Jacques Duran : fake

A LIRE AUSSI notre analyse des enjeux économique autour des énergies fossiles :

Il existe aussi sur internet de la désinformation. Le site internet www.pensee-unique.fr de Jacques Duran en est un exemple trompeur, peu démocratique, et extrêmement difficile à percer et dans lequel beaucoup d’internautes tombent. L’auteur n’a pas laissé d’espace de discussion avec des commentaires pour évoquer les erreurs articles par articles.

L’auteur avec lequel nous avions échangé des messages en 2008 avait cessé de nous répondre à partir du moment ou nous avions commencé à percer les méthodes de manipulation pseudo scientifique qu’il utilise pour berner ses lecteurs. A moins qu’il y croit vraiment et ne voit que ce qu’il veut voir.

Voici donc les manipulations qu’utilise l’auteur de pensée-unique.fr pour emmener ces lecteurs vers le doute (arme des lobbyistes) quant à la thèse du rôle de l’homme dans le réchauffement climatique. Le doute n’est pas mauvais en soit, il est scientifique, mais l’absence de réflexion au delà du doute et des enjeux sur le réchauffement climatique font défaut dans le réflexion de l’auteur. L’auteur doute a travers des textes abondant sensés résumer des études scientifiques qu’il présente avec sa perception convaincue, mais surtout il ne produit aucune réflexion sur les enjeux énergétiques, politiques, économiques et les guerres qui découlent directement des énergies fossiles.

1ere approximation intellectuelle : s’appuyer sur un fait : les médias sont des lobbys

L’auteur explique que les médias sont à la solde des puissants qui gouvernent dans l’ombre. Sans blaaaague !!! on ne savait pas !!!! En effet, nous sommes d’accord et dénonçons aussi le rôle des médias en terme de désinformation, voir de propagande, surtout en matière d’économie et de guerre. Toutefois, cela ne signifie pas que tout ce qui est dit dans les médias soit faux. Il y a beaucoup de manipulations et d’approximations dans nos médias, mais cela n’implique pas la réfutation de tout ce qui est dit dans les médias. Il est des choses que les médias ne peuvent nous faire croire ou des vérités qu’ils ne peuvent nous dire à cause d’enjeux économiques cachés. Les médias en France sont pro europe, pro-mondialistes, et les puissants qui possèdent les médias savent que le réchauffement climatique permet de justifier la création d’une gouvernance mondiale.

2ème manipulation : les glaciers ne fondent pas, donc pas de réchauffement…

Jacques Duran n’a pas voulu nous répondre à propos d’un article dans lequel il explique qu’il n’y a pas de réchauffement climatique visible si on étudie la fonte des glaces depuis les années 50. En effet l’étude sur laquelle il s’appuie ne concerne que 58 glaciers, la plupart issus de l’hémisphère sud dont on sait que le réchauffement est moins fort que dans l’hémisphère nord. De plus, l’étude ne tient pas compte de l’orientation des glaciers, de l’ombre et du temps d’exposition au soleil dans les vallées, ce qui a une incidence évidente sur la fonte des glaciers.

Voici la situation de la fonte des glaciers sur tous les continents depuis 1970 :

Recul des glacier sur le globe depuis 1970

Bref, l’auteur utilise cet article pour justifier l’idée selon laquelle il n’y aurait pas de réchauffement visible. Or ce n’est pas l’objet de l’étude qu’il cite. Pour que son raisonnement soit juste il aurait fallu qu’il publie une étude concernant l’ensemble des glaciers de la planète car nous savons que la météo et les climats ne sont pas uniformes sur la planète.

3ème manipulation : il faisait chaud avant sans CO2

Cette manipulation est énorme, l’auteur utilise d’abord une courbe (ci contre) qui montrerai la température sur terre depuis l’an 900 jusqu’a nos jours. Or c’est tout simplement faux. Le premier petit graphique est tirée d’une estimation de la température d’une région de l’écosse uniquement et non du monde entier.

L’auteur tente alors de comparé son graphique tiré de l’écosse avec celui du monde entier publié par le GIEC. Quel formidable esprit scientifique ! C’est bien connu, il fait aussi chaud dans mon garage que dans ma cuisine.

L’auteur n’écrit pas une ligne sur la bascule climatique observé entre l’an 1000 et nos jours. en effet, lors de la période dit du petit age glaciaire, le climat de l’hémisphère nord s’est refroidie pendant que celui du sud s’est réchauffé. La témpérature du nord à donc augmenté mais pas la température globale de la planète.

Si cela intéresse l’auteur je peux lui donner la température de mon salon sur 10 ans, il verra qu’elle ne monte pas.

Bref, prétendre que les variations de température observées sur une petite zone du globe illustre le fait que la terre change de climat sans le CO2 est un raccourci malhonnête. Cette bascule climatique nord / sud explique pourquoi on a connue des températures douce au moyen age dans l’hémisphère nord (Groenland, écosse), puis glaciale ensuite.

 

 

 

 

 

 

 

 

4 ème manipulation : utiliser des graphiques incomplets 

L’auteur tente de nous faire croire que le climat était plus chaud au moyen age en nous présentant des graphique comme celui ci :

Les évaluations de ces graphes s’arrêtent au moment ou la température contemporaine augmente le plus vite. Une façon de dissimuler la hausse des températures actuelles pour faire croire qu’on a connu pire au moyen age.

Or il y a un gros problème sur ces graphiques. Le premier s’arrête autour de 1930, il manque une partie de la courbe ascendante qui va bien au dessus de la période de l’an 1000. Idem sur le second graphique, la tempétature estimée à partir de 18 séries de relevée (ce qui est très peu et déjà contestable), s’arrête dans les années 80. Et oui, la encore l’auteur dissimule la vraie hausse des températures qui s’accélère rapidement a partir des années 70 en même temps que les gaz à effet de serre.

Voici les courbes jusqu’en 2004 issuent de la plupart des études et méthodes de mesures. Les couleurs représentent les compilations de plusieurs méthodes de calcul.

source : http://www.globalwarmingart.com

 

Manupilation n°5 :

L’auteur a pour principale critique à faire au GIEC de ne pas tenir assez compte de l’irradiance solaire dans le réchauffement climatique. Bien sur le soleil est notre source de chaleur, qui pourrait le nier. Mais nous n’avons aucun contrôle sur le soleil et nous pouvons en avoir sur l’émission de CO2 entre autre. Ainsi les climato-sceptiques aiment justifier le réchauffement climatique et les variations du climat par le force de l’irradiance solaire.

Or, il est très facile de démontrer que le soleil à une influence sur la température du globe avant 1970. Et c’est une des arnaques des graphiques et raisonnement de notre climato sceptique. Il va utiliser des graphiques tirés d’études qui mettent en corrélation température et activité solaire. Mais en prenant soin de ne pas tenir compte des ces 30 dernières années pendant laquelle on observe un décrochage entre irradiance solaire et température.

Après les années 70 80, lorsque que Jacques Duran ne peut faire la preuve de l’irradiance solaire au niveau de l’atmosphère (0 à 15 km), il utilise des graphiques (voir ci dessous) qui s’intéressent à la température de la troposphère (>15 km d’altitude) et non celle à laquelle nous vivons. En effet, quelle belle ruse, plus on monte en altitude et plus le rôle des variations solaire prend le pas sur le rôle du CO2. Je peux même vous dire que dans l’espace, et bin, y a pas de CO2….

La température de la troposhère… est bien plus corrélé à l’irradiance solaire que l’atmosphère dans lequel nous vivons. C’est avec ce genre de graphique qu’on manipule les gens pour distiller le doute

 

Toujours dans le domaine du solaire Jacques Duran nous sort des graphiques incomplets et aux échelles calibrées et modifiées à souhait pour arriver au résultat visuel escompté.

Graphique bidon présenté sur le site de pensee-unique.fr. Echelle calibrée à souhait etc… On mélange des durée de cycle à des intensité

Voici maintenant  sur les 2 graphiques ci dessous l’irradiance solaire des 3 derniers cycles solaires : On voit bien que si on regarde l’irradiance, c’est à dire la puissance solaire en watt par m 2 elle ne varie que très peu, alors que la température depuis 1975 est plus haute en moyenne sur chaque cycle solaire

Irradiance solaire en watt par m2

Autres exemples de manipulation visuelle :

L’auteur ne met jamais ces graphiques à jour. Par exemple il utilise un graphique qui montre la température depuis 1998 (année record) jusqu’a 2008 (année basse) pour illustrer que le climat semble se refroidir. Ce qui est faux si on compare par décennie, la période 1989-1998 est plus froide que 1999 – 2008.

WFT2

Ici Jacque Duran nous présente une baisse des température depuis 1998. Or c’est l’année la plus chaude du siècle, et si on regarde dans le graphique suivant on voit clairement que la température est plus haute de 1999 à 2012 que que de 1988 à 1998.

Jacques Duran nous avait dit que le climat allait continuer de se refroidir. Nous sommes en 2012 et voici la graphique température de 1988 à 2012. Depuis 2008, on est repartie à la hausse non ?

Vous pouvez trouver toutes les données mondiales de températures ici :

http://www.woodfortrees.org/plot/wti/plot/hadcrut4gl/plot/gistemp

Ou encore plus fort, Jacques Duran s’appuie sur un document de Fred Singer dont ont sait qu’il est lobbyiste pour les sociétés pétrolières. Il ose nous présenter une soit disant analyse contradictoire au GIEC rédigée par des Lobbyistes professionnels dont le fameu Fred Singer. Qui est cet hurluberlu dans lequel croit Jacques Duran ?

la réputation de Fred Singer n’est pas due à la qualité de ses contributions – quasi inexistantes – à la science du climat, mais à sa très ancienne et constante implication dans les réseaux du lobbying, fort nombreux et actifs à Washington. Ancien salarié de la secte Moon, acteur de premier plan des campagnes de désinformation menées par les industriels du tabac, devenu aujourd’hui un personnage central des campagnes planifiées par ExxonMobil pour lutter contre la réglementation des émissions de CO2, tel est le palmarès, remarquable à plus d’un titre, de Fred Singer

Annexes

 

D’autres personnages aiment se mettre en avant en adoptant l’attitude de rebelle :

Claude Allègre et Vincent Courtillot dont le laboratoire reçoit des subventions de Total et Schlumberger.

Voici quelques liens utiles : Le journaliste Sylvestre Huet a de son côté décortiqué les erreurs, les impostures et les mensonges du livre de Claude Allègre dans plusieurs posts successifs de son blog (12345).

Autres critiques des climatos sceptique :

Le financement des groupes scientifiques sceptiques : Les entreprises des secteurs pétroliers et charbonniers ont parfois une position ambiguë. Tout en finançant des organisations climato-sceptiques113,114, elles sponsorisent également des projets visant à développer des technologies produisant moins de gaz à effet de serre115.

 


  • Le filme d’Al Gore, Une vérité qui dérange à fait l’objet d’un documentaire de critique Le film de mars 2007 The Great Global Warming Swindle. L’objectif étant de s’opposer à la théorie du rôle du CO2.  Ce contre documentaire a fait l’objet de vives critiques de la part de la Royal Society ainsi que du Met Office, qui ont publié un contre-argumentaire en 8 points. De plus il convient de s’intéresser au financement de ce documentaire. C’est donc la chaîne Channel 4 qui publia et réalisa ce documentaire. Il s’agit d’une chaîne Anglaise 100% privée qui se finance grace à la publicité et qui est spécialiste des émission de télé réalité et buzz pour faire, de l’audience.


  • Parmi les scientifiques climato sceptique souvent cité il y a un certain Richard Lindzen… grand gourou des sceptiques sur internet. Voici ce qu’il faut savoir sur ce sieur là : Richard S. Lindzen, météorologiste au Massachusetts Institute of Technology (MIT), a donné des conférences financées par l’OPEP lors d’un congrès à Vienne en 1991 ; il est intervenu lors d’une réunion au sein d’un groupe de lobbies industriels en Nouvelle-Zélande en 1995. Parmi ses soutiens financiers figure Cyprus Minerals, largement impliqué dans la lutte anti-environnementale contre le Wise Use Movement (Mouvement des Consommateurs Responsables). (Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Carbon_Club)

25 Comments

Add a Comment
  1. Bravo pour votre travail, votre site est très intéressant et très bien documenté

    1. Bonjour.

      Merci, on fait de motre mieux, avec notre temps libre, nos moyens, mais toute personnes qui souhaitent y contribuer en rédigeant un article, en communiquant une infos qui semble importante.
      Les angles d’attaques du site sont :
      Montrer que la démocratie n’est pas installé
      Montrer que la création monétaire privée n’est pas justifié
      Montrer comment les médias ne sont pas objectif, capable du meilleur mais aussi du pire.
      Montrer comment au noms de la sacro sainte croissance, de la stabilité monétaire on fabrique un monde de consommation sans limite…
      Bref : démocratie, banques, énergie sont les

  2. Article intéressant, mais s’il vous plait relisez vous, il y a beaucoup de fautes.

    1. Bonjour n’hésitez pas à corriger les fautes puis à mettre le texte corrigé en commentaire, je le remettrai en ligne sans faute.

  3. Très bon article, qui met bien en avant les nombreuses manipulations des climato-sceptiques. Pour info, j’ai trouvé de nombreuses explications et réponses aux objections des climato-sceptiques sur http://23dd.fr/climat/les-climatosceptiques/climatosceptiques-objections-et-reponses . Et également dans http://sauvonsleclimat.org/new/spip/IMG/pdf/Climato-scepticisme-1-1-2.pdf .

    J’ai aussi vu un site climato-sceptique qui renvoyait sur un site générant des courbes, mais avec des paramètres érronnés dans le lien, ce qui faisait que la courbe semblait confirmer ces thèses. Les climato-sceptiques ont beaucoup d’imagination !

    1. Bonjour.

      Distiller le doute est l’arme des lobbyistes. Démêler le vrai du faux devient une tache ardu si on y passe un pas peu de temps pour essayer de comprendre.

  4. Bonjour,
    Mais alors pourquoi la température terrestre depuis le Pic de 1998 a t-elle baissée ? Pas beaucoup, certe, mais les données sur un graphique sont sans équivoque, confirmées en cela par la Nasa, qu’il est difficile de prendre pour climatosceptique, et ses mesures par satellites. Le C02 n’a pas cessé d’augmenter sur cette période, mais les températures stagnent dans leur globalité (cela ne veut pas dire que cela baisse partout)
    Il est inconstable aussi que la plaète s’est réchauffée. Il est inconstable qu’il y a augmentation de C02. Mais il me semble contestable d’attribuer à l’un l’entière responsabilité de l’autre. D’autant que le C02 Humain (dont celui produit par les énergies fossiles) ne représente qu’une très très faible par du C02 produit par la terre dont les scientifiques ne savent d’ailleurs pas grand chose, et avec une marge d’erreur supérieure à l’impacte en CO2 humain !). Comment peut-on, hormis a invoquer l’effet papillon, affirmer que la petite participation des hommes est l’unique responsable du réchauffement ? Sans l’affirmer, n’est-il pas au moins possible de se poser la question si cela n’a pas (aussi) une autre ou plusieurs autres origine(s) ?
    Pourquoi le ministère de l’écologie dans sa documentation ne montre t-il aucune courbe démontrant la progression constante du réchauffement planétaire à l’échelle humaine, sauf à montrer une courbe qui remontre à 200 000 ans en arrière et ou on ne peut que deviner la stagnation actuelle ? Cela reprend d’ailleur une de vos critiques sur les infosgraphie de Monsieur Duran. Etonnant, non ?

    1. Bonjour.

      Bien sur, le CO2 n’est pas le seul facteur exerçant un effet de serre et ensuite un effet de chauffe. Mais il reste un facteur dont l’accroissement est en partie une conséquence de l’activité humaine. Nous ne pouvons niez l’effet de serre du CO2 et autre gaz comme le méthane. La question épineuse est de savoir si cette modification, même mineure, suffit à dérégler un écosystème. Il semble que oui.

      L’idée de dire : La température baisse depuis le record de 1998 n’a pas de sens. Si on veut utiliser cette datte, il faut prendre la température moyenne de 1989 à 1998, puis de 1999 à 2008, puis depuis 2009 par exemple. Et là on s’aperçoit que par tranche de 10 ans on on bien une augmentation.
      Il serait malhonnête intellectuellement de dire la température baisse depuis 1998 sans prendre en compte ce qu’il se passe avant 1998. On ne peut pas comparer une période d’une unité(1 an) à un période de 14 unités (14 ans 1999 à 2013)

      Je suis d’accord en revanche sur le fait que la catastrophismes des uns et des autres est utilisé comme l’est le terrorisme.
      Ce sujet est parfois surexploité, parfois détournée notamment pour justifier la créations d’une gouvernance mondiale élitique anti démocratique et anti nationaliste. C’est ce qui rend ce sujet aussi polémique dans la façon de le traiter.

      1. Personne ne conteste que la terre est en train de se réchauffer.

        Le fait qu’il y ait une pause, après une accélération, indique qu’il y a une oscillation autour d’une tendance.
        Certains estiment l’oscillation à 80 ans et la tendance à 0,7°C par siècle. Prendre la remontée de la sinusoïde pour une accélération est la « petite » imprécision que semblent avoir fait les GIEC men.

        Quelle est la tendance de fond et se modifie-t-elle avec les quantités de CO2 ajoutées par l’homme à ce qui se passait avant l’ère industrielle ?

        A-t-on besoin de l’hypothèse CO2 anthropique pour expliquer et modéliser correctement les évolutions de température ?
        c’est ce qui n’est pas encore démontré.

        Il faut continuer à dépenser sur la recherche climatique (déjà bien augmentée par rapport aux années 70) mais peut être attendre avant de s’agiter et prendre des mesures en Europe qui nous plombent de partout? Sans obtenir un seul résultat sur l’évolution climatique.

        La science climatique n’est pas établie, il est urgent de laisser les politiques hors du sujet. Ya pas mal de sujets plus urgents dont ils devraient s’occuper.

        Sur le fond, le site de Jacques Duran est celui que je trouve le plus rigoureux, mais il serait logique, et à l’honneur des scientifiques français, de faire à plusieurs un vrai site scientifique où seraient décortiquées, à plusieurs, les études scientifiques qui étudient les composantes du sujet climat, pas celles qui veulent démontrer une conclusion choisie avant, ya 20 ans.

  5. Et félicitation pour votre politique de gestion des commentaires. J’en connais des moins transparents

  6. Bonjour,

    la thèse du CO² est bien connue du milieu scientifique et c’est connu depuis des lustres que la T° augmente d’abord, puis le CO² ensuite. Ensuite la T° baisse et le CO² continue (par inertie) à augmenter jusqu’à redescendre ensuite. Il y a de nombreux scientifiques compétents et non affiliés aux Lobbys qui en on parlé, dont Marcel Leroux (dont la presse n’a jamais parlé, et pour cause…), aujourd’hui décédé :

    http://www.dailymotion.com/video/x33184_marcel-leroux-climatologue-non-peop_tech#.UYzUlkqa-So

    Et que dire de ces deux livres que je vous invite à lire et que, bien sûr, ni les médias, ni le GIEC et autres entités ne nous ont parlé :

    – De la rupture des glaces du Pôle arctique, Paris 1818,

    que vous pouvez vous procurer ici :

    http://docs.lib.noaa.gov/rescue/IPY/ipy_005_pdf/G630e6a31818.pdf

    Nous a t-on une fois parlé de cette débâcle glaciaire des années 1815 à 1817 où des icebergs dérivent jusqu’au 40° de latitude nord (page 13 et 14) ?

    Deuxième livre :

    – Le rythme des climat dans l’histoire de la terre et de l’humanité,
    Ed. Le Danois, Dr Sc, Payot, Paris, 1950

    Vous pouvez vous le procurer ici :

    http://www.liberterre.fr/gaiasophia/gaia-climats/rythmes/ledanois.html

    On y trouve, page 200 :

    « Donc avec une valeur double des périodes Saros autour de 1995, on peut augurer que le réchauffement se marquerait dès le sommet octodécimal de 1957/1958 et continuerai par la suite. Toutefois, dans un avenir très proche, il faut s’attendre à une léger refroidissement entre les maxima de 1948 et de 1957 (-)Cette amélioration thermique en perspective sera sans doute singulièrement facilité par le réchauffement de l’Arctique. Celui-ci a effectivement commencé en 1900 et depuis il a fait de notables progrès…etc »

    Ce livre a été écrit dans les année 1940 et donc, déjà à l’époque, la perspective d’un réchauffement de l’Arctique était connue.

    L’origine anthropique des changements climatiques peut donc être mise en doute. Deux sortes de travail s’imposent alors :
    – l’appropriation des vraies données scientifiques, la lecture d’ouvrages anciens…
    – trouver pourquoi une clique veut à tous prix que les véritables causes du changement climatiques ne soient pas connues.

    Je tiens à signaler que de nombreux scientifiques liés au GIEC ont démissionné. Leurs noms sont facilement trouvable.

    Cordialement

    1. Bonjour.

      Je pense que vous n’avez pas tout à fait compris l’impact du CO2 et de tous les gaz à effet de serre. En effet, si le soleil chauffe un peu plus la terre, cela permet une libération accrue de gaz à effet de serre déjà emprisonné ici ou là dans la nature, dans les sols etc… Mais si vous augmenter artificiellement les Gaz à effet de serre vous aurez aussi un réchauffement.

      Il faut comprendre cette relation, c’est un peu comme la relation stress et hormone du stress. Augmenter votre stress vos glandes vont libérer des hormones du stress, consommer des hormones du stress et cela aura une répercussion sur votre biologie.

      Beaucoup de gens (y compris des scientifiques) oublie cette relation qui fonctionne dans les 2 sens. En effet, dans l’histoire de la terre, on trouve des période ou la température à augmenter avant le CO2, mais l’inverse marche aussi…

      Le scepticisme c’est important, mais il faut cogiter longtemps, très longtemps pour ne pas se tromper. J’ai essayer de douter, mais à chaque question posé avec bon sens par le scepticisme, se trouve une réponse aussi pleine de bon sens.

      Pour ce qui est des bout de glaciers qui ont dérivé au 19ème, sans commentaires, cela est hors sujet je trouve, car un bout de glace peut se détacher pour tout un tas de raison… a la limite le fait qu’il ai pu dériver aussi loin montre qu’il ne faisait pas assez chaud pour le faire fondre avant d’atteindre le 40ème parallèle.

  7. Mais enfin Jacques, pourquoi ne croyez vous pas que l’homme est mauvais et la vie source du pétrole avant que l’homme mauvais n’existe est diabolique . Il faut retourner au temps des sorciers qui déjà prédisaient le temps et que l’homme mauvais doit s’amender et souffrir, se sacrifier pour les prêtres privilégiés et bénis des dieux. Voilà la politique qu’elle est bonne à mener! Grands hotels et petites pépées meilleur du bon dollar avec bons magasines tant modélisations et propagande qu’à la fin le père Duran a tourné bourrique!

  8. Votre article me parait mensonger. Le but de J Durand était avant tout de publier les scientifiques qui n’adhéraient pas à la pensée unique du réchauffement climatique et de montrer que tous les scientifiques ne sont pas d’accord (contrairement a ce que la presse claironnait partout).

    Que certains des scientifiques qu’il publie aient écrit des absurdités, c’est plus que probable.(L’erreur est le quotidien du chercheur, l’exactitude seulement la fin de son travail) Mais dans l’ensemble, la plupart des articles publiés sont intéressants et beaucoup d’auteurs semblent sérieux et compétants.

    On notera aussi que vos champions du GIEC semblent plus doués pour prévoir les températures du passé que celles de l’avenir. Plus le temps passe, plus la température mesurée semble s’écarter des premières prévisions du Giec. C’est d’autant plus curieux que certains auteurs (par ex Akasofu) cités par J Durand avaient prédit le plat actuel.

    Alors un peu d’humilité serait la bienvenue… Plus que 4 ou 5 ans à attendre et on verra qui avait raison.

    1. Mensonger, en aucun cas, tout est vérifiable. Durand n’est pas meilleur que le lobby GIEC. Le GIEC tente de faire gonfler la bulle climatique qui est réelle… mais qui peut ne pas être insurmontable si les peuples prennent les commandes de leurs destin en dégageant tout les lobbys qui dirige le monde.

      1. Vérifiable peut être, mais c’est qu’une petite partie de son site.
        Ce que je vous reproche en premier lieu, après lecture de votre texte, c’est qu’on a l’impression que J Durand serait l’auteur, or son site n’est qu’une compilation d’articles produits par des centaines de scientifiques, certains de renommée mondiale. Une partie ont été publiés dans des revues comme Nature… Durand se permet d’ajouter ses commentaires, mais sans en changer le sens.

        Dans le point 2 vous reprochez à J Durand de ne communiquer que sur les glaciers du sud, or en parcourant son site, on trouve des articles qui traitent de la glace du Groenland, des glaciers alpins qui ne sont pas vraiment situé dans l’hémisphère sud. Votre façon d’extraire un article et de le commenter sans parler des autres est au moins tout aussi critiquable que ce que vous reprochez à J Durand…

        Dans le point 3 vous lui reprochez d’avoir publié un document parlant de la température en écosse et vous nous mettez en rappel la crosse de hockey que même le giec a laissé tombé car elle est fausse! Vous plaisantez j’espère.(D’ailleurs les chiffres utilisés par le GIEC sont ils plus fiables? Pas si sur…) Appuyez au moins votre argumentation sur des documentations plus sérieuses.

        Dans le point 4 vous lui reprochez de publier des graphes tronqués. Je ne conteste pas que ceux que vous publiez le sont,(je ne les ai pas vu, faudra que je cherche plus) mais en parcourant son site, cela ne semble pas être la tendance générale…

        Point 5: Votre analyse serait exacte si seules les variations du soleil étaient accusées d’être l’origine du réchauffement, or ce que disent les articles de Durand n’est pas ça, ils disent que c’est insuffisamment pris en compte, pas que c’est la seule origine (D’ailleurs le CO2 en est certainement une, c’est les proportions qui sont discutées. Donc la comparaison que vous faites est inexacte elle aussi.

        C’est d’ailleurs ce qu’on peut reprocher a beaucoup d’articles qu’il publie. Chacun d’eux semble vouloir expliquer le réchauffement, mais au final c’est un ensemble de paramètres qui fait le climat. C’est une science jeune qui se cherche, d’ou des tas de publication inexactes (qu’elles émanent ou pas du GIEC).

        Ajoutez à tout ça la crosse de hockey, le climategate, l’écart de plus en plus grand entre les prévisions et la température réelle, la démission (ou la prise de recul) de nombre des scientifiques membres du GIEC ça commence a faire beaucoup.

        Mais l’avenir nous dira… Et espérons que le GIEC a tord car je doute fort que les émissions de GES baissent. Entre les mesures inefficaces et celles carrément contre productives…

        En tout cas, cette affaire nous a au moins montré que nous sommes incapables de répondre de manière commune à une menace planétaire dés que le confort /coutumes … devrait être remis en cause. Les lobbys sont certainement en partie responsables mais pas seulement eux et loin de là.

        1. Relisez le site de Jacques. Il fait surtout état des incertitudes dans l’étude du climat. Les certitudes sont le fait des alarmistes médiatiques et des politiques du GIEC. Les scientifiques sont beaucoup plus prudents.

          Pour l’instant, la réponse éventuelle à une menace planétaire ne se pose pas, car rien ne permet de l’identifier. On peut toujours amuser la foule.

          1. Pas d’accord, j’ai moi aussi échangé quelques mails avec lui en 2008 et il affirmait que nous allions avoir une baisse importante des températures.

          2. Il affirmait que c’était une possibilité.
            Il ne se risque pas à faire des prédictions aussi délirantes que les prophètes de la fin du monde.
            Nous avons une légère baisse de la moyenne des températures qui n’est pas encore significative.

    2. D’accord avec cette conclusion pleine de sagesse. En ce qui concerne la température globale,il suffit de regarder les graphiques pour voir qu’elle n’augment pas depuis 10 ans, ce qui ne signifie d’ailleurs rien du tout.

  9. Bonjour,
    Je me permet de mettre un commentaire ici car je trouve votre analyse plutot partiale et fondee sur les arguments que vous denoncez chez Jacques Duran.
    La premiere chose que vous semblez reprocher a M Duran est de ne pas prendre conscience du danger du message qu’il vehicule a moins qu’il ne fasse expres s’il etait pilote par les lobbys petroliers … mais lobby ou pas lobby la seule chose que fait M Duran c’est une revue de presse scientifique et internationale qui met en valeur les points de vue contradictoirs au GIEC. Il met en valeur des faits scientifiques (voir politiques) qui ne vont pas dans le sens de votre pensee mais qui sont la, verifiable et verifies. Etant moi-meme scientifique j’ai acces a tous les articles cites sur ce site (au moins les sources sont toujours citees) et je peux vous garantir que j’ai toujours retrouve ce que M Duran avait extrait. On peut lui reprocher de n’extraire qu’un point de vue mais vu que le point du vue du GIEC est deja bien mediatise, l’idee est de mettre en valeur ce qui ne l’est pas ailleurs. Vous lui reprochez de ne pas laisser les internaute commenter, mais il ne faut que traduire des articles. Chacun peut se faire une idee en lisant l’original et se faire une idee de la pertinence de l’interpretation de M Duran.
    A propos, contrairement a ce que vous ecrivez, il n’a rien contre les medias en general. Pour lui les medias francais sont trop biaises en ce qui concerne ce sujet mais il cite abondamment les medias etrangers qui eux presentent tous les points de vue. Et quand on voit ce qui est publie a l’etranger on est en droit de se poser des questions sur l’impartialite des medias francais.
    Donc oui M Duran presente essentiellement des elements contradictoirs au discours generalement entendu en France, mais ces elements sont reels, factuels et scientifiquement valides. Ne pas en tenir compte est une attitude qui ne correspond pas a une approche scientifique valide et c’est ce qu’il veut mettre en valeur. Que ca vous plaise ou pas, il y a de nombreuses donnees scientifiques qui indique que les models du GIEC sont loins d’etre infaillible et vouloir soigner la planete sur la base de ces predictions pourraient avec des consequences bien pire que de ne rien faire.
    On peut etre d’accord sur le fait qu’il faut en finir avec les energies fossiles (comme moi) mais avoir l’honnete intellectuelle de se rendre compte que le rechauffement climatique n’est peut-etre pas le bon argument. Si les donnees s’obstinent a ne pas reproduire les models 😉 , les lobbys auront encore plus de pouvoir pour faire ce qu’ils veulent puisque plus personne de credible ne pourra leur faire face avec des arguments « scientifiques » que plus personne ne prendra au serieux (imaginez si les temperatures baissent dans les 10 prochaines annees … que pourront dire ceux qui disent et qui font tout pour qu’on entende seulement le message : « la science du climat est comprise ».
    La Physique etait entierement comprise a la fin du XIXe siecle aussi … depuis il y a eu la relativite generale et la mecanique quantique … et la climatologie est une science jeune.
    Donc continuer votre combat contre les lobbys petroliers mais faites bien attention a prendre les informations scientifiques relayees par M Duran au serieux car au final ca risque de se retourner contre vous si vous ne garder pas un vrai esprit critique sur ce qui vous parait admis.

    Science et politique ne font pas bon menage, c’est ce tout que veux denoncer M Duran.

    1. «  » » »Donc oui M Duran presente essentiellement des elements contradictoirs au discours generalement entendu en France, mais ces elements sont reels, factuels et scientifiquement valides. » » » »

      Monsieur Duran manie jusqu’à preuve du contraire le mensonge et la désinformation allant même jusqu’à valider des thèses totalement contradictoires (effet de serre). J’ajouterai que monsieur Duran à zéro publication en climatologie, océanographie, paléoclimatologie etc. etc… sa spécialité c’est la granulométrie.

  10. Il est très facile de démontrer que Jacques Duran est un manipulateur dont la seule ambition est de nier notre responsabilité dans le réchauffement. L’auteur du blog l’a fait.

    Il y a une preuve frappante de cette manipulation et de l’appartenance de Jacques Duran à la mouvance climato-négatrice c’est la comparaison entre la prétendue courbe de Moberg et al (2005) présente à la fois dans le rapport de Singer et consort (NIPCC) sur le site CO2science et sur le site pensee unique et la courbe réelle présentée dans l’étude. Il est évident que les *sceptiques* ont cliarement tronquée la courbe oubliant la partie finale montrant le réchauffement actuel.

    Le lien vers l’étude de Moberg

    http://stephenschneider.stanford.edu/Publications/PDF_Papers/MobergEtAl2005.pdf

  11. Bonjour,
    Vous êtes franchement gonflé !! Vous reprochez à J. Duran ce que vous faites vous même: vous publiez bien, si je ne m’abuse, la courbe en crosse de Hockey de Mann dont Mann lui même à reconnu qu’elle devrait être corrigée non ?
    Moi franchement, je suis lasse de ce genre d’articles incompréhensibles où on ne nous laisse pas d’autre choix que de nous dire ce qu’il faut penser !! Regardez-vous avant de critiquer les autres !! Le peu que j’ai été en contact avec Monsieur Duran me montre qu’il fait preuve de 100 fois plus de pédagogie que vous !! Vos graphiques sont à peine légendés, les sources ne sont pas citées, et vos commentaires se limitent presque à « preuve est faite que … » c’est un peu court non ? Jacques Duran lui, tente de mettre à la portée de tout esprit scientifique ce qu’il pense qui peut faire débat dans l’interprétation des cause des changements climatiques observés. Je suis désolée monsieur ou madame, mais si je suis devenue scientifique ce n’est certes pas pour que des lobbyistes de quelque bord qu’ils soient, me servent la messe: qu’elle soit de l’origine anthropique du réchauffement ou de son origine naturelle. Ce que je veux c’est des arguments, du débat, quelque chose qui fasse pétiller mes neurones, si jamais vous voyez de quoi je veux parler … et le site de Jacques Duran est un de ceux que je fréquente régulièrement à cet effet.

    1. Au cas ou vous n’auriez pas fait attention…. la courbe de Mann qui est publiée ici est celle que Jacques Duran à publié pour faire un parallèle avec la courbe juste au dessus. Or si vous aviez bien lu c’est justement ce que je dénonce, Duran à mis en comparaison des graphiques inadaptés.

      La température réelle mesuré que je publie plus bas est celle que vous pouvez trouvez ici : http://www.woodfortrees.org/plot/wti/plot/hadcrut4gl/plot/gistemp

      Avez vous par exemple vue Jacques Duran parler de l’obscurcissement du ciel qui fait que l’irradiance solaire diminue à cause de la pollution. Non, car cela contredit son hypothèse qui est les gazes a effet de serre n’ont pas d’influence. Car sans l’obscurcissement du ciel, la témpérature augmenterait beaucoup plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme