9 Comments

Add a Comment
  1. DR ETIENNE DE HARVEN

    Je me permet de vous écrire suite à cette souffrance mondaine causée au bénéfice financière humaine aux détriments des autres.
    quelle solution apportez vous pour détruire ce virus svp
    car s’ils ont fabriqué par les produits chimiques un virus meurtrier
    certes ils peuvent aussi fabriquer les molécules destructeur de cet virus du sida.
    Car les médecins demeurent aussi à ces mensonges qui prime les bénéfiques des chercheurs .
    Les rétrovirus soit les trithérapies font pourrir les os dont l’ostéonécrose dans tout les articulations et des les handicaps irrévessible.
    Merci de me répondre et que JESUS CHRIST VOUS BENISSE

    1. Il faut bien écouter de nouveau les propos du professeur de Harven… il est probable que la cause du SIDA ne soit pas virale, mais le résultat de stress chronique sur le système immunitaire.

  2. comment faire pour contacter le docteur etienne de harven

    1. Je l’ignore, mais le lire c’est déjà le contacter, encore plus que de l’écouter en vidéo…

    2. Je m’appelle Nadège ZANG BIYOGUE, j’ai 34 ans aujourd’hui, je doctorante d’origine gabonaise, vivant au Sénégal depuis 3ans déjà . Je suis mère de 3 enfants, dont une grossesse de 5mois. au cours de mes visites prénatales, j’ai accepté de faire le test de dépistage pour connaître mon statut sérologique. J’ai le VIH-1 d’après le test. On m’a mise sous traitement antirétroviral, histoire de protéger mon bébé de virus. Je ne suis pas particulièrement effondrée, peut-être un peu angoissée, mais je me pose des questions et j’ai décidé de faire tout ce qui en mon pouvoir pour en savoir tout sur ce statut. J’ai lu une interview dans laquelle vous avez suffisamment éclairé ma lanterne, même s’il y a des termes imperceptibles pour moi. Je voudrais savoir quoi faire; mon groupe sang sanguin c’est le B+ et l’hémoglobine de A.S Je voudrais davantage lire vos articles, être suffisamment outillée en la matière et connaître mes chances. En espérant une réponse, je vous prie de recevoir mes hommages

      1. Je vous fait une réponse par mail.

        1. Bonjour..
          on frere vient juste de faire le teste en france alors dorigine africaine..avc 2 bandes on dit qu’il est seropo..alors quen france il en faut 3
          Alors..

  3. Bonjour
    Suis séropositive vivant avec le vih1
    Le jour de l’annonce de ma séropositivité, j’ai l’ai admise avec simpliciter comme tout autre maladie que l’on peut avoir tel que ( herpès ,zona )etc…je me suis dis qu’il valait mieux avoir le vih que le diabète ,cancer , ou hépatite C ( maladies beaucoup plus mortelles et pénibles )
    Sous traitement depuis 1 an déjà trithérapie (1comprime’ / jour ) le soir au coucher je n’ai aucun effet secondaire liée au médicament si ce n’est q’une légère fatigue 1 heure après la prise et qui disparaît au bout de 2 heures .
    Mon épouse est séronégative
    Cette épouse que j’admire et que je vénère m’a simplement dit de prendre ce comprime’ en pensant comme-ci j’avais la tension ou le diabète .
    Mieux elle refuse de coucher avec moi avec le préservatif ( ce dont je refuse ).
    A la découverte de mon vih 1 ma charge virale était de 120.000 Ul
    après avoir ramener ma charge virale a 50/ UL , mon médecin en qui j’ai confiance m’a donné son accord de coucher avec ma femme sans préservatif , et ce pour le besoin d’avoir un enfant par voie naturelle et non in vitro ( ne serait-ce que pour l’envie d’avoir cet enfant )
    Aujourd’hui mon épouse est enceinte et toujours séronégative .
    M’a question au docteur de harven est la suivante :
    Sachant que les effets secondaires à long terme sont néfastes
    Selon vous dois-je arrêter le traitement ou le poursuivre ? .
    Merci d’y répondre .
    Salutations .

  4. j ai vécu a Kinshasa de 1984 a 1989 j ai eu des relations non protégée,mon travail était de faire du transport a l intérieur du pays donc pas une vie saine et un stress et des efforts térrible,de plus je n ai qu asiment j amais pris de quinine ,en 1987 j ai souffert pendant au moins 3 semaines de violent maux de téte et d un amaigrissement et de fiévre permanente ,ensuite tout cela est passé et j ai retrouver mon poid très rapidement et mes forces,je suis rentré en Belgique en 1989 et j ai toujours eu des rapports non protégé avec mon epouse qui n a jamais été contaminée en 20 années de vie,quand en 1995 lors du décès de mon pére j ai eu des doutes avec toutes les informations recue par les média,mais j étais toujours en pleine forme,j ai donc fait le test hiv chez mon medecin traitant qui ma révélé que j étais séropositive,mais rien n a changer dans ma santé qui était tres bonne,en 1999 lors d une bronchite le doute ma conduit a l hôpital et on ma dit que je n avais plus que 4 t4 et c est a ce moment que l on ma prescris des traitements terrible,20 conprimés par jour,un soir apres 1 mois de prise j ai tout stoper et je suis réster 8 mois sans aucun médicaments bien sure je disait lors de mes visites a l hôpital que je prenais régulièrement ce traitement,jusqu au jour ou j ai avouer au medecin que je ne prenais plus rien et j etais tres bien,le doute c est réinstaler en moi avec tout ce que l on me disait et j ai repris d autres traitements qui mon fortement intoxiqué pour en arriver a attraper toutes sortes de maladies dont un lymphomes traiter par chimio et ou j ai refuser de prendre les 2 dernières doses heureusement je suis toujours la, a ce moment ont m avais préscrit du trisivir ,par la suite par un fait du hazard j ai rencontré le professeur Clumec un des spécialistes des maladies virales qui a ecrit a mon medecin pour que l on me prescrive de l atripla,je passe tout les détails j ai une higiene de vie normale je fait du sport et du yoga mon taux d emoglobines est remonté a 14,5 la charge indetectable et 384 cd4,encore par intuition puisque les média et la medecine ne parle de rien je suis tombé sur l intervieuw du dr de Harven,je pense maintenant que si je n avais jamais pris de traitement ma vie aurrai été differente,je passe pour le moment les détails ,mais je crois que nous avons tous été leuré au détriment d une industrie pharmaceutique et qu il est temps d y mettre un terme,pour ma part il y a des annees que je compte arreté ce traitement il me faut encore un peu de temps mais c est tres proche et je le ferai intelligement,je suis a la dispositions de l humanités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme