroviraux aggravent la santé des patients.

Ces trois affirmations négationnistes se retrouvent dans plusieurs ouvrages, blogs… Les argumentations qui les soutiennent ne manque pas de contradictions, propos confus, fausses déclarations, interprétations des articles et reformulations erronées. Ceux qui les soutiennent mettent dans la bouche des scientifiques des propos raccourcis et de fausses affirmations.

Et bien s’il y a tant d’erreurs que cela, pourquoi ne tentez vous pas d’y répondre, cela éteindra plus surement le doute qu’en levant les bras au ciel et en criant aux fous qui croient au complot.

Il est important de savoir que les négationnistes ne sont pas reconnus par la communauté scientifique. Dans les revues scientifiques internationales, les données présentées sont expertisées par un comité indépendant avant publication. Vérifier la présence de publications récentes de personnes affirmant avoir des résultats scientifiques (douteux) est un bon moyen de savoir si ces personnes sont reconnues (véritables scientifiques).

Alors là, cet argument ne tient pas, car les revues scientifiques et médicales sont soutenue financièrement par les laboratoires de l’industrie pharmaceutique. Les laboratoires de l’industrie pharmaceutique privée :

  • financent à 83 % l’AFSAAPS, (rapport : IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales remis au Ministre de la Santé en Août 2007)

  • financent à eux seul l’OMS à un niveau plus élevé que les 194 pays membre de l’OMS, 

  • financent aussi les études scientifiques, rédigent les comptes rendu qu’ils fournissent ensuite à la commission AFSAAPS ou à l’UE. Les revues scientifiques en médecines sont au service de l’industrie big pharma qui à elle seule génère autant de profit que le pétrole. 

  • financent les ONG chargées de la prévention et lutte contre le SIDA

  • financent 100 % de  la formation continue des médecin qui une fois le diplôme en poche doivent se mettre à jour.

  • On retrouve des personnes qui font des  va et vient de BIG PHARMA vers l’ONU, l’OMS,  un peu comme un infiltration de lobbying dans toutes les ONG

  • Big pharma est présente à TOUS les échelons de la médecine… comme dit Coluche :  on est cerné.  La question est de savoir qui fabrique la communauté scientifique dont vous nous parler ?

En Afrique du Sud, les thèses négationnistes ont fait d’énormes dégâts, c’est aujourd’hui le pays dans lequel on compte le plus grand nombre d’infections à VIH (avec une prévalence chez les femmes enceintes allant jusqu’à 30 %, vous pouvez aller voir les données de l’ONUSIDA de 2007).

La encore, il faut tenir compte de la façon de comptabiliser les malades, car si vous êtes positifs en Afrique, il suffit parfois de se rendre en Australie ou en Angleterre pour d’un seul coup devenir séronégatif. En Afrique si vous avez une diarhée pendant une semaine, avec une grande fatigue, hop on vous classe comme malade du SIDA, on ne se pose pas la question de savoir quelle eau vous buvez, comment vous vivez, ce que vous mangez…  les chiffres des malades atteint du VIH sont une vaste escroquerie. Sans compter que les hopitaux en Afrique ne font pas des tests pour détecter les séropositifs, cela coûte trop cher. Voici une vidéo ou parle des responsables des tests de dépistage.

–       Le VIH n’existe pas et n’est pas la cause du sida. Le VIH a été découvert et isolé en 1983. Cette découverte a été amplement vérifiée et confirmée depuis. Le VIH est un virus exogène (qui vient de l’extérieur) qui s’installe et se multiplie dans le corps et a un effet nocif (pathogène). Le VIH est directement détectable dans le sang des personnes infectées.

Le VIH  supposé n’a été observé qu’en éprouvette de laboratoire sous stress artificiel et son apparition était endogène sur les clichet de Montagnier. Nous n’avons jamais identifié cet hypothétique virus avant qu’il ne sorte comme par magie d’un TC4.  Il n’existe à ce jour aucune image de ce virus observé au microscope électronique dans le sang de malade dont ont dit qu’ils ont une charge virale élevée.  De plus le VIH exogène supposé peut parfaitement être confondue avec un rétrovirus endogène, car nos ADN contient 1 % de rétrovirus, et ses rétrovirus endogène (déjà en nous) peuvent dans certaines conditions déclencher des maladies… notamment comme celles qu’on retrouve dans le SIDA. Le professeur Montagnier lors d’une conférence en 2000, montre que le rétrovirus du VIH s’extrait de la cellule malade, et c’est comme cela que Montagnier à identifié dans une éprouvette soumise au stress les premiers rétrovirus VIH…..Monargnier n’a jamais identifié de virus exogène et le Pr Gallo non plus, et personne depuis non plus. La question est alors, qu’est ce qui rend malade la cellule, pourquoi a t’on réussit à identifier ce rétrovirus en éprouvette, mais jamais chez l’homme ? Voici une vidéo qui rappel la formation endogène des rétrovirus.

  • Le sida n’est pas une maladie contagieuse L’absence de symptômes n’est pas une preuve d’absence d’infections. Les infections sexuellement transmissible (IST) ne se voient pas forcément (hépatite B, chlamydiæ, syphilis) et les conséquences à long terme peuvent être graves : cirrhose, cancer du foie, stérilité… Souvent, le seul moyen de savoir si on est contaminé par une IST est de se faire dépister. L’infection par le VIH est une maladie contagieuse, c’est une infection sexuellement transmissible. Les symptômes peuvent n’apparaître qu’après de longues années. Voir jamais….ce qui est étonnant vous ne trouvez pas ? Les liquides contaminants sont : le sang, le sperme, les secrétions vaginales de la femme, le liquide pré-séminal de l’homme (liquide transparent qui peut apparaître dès l’érection) et le lait maternel. Etant donnés les contextes de la transmission tous les individus : hommes, femmes et enfants, par la transmission mère-enfant, peuvent être concernés.

Ah bon, pourquoi le SIDA est la première épidémies soit disant virale qui touchent plus un sexe que les autres…. le virus est il sélectif. Pourquoi une épidémie touchent plus le tiers monde que l’occident, le virus est il marxiste ? 

–       Les antirétroviraux aggravent la santé des patients. Le VIH n’est pas un virus comme les autres car il s’attaque directement aux lymphocytes T CD4, chefs d’orchestre de notre système immunitaire. Ces cellules jouent un rôle central dans les mécanismes de défense de notre corps. L’infection par le VIH fragilise donc l’organisme et le rend sensible à des agents pathogènes auxquels il serait capable de résister s’il n’était pas infecté par le VIH. C’est justement parce que le VIH s’attaque directement aux défenses de l’organisme qu’il est difficile de le combattre. C’est un grand défi pour les chercheurs qui travaillent en immunologie et en virologie. Les traitements antirétroviraux (ARV), tout en étant des traitements lourds provoquant des effets indésirables importants, ont permis et continuent de permettre la survie de personnes séropositives. Avant 1996, année où les ARV ont été prescrits sous forme combinée : multithérapies, les personnes séropositives étaient destinées à une mort certaine. Aujourd’hui, grâce aux ARV, l’espérance de vie des personnes touchées par le VIH sous traitement s’est nettement améliorée.

Pour votre information, le premier médicament anti rétrovirus vendu pour le SIDA était l’AZT, or ce médicament à été développer dans les années 60-70 dans le cadre d’un programme de lutte contre les cancer qu’avait voulue le président Nixon. Au moins, les millions engloutis dans ce projet ont pu être réinvestis… L’AZT fut inventé a une époque où l’on croyait que le cancer était provoqué par des rétrovirus dans les années 60. Puis considéré à l’époque comme un poison inadapté aux soins des humains, l’AZT fut jeté aux oubliettes. Le SIDA fut l’occasion de ressortir la molécule.  » L’AZT fait partie de la classe des analogues de nucléosides, molécules qui perturbent la constitution des brins d’ADN en cours de synthèse. Cette substance cytostatique empêche le processus de copie de l’ADN et bloque par conséquent la reproduction de toutes les cellules y compris celles du sytème immunitaire.Ce phénomène explique comment l’AZT, commes d’autres molécules du même acabit, aggrave l’immunodéficience au lieu de l’améliorer »  « Supercherie scientifique et arnaque humanitaire » de Jean-Claude Roussez. On sait aujourd’hui que l’administration de l’AZT chez des personnes séropositives a augmenté leur mortalité, ce qui permettait de renforcer l’hypothèse d’une épidémie de SIDA. Les nouveaux médicaments et l’arrêt de l’utilisation de l’AZT permettent ensuite de donner l’illusion que les nouveaux traitements sont efficace. Rappelons que pour le Professeur Montagnier, le mieux serait encore de donner une bonne alimentation, de l’eau potable, des prendre des mesures d’hygiène et diététique pour réduire le stress immunitaire. Le Professeur Montagnier, n’ose pas remettre en cause la théorie initiale, mais il reconnait que le SIDA à besoin d’autres facteurs de stress pour se développer. Et de cela toute la communauté scientifique est d’accord. Aussi, pourquoi l’action du SIDACTION ne pourrait elle pas servir à apporter des denrées alimentaires, installer des circuits d’eau potable, de retraitement des eaux usées….

Cordialement, Sophie Lhuillier, PhD Chargée de la Communication Scientifique 228 rue du Faubourg Saint Martin 75010 Paris Tél : +33 (0)1 53 26 49 69 Fax :+33 (0)1 53 26 45 75 Mail:s.lhuillier@sidaction.org Site:http://www.sidaction.org

Voici la réponse du site Sidaction à nos commentaires : Ils ont refusé que nous publions leur réponse et les remarques que nous y avons faites… vous l’image ci dessous…. Visiblement, ce n’est qu’une question d’opinion qui nous sépare… plus une question de science…. bon alors votons pour savoir si le VIH est bien la cause du SIDA ou si cela n’est pas la conséquence d’autres infections chroniques, de dénutrition, de stress oxydant   Nous avons aussi véçu une censure sur le Site internet de l’Express ou nous avions commenté un article sur le SIDA en évoquant les propos du Professeur Montagnier. Le Directeur de rédaction Eric Mettout à refusé notre commentaire, nous disant que nos informations sont fausses. Nous l’avons alors intérrogés, pour qu’il nous dise qu’est ce qui est faux ? Il a été incapable de répondre…. nous publierons prochainement nos échanges par mail avec Eric Mettout sur ce sujet car il valent leur pesant de pépites de mauvaise foie et d’incapacité à échanger des réflexions.

Conclusion : Le SIDACTION  sert à collecter de l’argent qui sera ensuite distribué aux laboratoires de recherches (de l’industrie pharmaceutique) pour y créer ensuite de nouveau médicament. Puis une partie des fonds collectés servira aux ONG Africaine à acheter les médicaments à l’industrie pharmaceutique, car comme vous le savez BIG PHARMA est une entreprise philanthrope, désintéressée du profit qui agit pour soigner les malades…. N’y a t’il pas un certain cynisme à utiliser les dons pour les donner à BIG Pharma qui réalise déjà des profits aussi important que les compagnies pétrolières ? Enfin pour terminer notre commentaire sur la réponse que nous a fournit le site SIDACTION, voici une liste des documentaires réalisés à ce jours qui contestent la thèse officielles d’un VIH. Il ne s’agit pas d’élucubration comme nous avons pu en voir le réchauffement climatiques, sur l’homme qui marcha sur la lune. Nous ne sommes pas des journalistes qui voient le mensonge partout comme vous semblez le laisser entendre, et nous vous renvoyons à la lecture de nos positions sur les grand sujets du 20 et 21ème sièles.

Sida, le doute paru en (1995.) Interview Du Professeur Etienne de Harven, du journaliste scientifique Jean Chaude Roussez sur Nomane TV, ou encore avec Sabine Leblanc Sida House off Numbers La Choquante vérité (2009)

Quelques références utiles : http://fr.wikipedia.org/wiki/Contestation_de_la_responsabilité_du_VIH_dans_le_sida Dr Étienne de Harven et Jean-Claude Roussez, Les 10 plus gros mensonges sur le sida, Dangles, 2005 « Supercherie scientifique et arnaque humanitaire » de Jean-Claude Roussez.

47 Comments

Add a Comment
  1. Intéressant..! mais en attendant, le seul moyen de pouvoir découvrir l’origine du sida est de passer par ces labos.. Sinon qui ?? Pas évident ! Ces labos ont aussi tout intéret à trouver l’origine du sida puisque cela leur ferait un gros coup de pub…Et des milliards de bénéfices en vendant leurs produits.. hmm très humain, hein! Pour ce qui est du sidaction, no comment..

    1. Sauf que si on annonce aujourd’hui la découverte d’un vaccin, seul les labos toucheront le pactole…
      Vaccination = éradication du SIDA donc pu d’argent gagné avec les tests de dépistages, pu d’argent gagné avec les traitements lourds et chers, moins de subvention aux départements santés voir fermeture de certains, au revoir sidaction, ONUsida…et j’en passe.
      Au final le Vaccin apportera des milliards mais en fera perdre peut-être plus…

      1. Je partage les propos de Jo.
        Une simple arithmétique.
        Supposons à 100.000.000 le nombre de seroposutifs ds le monde et kon les vaccine à hauteur de 100 euros/personne.
        Imaginez aussi que 2.000.000.000 personnes utilisent une capote de 25 centimes 2 fois par semaine pendant une moyenne de vie de 50 ans. Ajouté à ça ts les autres organismes liés au Sida.
        Vous comprenez du coup l obstination de certains de nous dire la vérité.
        Le business n’a pas de morale…

        1. oui, et on peut ajouter qu’il existe une idéologie non dite de la part d’un certain nombre d’élite de notre monde, c’est celle de la surpopulation. Ces théories existent, elles font l’objet de document officiels qui affirme que la terre est en phase de surpopulation. Le Sida avec ces préservatifs tombe à point nommé pour jugulé les natalités.

        2. Attention les capotes ne servent pas pour le sida mais servent et sont indispensables ppur se protéger des autres MST !!!!
          pour ce qui est de la vaccination n’en parlons même pas. Quel est le processus et le but du vaccin ? On insère à petite dose le virus pour que le corps crée des anticorps.
          Qu’est ce que le test de seropositivité ? Vérifier s’il n’y a pas des anticorps censés lutter contre le prétendu virus…
          Or si on prend le vaccin par simple déduction on devient seropositif, c’est vraiment pas de chance …

          1. Tout bien dit couco!! Au point où je ne tiens même plus sur ma chaise!ce qui me fait tout au plus mal pour un sujet aussi sensible et sérieux. Car il y a des gens qui se sont enfermés en n’en plus sortir tout bonnement à attendre łeur »prochaine mort » ayant perdu tout goût à la vie et j’en cite si je considère même pas ceux là qui doivent supporter les effets indésirables de leurs traitements tout ça au nom de la survie,et pour ceux qui en sont morts je préfère pas en parler,tellement j’ai mal mais très mal.

  2. Tout ce que vous faites dans votre soit disant démantèlement des arguments en faveurs de l’existence du VIH c’est nous dire que : comme ce que nous disent les scientifiques et les labos n’est pas à proprement parlé vérifiable (parce qu’au passage vous n’êtes absolument pas médecins ou scientifiques) alors c’est faux ?! C’est exactement ce que vous condamné. Vous dites que le Sidaction vous répond en vous disant que ce que vous dites est faux mais ne vous explique pas ce qui est faux, mais c’est exactement la démarche que vous adoptez pour défendre votre position. De plus vous croyez avoir demandé l’avis du Sidaction, mais vous êtes buté sur votre position et n’accepterez jamais l’opinion que la majorité à déjà accepté. Vous avez un train de retard, et vous ne raconter que ce que vous avez lu dans des soit disant revues articles etc… dignes de confiance.
    Vous croyez avoir raison et avoir l’esprit ouvert, mais c’est l’inverse car vous VOULEZ au plus profond de vous croire que le VIH n’existe pas. Vous pensez avoir une vision objective de la chose, cependant je suis sur que vous n’avez lu que les articles donnant le SIDA comme un tissus de mensonge. Et les articles qui sont en faveur de l’existence du VIH, les avez-vous tous lu ?!
    Scientifique vous ?! Non, négationniste serait faux, mais vous êtes tout de même très SUBJECTIF !

    1. Pas du tout… j’ai expliqué avec des arguments en quoi la réponse du Sidaction est malhonnête et fausse. Si vous ne parvenez pas à les comprendre, je n’y peux rien. Les responsable du Sidaction n’on pas été capable de mettre un seul argument contradictoire en face de ma réponse et se sont contenter de botter en touche ou de me menacer en m’interdisant de publier leur mail.

      J’ai lu les 2 positions : celle qui valide la théorie VIH= SIDA et celle qui montre que SIDA est indépendant du VIH.

      Si vous avez des arguments, je les attends.

    2. Il n’empêche que personne n’a vu le VIH, il n’existe aucune photo, pas même au microscope électronique.
      Pas besoin d’être un grand scientifique pour s’en rendre compte.

      1. mdr,70 pour cent des dcd du sida on était contrôlé non séropositif au vih.

        faut arrêter avec cette merde,les usa on planifié pour avoir leur tune
        dans le monde la chose qui consomme le plus chez l’être humain bah c’est la baize,don allez on invente le vih qui se chope par le sex tout le monde crois en cette merde et tout le monde a peur donc aller on va prendre des capote pour remplir les caisse.

        Je fait du body,des pote a moi se goinfre au stero ,et quand a leur prise de sang ils sont séropo,et 7 mois apres ils sont séroneg mdr.

        un pote en thailande est déclaré positif,et venue en france pour refaire un teste au labo puis séroneg mdr.vive la tune

    3. Je suis né dans la génération sida, j’ai grandi avec des pubs à la télé qui m’ont marqué à vie je pense, j’ai grandi et démarré ma vie sexuelle dans la peur du sida, en tant que bon élève bien informé, j’ai toujours utilisé des préservatifs, j’ai toujours fait des tests avant de ne plus en utiliser. Je suis hyper informé au sujet des modes de contaminations des MST, dont le vih, j’ai eu des comportements à risques, des accidents, j’ai vraiement cru que des tests allaient être positifs… mais non, jamais. Donc je suppose que les auteurs à qui vous demandez s’ils ont lu des ouvrages en faveur de l’existance du vih, l’ont fait, ils ne s’intéresseraient pas à la question dans le cas contraire.

      J’arrive dans un âge où on se pose des questions, on s’intéresse à la politique, au monde, à l’histoire, pas seulement celle qu’on nous a enseigné à l’école. Ce matin même j’entendais à la radio, un juif, ancien déporté polonais, qui qui expliquait que les américains n’étaient pas venu libérer la France pour la rendre aux français, mais pour arriver avant les russes… rien à voir avec le sujet, c’est juste un exemple, de remise en cause de ce que l’on nous a appris. Mais le sida, c’est tellement compliqué que personne ne comprend, sauf les scientifiques, même si on nous explique, ca reste flou, sûrement parce que ca l’est un peu pour eux aussi… Je ne prend pas ce reportage au pied de la lettre, mais, moi qui n’avais pas compris les résultats de mon 1er test hiv, où l’on avait recherché des anti-corps qui sont censés me défendre, ca m’avait laissé perplexe, maintenant je sais que l’on cherche à savoir si j’étais capable de me défendre contre un virus, pour savoir si je l’avais ou pas… Avec des tests qui ne détectent pas directement ces anti-corps, mais des signes de présences de ces anti-corps par rapport à des critère et…. un questionnaire :) c’est la meilleure celle là !

      Bref, même si certains sont persuadés que le vih n’existe pas ou n’est pas LE virus du Sida, il en faut, car c’est peut-être grâce à eux qu’un jour on aura la réponse à cette question qui nous pourri la vie depuis tout petit ! Personnelement, j’ai un doute sur la question, non pas parce que j’ai lu des livres de gens qui pensent qu’il n’existe pas, mais parce que ce virus est bizarre, et plus on l’en apprend à son sujet, à son origine, moins c’est clair, et plus on doute ! Je ne suis pas dans les extremes comme par exemple ces américains qui refusent toute vaccination, je ne pense pas que ce soit une bonne chose, certains vaccins sont utiles, d’autres non, et sont purement commerciaux, la grippe par exemple.

      Après c’est un choix, on peut choisir de croire en tout ce qu’on nous dit à la télé et choisir d’essayer de se faire ses propres opinions en assayant de fouiller un peu plus, on en apprend tous les jours, les grands mensonges du passé finissent toujours pas ressortir, mais quand plus personne ne s’y intéresse. Et c’est lorsqu’on s’intéresse à ces choses là, que l’on se dit qu’il n’est pas possible que ca soit fini aujourd’hui, les gens qui dirigent le monde auraient-ils changés ? non ils sont malheureusement de pire en pire et les mensonges toujours plus gros, et plus c’est gros, plus ca passe ! Et avec le temps, les techniques de communications sont toujours meilleures, on nous fait avaler n’importe quoi aujourd’hui.

      Tout ca pour dire que ces théories « négationnistes » sont intéressantes et ouvrent le débat, chose qui n’a, à priori, pas été faite dans le cas du sida…

      1. Vous avez raison, on peut être les derniers informés, mais en étant méfiant à l’extrême avec toutes ces choses qu’on veut nous faire gober, vigilant sur l’information qu’on nous balance, toutes ces actions médiatisées où ils font tous les beaux en nous faisant croire qu’ils font le bien, au final c’est à nous à recouper les informations en s’intéressant au plus près à tous ces sujets qui font nos vies!

    4. N’est ce pas la même chose que tu fais BBB!! Au final tout comme la vie a toujours été une affaire de dualité,soit c’est le blanc ou c’est le noir, à chacun son parti et la fin nous dira…. parceque ‘il y a au moins une chose qui est certaine et universelle c’est qu’en toute chose il y a un début et une fin. En attendant ce jour bah que chacun se tienne sur łe coté de la balance qui lui paraît fiable et censé. Bien à toi.

  3. excellent résumé, merci beaucoup.
    Malheureusement, les gens préfèrent garder leurs oeillères, c’est plus rassurant.
    Je ne suis pas journaliste mais scientifique, j’ai visionné toutes les interviews de spécialistes au coeur de cette contestation et les arguments sont IMPLACABLES mais penser pouvoir faire ouvrir les yeux et faire éclater la vérité au grand jour, ce serait sous-estimer le pouvoir de l’autre catégorie de scientifiques, celle qui est payée par l’industrie pharmaceutique pour manipuler les foules et maintenir les paradigmes les plus rentables.
    Le plus gros scandale reste ce traitement tueur que les industriels n’ont pas hésité à tester sur des cobayes homosexuels, après tout, ça devait faire les affaires d’une certaine catégorie de gens.

    Je plains les gens qui manquent de connaissances et de raisonnement car dans notre société de profit, il est extrêmement difficile de démêler le vrai du faux, idem en matière de nutrition, on marche sur la tête et les personnes averties qui tentent comme vous le faites et comme je le fais dans mon entourage de renverser ces dogmes se prennent des vents, de la raillerie quand ce ne sont pas des insultes…
    En tous cas, merci pour votre article richement argumenté (pour les initiés non conditionnés)

  4. Si le sida « est une maladie infectieuse nouvelle apparue au début des années 80 » qui tue les malades au bout de quelques années. Et si l’Afrique est le continent le plus touché… Alors on doit observer une chute du taux général d’espérance de vie en Afrique et une baisse de la démographie…
    Mais non, rien, aucune trace dans les courbes et les chiffres (espérance de vie et population)(sources ONU, OMS…) d’une maladie nouvelle qui infléchirait les courbes à partir de 1985-1995.
    Donc 2 hypothèses :
    1 – Le sida est une maladie ancienne causée par un agent pathogène (Vih) ancien (présent de façon endémique depuis toujours) Ce qui expliquerait l’absence d’impact sur les courbes.
    2 – Le Sida est un mot masquant d’autres pathologies et le Vih n’est pas à lui seul l’agent pathogène responsable de la chute du système immunitaire au bout de plusieurs années d’infection.

    Je crois cet argument totalement vérifiable et imparable…

  5. J’ajoute par respect des malades, que je ne nie pas la réalité du syndrome mais seulement la responsabilité unique du l’agent pathogène Vih.

  6. Le sida est un syndrome mal défini. Le vih est un rétrovirus mal connu… Les test Elisa et Bolt sont non strictement spécifiques.
    La tri thérapie n’est pas un traitement spécifique au Vih.

    1. Très intéressant de comparer l’évolution du vih/sida avec les courbes démographiques !!

      Après mes premières lectures sur le sujet, j’avais compris que le sida regroupait un grand nombre de maladie et comparé les cartes du monde, grossièrement. Pour remarquer que, sauf les pays que l’on connait pour avoir un taux important de sida, certains, m’avaient laissé perplexe, la Russie, la Birmanie et le Laos. J’étais étonné de voir autant de cas en Russie et ai fini par découvrir qu’il y a également beaucoup de ca de tuberculose, maladie « représentée » par le sida.

      En revanche, la Birmanie, pays qui était très fermé jusqu’a il y a peu, a un taux égal à la Thailande, comme le Laos. Le sida est connu en Thailande à cause de la prostitution, mais pas au Laos et surtout en Birmanie… Sauf que cest trois pays, sont des zones fortement impaludées (plus maintenant pour la Thailande, officiellement…) Il est donc incroyable de voir comme le sida à traversé ces frontière, sauf, si la cause réelle est en fait la malaria…

      Pour toutes les autres cartes du monde, on superpose facilement, certaines maladies, palu, utilisation de drogues, malnutrition, et d’autres critères à celle du vih/sida qui sont elles-mêmes mélangées. Difficile de déméler tout ca, mais ca reste quand troublant !

  7. Capote d une valeur de 0, 25 euro. (Erratum)

  8. bonjour à tous . je partage le lien de mon groupe FB .
    je suis touchée de très près par cette arnaque et je partage tt à fait vos arguments concernant l’isolaton du virus etc …
    je vous attend nombreux sur mon groupe pour en discuter .
    https://www.facebook.com/groups/1444331889112928/?fref=ts

    Prenez soin de vous et ouvrez l’oeil et le bon 😉 !

    Aurélie .

    1. il y a trop d’intérêts dans la balance effectivement , il y a une surpopulation : cancer et sida arrivent bien , un peu comme la gripe espagnole , tout ça n est que foutaises et une fois de plus et comme d habitude 95% de la population croît ce qu on a voulu lui faire croire , c est à dire des mensonges.
      question: faites vous confiance à votre banquier pour qu il multiplie vos pains ou a vous même ,vous vous faites confiance à votre banquier , eh bien je vous souhaite bien du bon temps , car avec les toubibs c est pareil, au fait , des toubibs qui soignent , vous en connaissez beaucoup sinon , car si je tombe malade ça pourrait m intéresser , ect ect.
      C EST A VOUS DE VOIR SI VOUS PREFEREZ VOUS FAIRE MANIPULER LE CERVEAU CA VOUS REGARDE, CA VOUS PERMETTRA DE NE PLUS PENSER DU TOUT , COMME 95% DE LA POPULASSE. A+

  9. Sérieux j’y comprends rien !!! Moi a plusieurs reprises j’ai été detecte comme étant séropositif ont me parle d’anticorps qui sont trouves dans des analyses ….de quels anticorps s’agit il ?! Sont ils ceux du vih ?! et je voudrai savoir car je n’ai jamais contaminé qui que se soit et même avec des rapports non protégés avt qu’ont me l’annonce et ce que veut dire votre exposé, c’est que le vih n’a rien avoir avec le sida ?! Alors Qu’esque le vih qu’esqui cause le vih comment ont l’attrape??? et Qu’esque le sida comment attrape ton le sida ?? je suis dépassé par tout ça vraiment le pire est de ne pas savoir le pourquoi du comment qui est la cause de quoi et ainsi de suite merci de me répondre

    1. Le SIDA…. = Syndrome….. c’est un syndrome auquel on a voulu trouvé une explication simpliste, donc un virus, donc faut des médicament et un vaccin. Voici la ligne officielle d’une science arrogante je trouve.
      Lors d’un test pour voir si vous avez le sida, on ne cherche pas le virus, on ne l’a encore jamais trouvé, on cherche des fragement de protéines dont on a émis l’hypothèse qu’il serait issue du HIV, mais de celà on n’en sait rien en fait, car sur un test Westerblot, si on suit la procédure de dilution normale nous aurons 100 %de seropositif, alors on dilue 400 fois l’échantillon au lieu de 10 fois…. comme ça ouf, il n’y a pas trop de séropositif….
      Tout cela n’est pas de la science rationnelle, c’est du bricolage.

  10. Je voudrais vous faire remarquer que vous avez déformés les propos du professeur Montagnier en le citant ^^ (ce qui est très doué 😉 On ne peut pas guérir du virus du SIDA quand il est installé mais le professeur voulait dire que l’on peut plus ou moins éviter la contamination initiale en ayant un système immunitaire assez fort grasse à une bonne hygiène de vie.
    Ensuite je vous fait remarquer que le HIV se retrouve soit dans les lymphocytes TCD4, soit se cache dans d’autres cellules pour ne pas être détruit donc il est assez difficile à voir dans le sang.
    Les rétrovirus sont des virus à ARN qui ont une enzyme qui permet de faire passer leur ARN en ADN et les antirétroviraux comme l’AZT permettent de bloquer ce passage. De plus ces rétrovirus sont bien éxognènes et ils rentrent ensuite dans la cellule pour utiliser son matériel pour qu’is puissent se reproduire. Ces rétrovirus sont aussi retrouvés dans certains cancers (le papillomavirus peut induire le cancer du col de l’utérus cf dépistage du cancer du col de l’utérus).
    Enfin heureusement il existe encore des revues scientifiques indépendantes ^^

    1. Ecouter bien ce que dit Montagnier :
      Le journaliste lui demande,  » si vous prenez un africain pauvre infecté par le SIDA, pensez vous qu’ils puissent guérir en appliquant ces mesures simples (nutrition, hygiène…).  »
      Réponse de Montagnier : « Je le pense, j’ai tendance à la penser, c’est une connaissance importante qui est complètement ignoré. »

      Vous dites que le HIV (qu’on n’a jamais vue encore) se trouve dans les lymphocite TC4. C’est l’hypothèse officielle, mais puisqu’on sait exactement ou il se trouve pourquoi n’a t’on jamais réussit à la prouver, à l’isoler ? Pourquoi ?

      Tous les rétrovirus ne sont pas exogènes, nous avons des rétrovirus endogènes, produits par nos cellules.

      1. Le VIH a été isolé, on peut l’utiliser pour faire de la thérapie génique pour faire rentrer dans le génome la version saine d’un gène qui est déficient chez la personne traitée.
        Des rétrovirus produits par nos cellules ? Un rétrovirus est un organisme a part entière donc je ne vois pas comment on peut en produire ^^

        1. Pas d’accord, le VIH n’a jamais été identifié. seul des fragments de protéines ont été trouvés dans le sang et sans en être certain, on a considéré que ces fragment venaient du VIH. Mais rien ne permet de faire le lien. Les thérapie génique utilise peut être ces fragment de protéines, mais sans rapport avec le VIH.

          Enfin concernant le rétrovirus : Le génome humain contient environ 450 000 exemplaires de rétrovirus endogènes, plus ou moins délétés ou mutés depuis leur insertion dans la lignée germinale humaine. Ces rétrovirus utilise le bagage génétique humain pour se dupliquer et pour cela ils doivent pénétrer la cellule, puis en ressortir…. c’est en ce sens que les rétrovirus sont produit par nos cellules.

          1. Etes vous généticiens ? Parce que si vous l’étiez vous sauriez que le VIH en entier est « reprogrammé » pour pouvoir etre utilisé sans risques pour fabriquer des proteïnes directement dans les cellules de certains patients.
            De plus en France on fait des tests de séropositivité grâce aux quels on peut retrouver des anticorps anti VIH donc le VIH est bien dans le corps des séropositifs.

          2. bin voyons, c’est du catéchisme que vous me chanter là…. c’est ce qu’on apprend par big pharma et consort…

        2. Si je peux me permettre, le fait de trouver des anti-corps siginifie que le corp les a produit pour éliminer le virus et à appris à se défendre contre ?!

          Les tests hiv, si je ne me trompe pas, ne recherchent pas directement les anti-corps mais des critères laissant entendre que les anti-corps sont présents. Un test, comme on le voit dans la maison des nombres, est même agrémenté d’un questionnaire ! questionnaire auquel j’ai eu la chance de répondre plusieurs fois, si j’avais répondu que j’étais homo, n’utilisais jamais de préservatifs et me droguais avec les seringues d’inconnus, qu’en aurait-il été du résultat ??? je pense retourner faire ce test dans les centre anonymes, je répondrais différemeant au questionnaire dans deux centres différents, je suis curieux des résultats…

      2. Il y a bien longtemps qu’un très grand scientifique s’est opposé à l’origine exogène et donc à la théorie du monorphisme microbien pasteurien des maladies. Ce scientifique c’est le PR Antoine BECHAMP dont les travaux se sont poursuivis pendant 30 ans à la faculté de médecine de Montpellier.

        Luc Montagnier, Etienne DeHARVEN, sur l’affaire du sida sont bien obligés de constater que les maladies virales et microbienne sont une origine pratiquement toujours endogène. Rejoignant en cela les travaux de BECHAMP.

        La théorie virale du VIH et de son hypothétique origine exogène n’est pas prète de s’arrêter. Car cette théorie là arrange tout le monde. Elle évite aux populations de remettre en cause leur mode de vie malsaine en bousculant des traditions culinaires séculaires que personne ne veux changer.

  11. Bonjour à tous,

    vous dites que le sida n’existe pas, mais bon sang de quoi meurent nos parents ici en afrique?
    nous les voyons tomber malade, maigrir puis mourir, et pourtant, une fois mis sous tritérapie, certains retrouvent la santé et meme prennent du poids.
    comment expliquez vous ça?

    1. Attention….. lisez bien…. le SIDA est un syndrome qui existe et on a voulu lui affubler un virus pour en expliquer la cause. C’est le VIH qui semble être un mythe…. Une immunités déficientes tue, mais rien ne permet de dire que le VIH en est la cause…. c’est ce qu’on essaye de nous faire croire.

    2. Mais mon ami, quand je lis ce que tu écris je tombe par terre. Il n’y aurait que le VIH en afrique ? c’est quoi l’Afrique d’abord ? est-ce que la tuberculose n’existe pas ? la malaria ? l’herpès ou l’hépatite ? des gens meurent tous les jours et cela ne devrait être que le VIH ? mais tu es bien naïf mon amis. Autant on peut douter de la non existence, autant on peut douter de son existence. Plus haut j’ai lu que nous ne sommes pas médecin pour savoir si oui ou non ça existe. Mais ceux qui croient que le VIH existe sont médecins eux ? quand des virologues expliquent que le VIH n’a jamais été isolé, ne sont-ils pas médecins ou scientifiques eux ?
      Vos arguments ne tiennent pas. Le monde est une bergerie peuplée de mouton, et les moutons finissent à l’abattoir. Ce site lance une alerte et sensibilise les gens. A toi de te convaincre. Si tu penses que le VIH existe alors fais ce que tu as à faire. Les versions officielles sont déjà connues, pourquoi les écrire à nouveau? on ne peut qu’afficher l’inverse puisque c’est le but de ce blog. Va sur le site de l’oms et sidaction et tu auras les versions contradictoires c’est aussi simple que ça. On apprend tous cela à l’école non ? J’ai un ami sénégalais qui ne me croit pas. Tant pis pour lui, ou tant mieux je ne sais pas. Chacun pense ce qu’il veut. Moi je lance des alertes et j’invite les gens à apprendre selon leur conscience. Je pense que c’est le but de ce blog. Salut l’ami

    3. j ai été en afrique du sud et ils se rendent compte que ce sont les gens qui se soignent qui meurent , trop tard , faut pas non plus les prendre que pour des idiots.
      mais reconnaissons qu il y a beaucoup de gens dans le monde que l on peut facilement prendre pour des idiots.

  12. Bonjour,

    je me demande pourquoi tout un millier d’éminents professeurs et médecins faisant partie de l’élite scientifique n’est pas écouté, ne serait-ce que pour l’intérêt de l’humanité… et on ne leur accorde aucune tribune officielle dans les medias traditionnels et classiques.
    L’ancien président Thabo Mbeki ( Afrique du Sud) avait dit que c’est comme ça que la science évolue: écouter les tenants de la thèse négationniste et les savants de la pensée scientifique dominante.
    il est d’ailleurs le seul qui ait su user de sa « vraie » souveraineté mais là encore la mafia pharmaceutique s’en est vite chargé.
    En plus, il faut noter que nous observons une « dissidence ». c’est à dire qu’il y a des scientifiques qui étaient dans un camp mais qui, suite à un surcroit de scepticisme cumulé au cour des 20 dernières années, se sont résolu d’adopter une nouvelle forme d’approche pour le bien de tous.
    Pourquoi alors museler ou jeter des anathèmes sur les tenants d’une thèse négationniste? le débat scientifique n’est-il pas consubstantiel du progrès de la science? Pourriez-vous nous expliquer les causes de la séropositivité dynamique selon le pays où s’effectue le test? savez- vous combien d’Africains ont été condamnés, des foyers disloqués, des suicides suite à une notion de séropositivité remise en question?
    Pourquoi cet élan inhibiteur ou une telle posture de rejet? Même les prix Nobel paraissent aujourd’hui moins intelligents que leurs adeptes qui eux démurent inflexibles. Tendons-nous vers « Un intégrisme scientifique »? Majorité = Raison? Ouvrons-nous la porte à la pensée unique dans la science?

    Peut-on arrêter ce génocide?

    La liberté de choix thérapeutique est un droit humain fondamental. Imposer un diagnostic mortel et des traitements parmi les plus toxiques de l’histoire sur la seule base d’hypothèses SANS PREUVES est intolérable. C’est une violation inadmissible des droits de l’homme.

    1. tout ça pour alimenter les caisses en € $ £ et autre des confréries dominantes ,dominations basées sur des mensonges , les mêmes avaient mis des gens derrière des barbelés , à poil et 30 KG de poids de corps , ce sont des stratégies enrichissantes pour une certaine catégorie:
      dans une période de surpopulation mondiale c est rèvé pour s enrichir!!!!

  13. En gros lorsque nous nous fronttons a un dogme encré aussi profondément chez l humain .il est tres difficile de s’ en défaire.
    Seul le temps fera passer ce dogme a un mythe

  14. cettevannée le sidaction sera televise a metz
    avec le marche de noel il aura foule

    y a t il des personnes pour faire de la contre info : pourcentage pour la logistique, augmentation de la vivisection ect
    me contacter logos57@live.fr

  15. I n’y a qu’en Afrique et dans la tête des idiots pour croire que la majorité égale à la raison,quand on nie la théorie du « complot » celà revient à nier aussi la signification ou l’essence même de ce mot!reveillons nous les »négationnisteS scientifiques » ne disent pas que le « sida »n’existe pas,mais que c’est l’ensemble de plusieurs anciennes ou nouvelles maladies dites opportunistes,liées sans aucun doute à la mauvaise hygiène de vie et j’en cite…
    A tous ceux la qui décident de se noyer dans le dogme scientifique je leur pose juste quelques questions:c’est quoi le principe même du vaccin?et pourquoi quand quelqu’un développe des anticorps à cause d’un « virus » qu’il a contracté devient une exception à la règle? Puis pourquoi la définition du dogme vih/sida à t-il changé de définition à 3 reprises visant à ajouter à chaque fois des élements pour soutenir leur thèse pro vih?et enfin pourquoi ces dits tests de dépistage sont-ils pas standardiséS et universels?
    Merci de me répondre et restons vigilants ne nous laissons pas berner par la majorité qui n’a pas toujours raison.soignons indépendamment chaque maladie et on recouvrera la santé.bonne et heureuse année 2015

  16. hello every one’, le mensonge va finir, j’ai fai cinq test et tous étaient différents l’un a l’autre. Hahahahahaha les scientifique connaissaient pas encore le mécanisme de ce virus et Peter duesberg à tout perdu même son labo, si vous chercher sa biographie c’est l’un des meilleur savant sur les virus dans l’histoire, malgré tout il rest sur ses postion et il défie tout le monde pour un débat scientifique. Un autre karry mullis l’inveteur de pcr qui sert dans cette recherche conteste amplement cette recherche ridicule.

    Quel monde

  17. je suis sero depuis plus de 20 ans sans traitements depuis un an mes T4 baissent si c’est pas un virus c’est quoi ? aucun dissidents hélas ne réponds pas a mes question et le dr de harven le premier

    1. Autre chose… mais personne ne connait la réponse….
      Ceci dit, l’immunité de tous les adulte à tendance à baisser jusqu’à notre mort inéluctable.
      L’important est : vivez vous avec un bonne santé dans votre vie de tous les jours ?

  18. On a jamais vu ni isolé le VIH?
    http://phototheque.pasteur.fr/index2.pgi > 2.0 Maladies infectieuses > 2.Virales > VIH/SIDA
    C’est cadeau mes chéris.

    1. En effet, il n’y a pas de VIH sur ta photothèque… cela confirme donc mes propos.

  19. ouedsonelzo24@outlook.fr

    Bonjour
    Ma question est la suivante que ce qui tue nos parents en Afrique alors si il n’y aucun liens entre vih et sida et donc pas sexuellement transmissibles que faut t’il leur dire à ceux déclaré positifs et qui présentent les symptômes
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme