La révolution

Pour être tout à fait honnête, le texte ci dessous me semble aujourd’hui bien naïf, je l’ai écrit il y a 2 ou 3 ans, et depuis j’ai approfondi ma connaissance du « système ». J’ai compris que résister, se mettre en marge du système en espérant l’affaiblir était d’une grande naïveté, et que la puissance des dominants est si grande qu’ils peuvent diaboliser toute action de résistance qui prendrait trop d’ampleur…. je travail à une approche de la révolution, plus méthodique, courageuse et efficace. Je laisse le texte ci dessous car il illustre le premier niveau de prise de conscience, mais ne constitue pas une réflexion aboutie et suffisante. J’ai sous estimé le problème.

 

 

 

La révolution de 1789 n’est pas terminé, la révolution est l’aspiration de milliards d’individus sur terre qui se sentent impuissant, indignés, et qui aspirent à plus de sérénité, de justice, de partage. Mais contre qui, et comment se révolter ?

Nous sommes tous des révolutionnaires en puissance. L’invention de la roue est une révolution pacifique libératrice de la difficulté du transport, la découverte et la maîtrise du feu est une autre révolution. Les logiciels informatiques libres et gratuits sont une révolution qui nous affranchie partiellement de l’argent. La connaissance des arnaques monétaires et démocratiques sera t’elle l’étincelle d’une nouvelle révolution. 

Nous ne perdons pas de vue la façon dont se déroule la plupart des processus révolutionnaires :

  • Historiquement le peuple ne se révolte jamais seul, il est toujours soutenue, guider par des forces et intelligencia extérieure.  » Les hommes qui lisent les livres vont voir ceux qui ne lisent pas les livres, ils leurs disent ce qu’il faut faire, qu’il faut se révolter. Puis quand la révolution est terminé, les hommes qui lisent dans le livres se réunissent, il cause, il mange, il cause encore, il mange toujours, mais pendant ce temps là, les gens qui ne lise pas les livres, sont morts et toujours pas libre ».



Il etait une fois la revolution

C’est pour cela que nous croyons peu à une révolte par la force directe qui se concentrerait sur le point névralgique du système (encore faut il identifier un centre et un visage a cette matrice).  

Notre vision de la révolution est double :
  • une action de fond destinée à plier la structure en l’attaquant par des comportements contraire à sa logique. L’arme ultime serait la création de plusieurs monnaies parallèles nous affranchissant du pouvoir de ceux qui détiennent le pouvoir de créer l’argent.
  • une occupation spontanée avec des milliers de manifestation dans les grandes villes régionales en europe pour exiger la même chose : une démocratie, avec une assemblée constituante tirée au sort.

1 : Révolution de fond ou comment plier la structure

Nous ne pouvons plus prendre les pioches et les bèches pour nous en prendre aux élites dirigeantes qui ne sont que les engrenages d’un moteur diabolique qui trouve sa source dans le capitalisme voulue par les banques privées que sont la FED, la BCE et toutes les grandes banques internationales.



La révolte c’est de vivre en dehors du système capitaliste, monétariste, médiatique :

2 banquiers discutent : L’un dit à l’autre,  » A force de ne pas donner d’argent aux pauvres, ils ont appris à s’en passer »   « Merde !  » répond l’autre « Qu’allons nous devenir ? »

Etre libre c’est pouvoir se passer des banques actuelles, ne plus avoir ce besoin d’acheter et de posséder de plus en plus de chose, de ne pas être contraint de payer pour des choses dont ont pourrait se passer car la technologie le permet.

Les coopératives et les associations qui font du commerce sont des entreprises qui courcircuitent le concept du capitalisme. Les travailleurs sont propriétaire de leur outils de travail. Les rentiers et actionnaires ne prélèvent rien sur le travail. Devenir auto-entrepreneur est aussi un acte révolutionnaire qui vous laisse propriétaire de votre outils de travail et de votre savoir faire, vous affranchie d’un patron.

Les Systèmes d’Echange Locaux (monnaie locale qu’on appel SEL) sont des façons de commercer qui court circuitent les banques traditionnelles.

L’achat et la vente d’occasion entre particulier est un acte révolutionnaire qui court circuite la croissance infinie et son pillage des ressources et matière première tout en relocalisant l’économie. La réparation des objets cassés au lieu de les jetter est un acte révolutionnaire, le dont au lieu de la poubelle est un acte révolutionnaire. L’utilisation des logiciels libres, le partages d’informations hors contrôle de la presse sont aussi des actes révolutionnaires.

L’installation de panneaux solaire thermique, photovoltaique, de poêle à bois, l’isolation de votre maison, sont potentiellement des énergies renouvelables qui vous affranchissent des énergies fossiles dont le prix augmente sans cesse. L’énergie est vitale pour vivre, sans elle pas de nourriture, pas de chaleur, pas de transport, et nous sommes tellement dépendant de l’énergie fossiles que nous en sommes esclaves pieds et poing liés. Celui qui saura s’affranchir des énergies fossiles brisera les chaines de l’humanité. L’énergie est l’objet de la plupart des conflits dans le monde.

L’achat d’un lopin de terre pour y planter vos légumes, arbres fruitiers… est un acte révolutionnaire qui vous libère de l’achat de denrées alimentaires produites à grand renfort d’engrais, pesticides, groupes agro alimentaire qui dicte les prix, s’accaparent les profit. L’achat de vos denrées alimentaire dans les AMAP permet de faire travailler les paysans dignement sans que la grande distribution d’accapare l’essentiel du profit.

Manger bio, pour ceux qui ont les moyens est un acte révolutionnaire contre les cartels de l’agrochimie qui s’enrichissent plus que les paysans.

Acheter les fruits et légumes locaux est un acte révolutionnaire qui qui entrave l’ultra libéralisme. Cette sorte de main invisible du marché qui est une forme d’enchère inversée ou celui qui perd le moins est celui qui travaillera le moins cher possible.

Re localiser son travail à la maison pour ne plus avoir besoin de prendre sa voiture,  ou faire du covoiturage, utiliser les transports en commun sont des actes révolutionnaires qui vous libèrent du pétrole.

Ne plus préter attention au torrent médiatique, est un acte révolutionnaire qui vous incite à choisir l’information que vous recherchez et à ne plus subir celle qu’on veut vous imposer.

Informer vos proches sur le mythe de la démocratie, sur l’arnaque de la création monétaire avec intérêt sont des actes révolutionnaires.

Interpeller les élus sur les mensonges de la dette publique, sur la fausse démocratie, certains peut être, ne sont pas encore totalement corrompus pas le pouvoir qu’ils ont obtenu.

Descendre dans la rue pour manifester et exiger une vraie démocratie par tirage au sort, l’annulation des dettes publiques sont des actes révolutionnaires. Mieux vaut des milliers de petits rassemblements sans débordement que quelques gros rassemblement qui débordent et se retourne contre nous.

Retirer son argent des banques pour le placer dans des banques coopératives, le garder chez soit peuvent aussi être un moyen de faire fléchir le système bancaire.

Convertir son argent en valeur réelle (énergie renouvelable, terre, eau, savoir médicale, savoir scientifique, technologie de transport, de construction…)

Une grève massive des fonctionnaires de du trésor publique qui refuserait de prélever l’impôt sur le revenu qui sert à payer les intérêts de la dette publique serait à n’en pas douter une action très révolutionnaire, pacifique et efficace pour nous faire entendre.

2 : Revendication simultanée de grande ampleur pour exiger : une assemblée constituante tirée au sort pour écarter l’oligarchie

La par contre, je ne sais pas comment faire, les réseaux sociaux et internet peuvent permettre une telle synchronisation, mais il ne faut pas se rater. Pourquoi ne pas créer un syndicat des médias  web d’information alternative et des indignés ? Voici déjà une liste de site internet qui sont actifs pour une réelle démocratie :

  • agoravox
  • enquête et débat
  • Etienne Chouard
  • Contre info
  • réseau voltaire
  • égalité réconciliation
  • alterinfo
  • Voxpopulivoxdei
  • Sity
  • …. d’autres que je ne connais pas

Nous les hommes sommes enchainés à 3 boulets majeurs qui sont : 

  • L’argent dette, nous obligeant à rembourser sans fin des intérêts illégitimes.
  • La fausse démocratie, qui est en fait un oligarchie qui défend d’abord ses propres intérêts et fait avancer sa propre idéologie.
  • L’énergie fossile, donc non renouvelable, non amortissable, jamais gratuite, destructrice de la nature et des peuples.

Et nous sommes prisonnier d’une prison qu’on appel démocratie, mais qui est en fait une oligarchie ou le peuple n’a aucun pouvoir. 

Nous devons briser nos chaines et sortir de la fausse démocratie… alors nous aurons pris l’avantage sur les banksters cupides, et devront veillez à garder cet avantage car l’histoire n’a ni fin ni commencement.

 

PS :

Si vous avez d’autres idées révolutionnaires capable de faire plier la structure, laisser un commentaire.

3 Comments

Add a Comment
  1. Bonjour,

    J’ai ajouté votre lien sur notre blog : http://www.acf.revolublog.com

    Nous sommes l’Alliance Confortiste Française. Nous voulons nous réapproprier l’économie et la politique par la création et la fédération d’entreprises éthiques (respectant notre charte), puis par le combat démocratique. Passez sur notre blog… ça peut vous intéresser :-)

    Votre site est très bon, sinon. J’aime bien l’article sur le FN (son vrai programme) et la référence à Il était une fois la Révolution (un de mes films préférés)

    Nicolas

    1. Bonjour.

      Excellent l’article avec cet extrait…. très très bon. Il faut vraiment qu’on se rendent compte que les politiciens et le banquier se moquent de nous.

      La richesse du monde, c’est 60 000 milliards de dollars. Et les produits dérivés financiers, ces « machins » spéculatifs, 720 000 milliards de dollars, douze fois le PIB mondial ! Tout va nous péter à la figure. Les explications de Thierry Philipponnat de l’ONG Finance Watch.

      http://acf.revolublog.com/pile-ils-gagnent-face-on-perd-a30178954

  2. je vous invite à lire : « Ce n’est pas l’Euro qu’il faut sauver, c’est notre peau ! L’économie nous appartient, reprenons la main ! »
    Une idée parmi tant d’autre, mais sûrement un moyen de mettre à mal le système bancaire actuel et le moyen de reprendre la main de l’économie et du pouvoir.
    Nous sommes 99% ils ne sont qu’1%, ils ont peur de nous, pour preuve toutes les caméras installées partout en France et au monde. Ces caméras ne sont installées pour notre sécurité mais pour la leur.
    L’économie nous appartient, nous travaillons, nous alimentons les banques, nous épargnons et ceux qui nous commandent et nous ruinent le font grâce à nos votes.
    Nous finançons notre faillite et donnons tout pouvoir aux collabos de la Mondialisation, les politiques, pour qu’ils nous ruinent.
    Je pense que c’est une farce ce que je vis.
    Il faut et d’urgence, faire la séparation entre les politiques et le pouvoir comme nous avons fait la séparation entre l’Eglise et le pouvoir.
    « Ce n’est pas l’Euro qu’il faut sauver, c’est notre peau ! L’économie nous appartient, reprenons la main ! » à lire au http://0z.fr/h9D6w sur L’Abolition de la Raison, le feuilleton de la psychiatrie de la Mondialisation et de ses collabos, les politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme