Pourquoi Dieudonné emploi t’il l’humour noir provoquant ? Pour faire grimper les bêtes médias au rideau… bien vu !

Pendant que les journalistes de pailles répètent à longueur d’antenne que Dieudonné est antisémite, citant quelques unes des ces blagues, d’aucun ne comprend que chaque phrase est pesé pour provoquer. En disant à propos de Patrick Cohen….

Patrick Cohen à fait une liste noir de personnes qu’on ne doit pas interviewé dans les médias, quand je pense à ça, c’est dommage qu’ils aient arrêté les chambres à gaz (humour bien sur, mais provocation calculé).

Dit sur un plateau télé avec sérieux, cela est choquant, mais dit avec humour pour répondre à Patrick Cohen qui affirme avec aplomb en faisant la morale à Frédéric Taddei que « Dieudonné, Soral, Ramadan…. ont des cerveaux malade »….. et qui, lorsque Alexandra Sublet lui rétorque, « Enfin on a quand même le droit de penser ce qu’on veut Patrick »…. et ce dernier de répondre sèchement « Non »…. on n’a pas le droit de penser ce qu’on veut avec Mr Cohen…. et ce gars là est journaliste…. imaginer un peu son traitement de l’information, comment ce guignol peut il être journaliste avec dans l’idée que, nous le peuple, on n’a pas le droit de penser ce que l’on veut !!! Aucun de nos médias et de nos politiciens n’a levé le petit doigts pour condamner les propos de Patrick Cohen…. rien que dale, le black out total…. Donc Dieudonné, qui est très malin (dixit Elie Semoun), à volontairement placer cette phrase taquine dans son spectacle en sachant que la presse allait grimper au rideau et ne retenir que cette phrase de son spectacle. Du coup, cela met en lumière les propos inquiétant d’un journaliste de France Inter qui affirme que « nous le peuple n’avons pas le droit de penser ce que l’on veut et qu’en substance, le peuple doit penser ce que les médias permettent de penser » Tel est le message de Patrick Cohen, journaliste sur une radio publique. D’ailleurs Cohen, se contente maintenant de fermer sa gueule et de dire…. je laisse la justice s’occuper de ça…. Il a compris qu’il ne devait pas trop la ramener….

«Ce n’est pas à moi de faire des commentaires, c’est une affaire qui me dépasse, a-t-il expliqué. Les autorités judiciaires et politiques se sont saisies de l’histoire. Je n’ai rien de plus intéressant à dire. J’ai une opinion de citoyen, je la garde pour moi .» (Patrick Cohen le 6 janvier sur France 5)

De plus, et cela est anormal, ce n’est pas Patrick Cohen qui attaque Dieudonné en justice pour sa blague, mais France Inter, donc, c’est nous citoyens avec nos impôts, nos taxes de redevance, la Sacem et tout le tsointsoin qui allons payer les frais de justice….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme