Malgré la propagande, Dieudonné est soutenu par les citoyens.

Ce matin sur RMCinfo, 69% des auditeurs s’opposaient à l’interdiction des spectacles de l’humoriste. Même Jean Jacques Boudin a du admettre qu’il ne fallait pas interdire…. mais il se gardera de signaler à Vals dans sa prochaine interview qu’il ne pense pas comme lui….

Ci dessus l’état d’un sondage sur le site web mesopinions où sur 6077 votant 61% des Français refusent que les spectacles de Dieudonné soit interdit, et ce, malgré une propagande mensongère à son encontre à base de mensonge, diabolisation sans fondement et d’une justice et raisonnement à géométrie variable.

Voici une liste des mensonges proférés à son encontre de la part des politicards et journaleux soumis  aux lobbys du CRIF, de la LICRA et autres organismes de manipulation de masse :

Dieudonné est un délinquant fiscal : Le journal la tribune (10-10-12) explique que Dieudo n’aurait pas payé ses impôts depuis 15 ans et devrait 887 000 € au fisc. Il s’agit d’un mensonge. En réalité, la société de production de Dieudonné à racheter un local 200 000 €. Ce local à été réaménagé avec l’argent de sa propre société de production. Puis 15 ans plus tard, Dieudonné à racheté personnellement ce local au prix ou il l’avait acheter via sa société, c’est à dire 200 000 €. Or le fisc estime que son local vaut 1 200 000 € et lui réclame l’impôt sur des plus valus qu’il n’a pas fait, à savoir 887 000 €.

Le fisc met son local en vente aux enchères 500 000  € et finalement la société de Dieudonné rachète 550 000 € ce local…. Le fisc à surestimé la valeur du local car finalement aucun acquéreur n’a daigné dépasser le plafond des 550 000 €. Il s’agit clairement d’une tentative de taper l’artiste au porte monnaie à défaut de pouvoir le stopper autrement.

De plus, diabolisé Dieudo en le traitant de délinquant fiscal mériterai que l’on s’attarde sur Mr Cahuzac qui lui est un véritable delinquant fiscal, et tant d’autres donneur de leçon comme Mr Moscovici qui prétend ne détenir qu’un patrimoine ridicule (extrait de l’Express du 15-04-13)

La mention occupe la moitié de la déclaration de Pierre Moscovici. Le ministre des Finances a peu de biens à déclarer: il dispose d’un appartement à Montbéliard, d’une surface de 125 m2 et d’une valeur de 200 000 euros, selon les informations publiées lundi par le gouvernement.

Outre cet appartement, Pierre Moscovici déclare 17 368 euros de comptes titres et 7574,97 euros de contrat d’assurance vie. Ses trois comptes bancaires totalisent 13 700 euros. Le ministre déclare encore 30 000 euros de « biens mobiliers divers ».

Selon sa déclaration, Pierre Moscovici ne possède pas de véhicule.

Il se moque de nous le ministre, il prétend ne détenir que 250 000 € de patrimoine tout au plus….avec son salaire de ministre pouvant atteindre 12 600 €, à cela s’ajoute ses 20 ans de carrière de politicard en tant que député Européen, ministre…. et en 20 ans ce brigand prétend ne détenir que 250 000 € de patrimoine…. il se moque de nous ce pitre. Nous ne sommes naïf au point de gober ses histoires.

Nous pourrions énumérer une liste interminable d’escroc qui ont exercé et exercent des fonctions politiques, ou encore des artistes comme Johnny Holiday, Noah, Pagny, Doc Gynéco…. qui eux aussi ont eu des soucis avec le fisc sans se retrouvé diabolisé et accusé d’être des délinquant.

Nous développerons ce point dans un prochain article pour notamment montré que l’insolvabilité de Dieudonné est un acte de résistance et non de délinquance fiscal à la Cahuzac.

Dieudonné condamné de nombreuses fois pour antisémitisme. Là encore il s’agit d’un mensonge. 

Dieudonné à gagné la plupart des procès qui lui ont été fait, et il fut condamné, non pas pour des actes de violence, de délinquance, mais pour des phrases au nom d’on ne sait quelle limite à la liberté d’expression. Dieudonné n’a jamais été violent, il n’a jamais frappé, menacé, il a subit en revanche ce genre de délinquance. Dieudonné n’a jamais été condamné au motif qu’il serait antisémite ou aurait fait l’apologie de l’antisémitisme. Il a peut être eut des propos maladroit si on les sort du contexte humoristique.  Il y a une grande différence entre des propos tenus en spectacle et tenus en interview ou encore à l’écrit.

Parmi les condamnations, on retrouve une diffamation à l’encontre de l’animateur Arthur dont il expliquait que ce dernier finançait l’armée d’Israël qui n’hésite pas à tuer des Palestiniens. Il n’y a pas de preuve dans cette affaire, mais le sujet est discutable, car nous sommes tous coupable au fond de financer la guerre. Nos impôts, nos taxes sur le carburant, la TVA… servent à financer les guerres néo coloniales pour s’approprier les richesses de la Libye, du Mali….  Nos politicards cherchent la guerre au moyen orient, avec notre argent bien sur !

La suite de l’histoire :  L’animateur de télévision Arthur est poursuivi pour injures par Dieudonné. En décembre 2006, le présentateur des «Enfants de la Télé» avait traité le comique de «dernière des pourritures» dont «même le Front national ne veut pas». Une amende de 7.000 euros à l’encontre d’Arthur a été requise à l’audience le 25 avril 2008 par le parquet.

Listes des affaires de Justice Dieudonné  extrait du Figaro 26-06-2008

«Le lobby juif». Le comique est relaxé, en septembre 2005, en appel du délit d’injures raciales, après une condamnation en première instance pour avoir dénoncé les «manipulations médiatiques» de la «population juive», un «lobby très puissant» ayant fait «main basse sur tous les médias».

«Le charisme de Ben Laden». L’humoriste est relaxé en appelen juin 2004, du délit d’apologie du terrorisme. Il avait déclaré en février 2002: «Je préfère le charisme de Ben Laden à celui de George Bush».

Sketch chez Marc-Olivier Fogiel. Le tribunal de Paris relaxe Dieudonné en mai 2004 alors qu’il est poursuivi pour être apparu sur France 3 sur le plateau d’ «On ne peut pas plaire à tout le monde» le 1er décembre 2003, grimé en juif orthodoxe, faisant le salut nazi au cri de «IsraHeil !». La cour d’appel confirme la relaxe le 7 septembre 2005

«La communauté blanche». Dieudonné est poursuivi pour avoir qualifié blancs et catholiques «d’esclavagistes et de racistes» en mars 2000. La cour d’appel de Paris le relaxe en mars 2002.

Dieudonné contre Patrick Sébastien. L’humoriste traite l’animateur de «con». Il lui reproche d’avoir chanté «casser du noir» en imitant Jean-Marie Le Pen. Dieudonné est condamné à 2000 francs d’amende en juin 2000. « Observer la géométrie variable ici…. si Dieudo chante Shoahnanas, c’est lui qui est condamné pendant que les chiens de gardes le traitent de criminel…. ce qui est pire insulte que d’être traiter de « con » vous ne trouvez pas ! »

«Le renouveau fasciste». L’humoriste, qui a brigué aux législatives de 1997 la deuxième circonscription de l’Eure-et-Loir face à la candidate du FN Marie-France Stirbois, est poursuivi par la Ville de Dreux pour avoir dit, qu’à Dreux, «c’est toujours le renouveau fasciste qui règne». Il est relaxé et Dreux condamnée pour procédure abusive en janvier 1999.

«La pornographie mémorielle». Lors d’une conférence de presse en février 2005 à Alger, Dieudonné s’en prend au «lobby sioniste, qui cultive l’unicité de la souffrance». Il se plaint de ne pouvoir réaliser son film sur la traite des Noirs à cause des «autorités sionistes» qui dominent le cinéma français. Evoquant «l’exploitation du souvenir de la Shoah» et ses commémorations, il dénonce une «pornographie mémorielle». Le garde des Sceaux d’alors, Dominique Perben, demande au parquet de Paris une enquête préliminaire pour «contestation de crimes contre l’humanité». le 11 septembre 2007, le tribunal qualifie ces propos de diffamatoires envers la communauté juive et condamne l’humoriste à 7.000 euros d’amende. Celui-ci explique avoir visé par cette expression «l’instrumentalisation de la Shoah». «C’est l’utilisation qui est faite de ce drame qui est obscène», réaffirme-t-il. Le comique a fait appel du jugement mais la Cour d’appel a confirmé cette condamnation le 26 juin 2008.

Dieudonné serait antisémite ! Nous voici au cœur de l’accusation qui ne repose sur rien, il s’agit d’un jugement d’arrière pensée. On l’accuse d’avoir des arrières pensées. Seule les dictatures violentes ont accusé et condamné des hommes pour crime d’arrière pensée. « Le crime d’arrière pensée, cela n’existe pas, ce qui compte, c’est ce que vous faites réellement ». Par exemple. Lorsque DSK reluque les fesses et la poitrine de sa secrétaire, on ne l’accuse pas d’être un violeur pour autant, on atteint d’avoir des preuves. Lorsque que Manuel Vals est pris en flagrant délit de propos anti black, anti gris et qui voudrait plus de white et de blancos, on ne l’accuse pas d’arrière pensée raciste… lui en revanche accuse Dieudonné d’arrière pensée antisémite.

La question à été posé à Dieudonné, Etes vous anti sémite ? Croyez bien qu’il n’a pas peur de clamer ses convictions et qu’il a prouvé son courage à dire les choses. Il répond clairement que non, qu’il a autre chose à faire que d’être antisémite, que pour lui le sémite est une fiction destiné à créer une stigmatisation particulière pour la communauté judaïque. Certes, il dénonce la politique de l’Etat d’Israël, mais au nom de quel principe nous n’aurions pas le droit de dénoncer sa politique d’apartheid, de violence, les mensonges….

La dernière condamnation est assez incroyable, Dieudo à été condamné pour avoir chanté une chanson ou il dit : « Chaud Ananas », (un jeu de mot Shoah nanas)…  Un jeu de mot. On l’accuse par cette expression de « provocation à la haine »…. ce qui me semble ubuesque…. Notez que la condamnation ne parle pas de propos antisémite….contrairement à ce que titre tous les journaux verreux. Les médias titrent systématiquement : condamné pour antisémitisme ou propos antisémite, or, à chaque fois si on lit le verdict, il s’agit de condamnation pour « injures publiques », « diffamation », « incitation à la haine »….jamais pour acte antisémite… jamais…. Les faits sont têtus ! Seulement 2 propos furent jugé antisémite : avoir comparé les juifs à des négriers reconvertis dans la banque, et avoir comparés la médiatisation de la shoah à de la pornographie mémorielle. Le premier propos est certes un raccourci, les juifs n’ont pas l’apanage de l’esclavage, mais on constate tout de même que les « élites » de cette communauté ne sont pas lancées contre l’esclavage corps et âmes. Qu’a à la seconde condamnation pour propos antisémite, il s’agit pourtant d’une très bonne métaphore si on compare la suprématie de Shoah dans les livre d’histoires qui ne traitent pas toutes les souffrances à égalités : esclavages, extermination des indiens, extermination des aborigènes, atomisation du Japon et camps de concentration japonnais au Etats Unis par exemple. Le terme crime contre l’humanité fut inventé au procès de Nurenberg et concernait les juifs, ce qui n’est pas sérieux. En effet, les indiens, les aborigènes, les africains, les japonnais et bien d’autres peuples ont autant souffert sinon plus.

Il convient aussi de rappeler, que les camps de concentration Allemand pendant la seconde guerre mondiale étaient destinés pas seulement aux Juifs, mais aussi au Tziganes, au Slaves, aux résistants et opposants politiques, et que tous sans discernements sont devenus dans ces camps les esclaves des entreprises allemandes Siemens, BMW, Volkswagen, Opel, Bosch, Henkel, mais pas seulement, les entreprises américaines comme IBM, Ford, Général Electric, de nombreuses banques américaines, mais aussi des industries Française….  Or, si ces camps n’abritaient pas que des juifs, comment se fait il que l’on condamne Dieudonné pour propos antisémite lorsqu’il parle de pornographie mémorielle ? Pourquoi ne pas tenir compte des Tziganes, Slaves et autres résistants morts dans ces camps…. pourquoi n’entendons nous pas les Tziganes et les Slaves réclamant réparation ?

Lizzie van Zyl, une enfant boer internée et morte dans le camp de concentration britannique de Bloemfontein en Afrique du Sud durant la guerre contre les Boers.

A propos des camps de concentration :

La première apparition de la dénomination « camp de concentration » est due aux Britanniques en Afrique du Sud durant leur guerre contre les Boers (Guerre du Transvaal, 1899-1902) ; sur ordre du général Frederick Roberts puis de Lord Kitchener, les Britanniques y enfermaient les femmes, les vieillards et les enfants des Boers et des membres de tribus indigènes alliées.

La France a utilisé des camps de concentration durant la Première Guerre mondiale, dont celui de Pontmain, pour y enfermer les ressortissants allemands, austro-hongrois et ottomans présents sur son territoire à l’ouverture des hostilités. De nombreuses îles françaises de la Manche, de l’Atlantique et de la Méditerranée ont été utilisées pour implanter de tels camps. Le narrateur du Temps retrouvé de Marcel Proust, mentionne l’existence en France de camps de concentration6 lors de la Première Guerre mondiale, où furent internés les civils allemands présents sur le sol français lors de la déclaration de guerre.

D’autres camps de concentration ont été ouverts aux États-Unis, notamment ceux destinés aux japonais et aux citoyens américains d’origine japonaise, après l’attaque de Pearl Harbor, Bien des années après le souvenir de ces rafles de civils japonais et Nippo-Américains a refait surface. Le gouvernement des États-Unis présenta des excuses à ce sujet, en 1988.

IMPORTANT : Que veut dire sémite ? : les Sémites sont l’ensemble des peuples utilisant ou ayant utilisé les langues sémitiques. Les langues sémitiques contemporaines les plus parlées sont l’arabe (plus de 240 millions de locuteurs), l’amharique (27 millions), l’hébreu (8 millions), le tigrinya (6,75 millions). Elles constituent aujourd’hui, avec le maltais (400 000 locuteurs), les seules langues sémitiques officielles bien que d’autres langues utilisées en Éthiopie, en Érythrée, à Djiboutiet en Somalie, ainsi que les divers parlers néo-araméens du Moyen-Orient, se rattachent à cette famille.

J’aimerai que l’on m’explique ce que les juifs ont avoir avec le sémitisme aujourd’hui et en quoi , dire de la Shoah qu’elle est une pornographie mémorielle peut être assimilé à un propos anti langues sémitiques ? 

Pour clore

Il faut également rappeler, que Dieudonné dénonce dans ses entretiens, le communautarisme, et non le racisme qu’il considère à juste titre comme un secteur électorale instrumentalisé par les politiciens. Les juifs n’étant pas une espèce humaine à part. Il y a des hommes à la peau « noir », des hommes à la peau « rouge », des hommes à la peau « blanche », des homme à la peau « jaune ». Et il y a des constructions artificielles de communautés religieuses, musulmane, chrétienne, juive, hindou, bouddhiste…. qui ne sont pas spécifique à la couleur de peau des hommes. Rien ne permet de dire, que Juif est une espèce d’homme différente des autres, rien, pas même leur histoire antique. Tout au plus nous pouvons nous pencher sur leur influence sur la politique a travers les âges et de nos jours, et c’est ce que fait finalement Dieudonné en refusant d’exclure cette communauté de ses spectacles et on suscitant à la fois le rire, mais aussi l’interrogation..

Au jeu des « J’aime » et des « personnes qui en parlent » Dieudonné terrasse François et Manuel Vals…. pas mal pour un artiste sous médiatiser et diaboliser à outrance….(il y a 2 mois dieudo étaient encore à 270 000 J’aime….. à ce rythme là, même les artistes sur médiatiser vont se faire dépasser.

 

 

La suite demain, avec 3 articles en préparation pour montrer l’absurdité de la situation hystérique des médias et politicard à l’encontre de l’humoriste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme