L’APPEL DU 18 JUIN DES AUTO ENTREPRENEURS

Le mardi 18 juin la fédération des auto entrepreneurs lance un 1er mouvement de contestation et invite les auto entrepreneurs (AE) qui sont tous menacés par le gouvernement socialiste à se rendre au Pole Emploi pour y demander le RSA, et s’inscrire à Pole Emploi.

Les argumentations contre les auto entrepreneurs ne tiennent pas la route, mais c’est parce que le gouvernement et les faux experts ne peuvent pas évoquer la cause profonde de ce malaise. Personne n’a pointé les VÉRITABLES ENNEMIS DES AUTO ENTREPRENEURS. Ce ne sont pas les artisans qui sont en concurrence avec les auto entrepreneurs (AE), mais bien plus que cela. Nous l’avons dénoncés dans notre précédent article sur le sujet. LES INSTITUTIONS BANCAIRES ET LE GRAND CAPITAL SONT LE PRINCIPALE ENNEMI DES AUTOS ENTREPRENEUR.

Démonstration : 

L’AE n’a que rarement besoin d’un crédit à la banque pour se lancer. De fait il ne participe pas à la création d’argent dette, ce qui prive les banques de leur rente grâce aux intérêts. Or pour que l’économie fonctionne dans notre système dégénéré il faut que de plus en plus de gens, d’entreprises, et d’etats s’endettent. Car c’est le seul moyen de réinjecter de l’argent dans le système… et donc le seul moyen d’avoir de la « sacro sainte croissance qui résout tout ».

L’AE ne paye pas directement la TVA, hors la TVA en France c’est autour 55 % des recette de l’Etats, et une partie de ces recettes servent à rembourser les dettes publiques, à gonfler les chiffres de la croissances….

L’AE ne doit pas verser de dividendes, il n’est pas sous la dépendance de rentiers.

Si les AE continue leur expansions, c’est des chômeurs en moins, une relance de l’activité économique locale, non délocalisable. Or le système bancaire dégénéré à besoin de chômeurs, il faut qu’il y ait beaucoup de chômeurs pour que le système fonctionne.

En effet, s’il y a du chômage, cela est un moyen de limiter l’inflation. Et limiter l’inflation, ce n’est pas pour protéger le petit peuple, c’est pour que l’inflation reste toujours en dessous des intérêts, pour que les banques et les rentiers qui disposent d’un gros tas de cash continuent de faire du bénéfice sans rien faire. Les économistes ont d’ailleurs inventé un indice qui s’appel le NAIRU qui sert à mesurer le taux de chômage optimale pour contenir l’inflation à moins de 2 %. Si si, il y a un taux de chômage optimale pour les Banquiers.

L’inflation est une conséquence directe des intérêts que nous devons reverser aux banques, et le meilleur moyen de protéger le petit peuple serait d’indexer les salaires sur l’inflation, ce que ne veut surtout pas la Banque, car il faut que nous ayons toujours de bas salaire pour avoir toujours besoin d’emprunter…. vous commencer à comprendre ?

2 chiffres pour vous aider :

  • 24000 milliards d’euros, c’est la masse totale d’argent qui est disponible en Europe.
  • 32500 milliards d’euros, c’est la sommes totale des dette que tous les européens doivent payer aux banques !

Mathématiquement nous sommes dans une impasse. Il est IMPOSSIBLE DE REMBOURSER TOUTES LES DETTES QUI EXISTE CAR IL Y A MOINS D’ARGENT DISPONIBLE. Le seul moyen est donc de s’endetter pour rembourser ce différentiel, créant ainsi de nouvelles dettes à plus ou moins long terme, et donc à de nouveau s’endetter jusqu’à la fin des temps.

Voilà le cœur du système, tout ce qui permettra aux hommes de s’affranchir des banques en se passant de leur crédit usuriers sera démanteler, attaquer avec de faux arguments, car il ne faut pas que vous sachiez comment fonctionne nos institutions bancaires. Vous devez rester dépendant de la Banque pour votre maison et vos entreprises. C’est pour cela que les attaques des socialistes envers les auto entrepreneurs sont aussi absurdes et facilement démontables.

 

Alors vous vous demandez comment le Parti Socialiste ou le Front de Gauche peuvent être aussi réact à l’encontre des auto entrepreneurs ? Et bien c’est pourtant simple, l’idéologie socialiste ou communiste consiste en un système ou les citoyens vivent une fausse liberté. Le socialisme veut que les travailleurs soient : des fonctionnaires d’Etats ou des salariés d’entreprises, pas question de transformer la France en un pays ou les travailleurs deviennent autonomes, propriétaire de leur outils de travail.

Voici un schéma pour résumer les différentes idéologies politique en vigueur actuellement : 

Tout les régimes politiques évoluent à l’intérieur du cercle de la BANQUE et de sa carapace constituée par le grand CAPITAL. Les travailleurs fonctionnaires sont dans le cercles, les travailleurs salariés des grosses entreprises aussi, mais en bordure de ce cercle, il y a des artisans, des coopératives qui ont un pied dans le cercle et un pied en dehors.  Logiquement si vous sortez du cercle, c’est que vous êtes chomeurs, SDF….. le système ne prévoit pas qu’il soit possible de vivre de son travail en dehors du cercle.

Et enfin, en dehors du cercle se trouve les auto entrepreneurs, moins dépendants encore de la Banque et du Capital et hors contrôle des institutions économiques.

Les Socialistes et le Front de Gauche sont anti auto entrepreneur, ce qui est tout de même étonnant pour la plupart des citoyens qui n’ont pas pris la mesure du monde tel qu’il fonctionne. La gauche préfère voir des salariés que des artisans autonome non salarié. Et Mélenchon, lui qui se prétend défenseur des petites gens, préfère des salariés bien payés, mais non propriétaire de leur outils de travail, que des auto entrepreneurs aussi bien payés et propriétaire de leur outils de travail.

 

Que nous reste il ? La révolte, par millions dans les rues…?

3 Comments

Add a Comment
  1. Logique pour une idéologie dans laquelle l’état est tout puissant et « concède » des libertés au peuple. (faudrait pas qu’ils en aient trop non plus, n’est-ce pas ?

    1. Je dirais même plus… à défaut de s’activer sur la vrai liberté et égalité sociale, la gauche invente de fausse égalité libertaire utopique comme le mariage pour tous. Et quand il ne s’agit pas d’utopie, le PS promeut la libre circulation des hommes, des capitaux et des marchandises (traité transatlantique), ce qui arrange surtout les puissances de l’argent… le tout dans une logique libertaire favorable au grand capital.. mais pas au peuple.
      Pour quand la révolution ??? La vraie, celle des consciences qu’aucune lois ni force de l’ordre ne peut endiguer.

  2. Maintenant, la nouvelle lutte des auto-entrepreneurs concerne la CIPAV : https://www.evoportail.fr/actualites/2014/05/06/les-auto-entrepreneurs-contre-la-cipav/
    Il faut défendre leurs droits à cotiser pour une retraite, après tout ils travaillent et créent de l’emploi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme