AUTO ENTREPRENEUR : L’ESCLAVE QUI SE LIBERE – CELA NE PLAIT PAS A L’IDEOLOGIE SOCIALISTE

Depuis l’arrivée de la fausse gauche au pseudo pouvoir, le régime des autos entrepreneurs est menacé. Tout d’abord, il faut savoir que le régime auto entrepreneur, c’est un statut juridique pour les gens qui veulent créer une toute petite entreprise personnelle sans se compliquer la vie. On ne paye pas de TVA, on n’a pas besoin d’un comptable, on ne paye les charges sociales qu’au prorata de son chiffre d’affaire…. Bref, c’est la solution sans risque de tenter sa chance en dehors de l’esclavage moderne qu’on appel le salaria.

Sommaire : 

  • Le mythe de la concurrence déloyale.
  • La banques et le capital redoute l’essor de l’auto entreprise.
  • L’industrie et ses monopoles redoute l’essor de l’auto entreprise.
  • Pourquoi la pseudo gauche veut casser ce statut : l’histoire d’une escroquerie politique de 150 ans.
  • Le mythe du pouvoir de la France, qui tient les manettes ?

 

Préambule

Plusieurs fédérations et groupes d’autoentrepreneurs tentent de se fédérer pour lutter contre la volonté du gouvernement de changer ce statut, de le limiter dans le temps, de le limiter en chiffre d’affaire. Avec ce projet, soit vous redevenez un petit esclave soumis à la TVA et à la dictature comptable, soit vous fermer boutique pour pointer à Pôle emploi, et au mieux redevenir un petit esclave moderne salarié.

Rappel historique : le statut des auto-entrepreneurs à été initié par le gouvernement Chirac qui lança dans un 1er temps le statut de micro entreprise. Puis, sous le règne « Charkozy » le statut micro entreprise est assoupli en régime auto entrepreneur. Cette volonté pour créer se statut semble être une astuce destiné à faire baisser artificiellement les chiffres du chômage à court terme. Mais le régime des auto entrepreneurs marche si bien qu’il se retourne maintenant contre le système. Si la droite devait revenir aux manettes après que la pseudo gauche aura détruit le régime auto entrepreneur, n’ayez pas l’espoir qu’elle rétablisse le statut des auto entrepreneurs. Son essor s’est retourner contre le système. C’est exactement comme lors de la réforme des retraites. Les hauts gradés socialistes de mes bottes ont manifesté leur désaccord, mais une fois au pouvoir, rien, que dale nada, circuler y a rien à voir. Le statut des auto entrepreneur a eu trop de succès, il fait maintenant peur au tenant du pouvoir économique.

Je vais donc vous expliquer telle qu’on ne le dit jamais les raisons de cet acharnement, mais aussi vous montrer que cet acharnement ne vient pas du gouvernement Français, mais de bien plus haut, de bien plus loin dans le temps, du véritable pouvoir de l’ombre, d’une idéologie économique et mondialiste, qu’on ne nomme pas à la télé mais qui existe bel et bien et qu’il faudra tôt ou tard renverser.

 

Le mythe de la concurrence déloyale :

On voudrait nous faire croire que la casse du régime des auto entrepreneurs est voulue par les des artisans, commerçants et autres professionnels du bâtiment qui tirent à boulets rouges sur cette concurrence d’un nouveau genre. C’est un mensonge, une façon de mettre en opposition les citoyens entre eux, de diviser pour régner.

Selon les chiffres de l’INSEE seul 15 % des auto entrepreneurs exercent dans un secteur concurrentiel (Source) La vérité c’est que ce statut est une chance formidable pour les jeunes et les femmes qui sont majoritairement les créateurs d’auto entreprise. Le chiffres d’affaire moyen est de 1000 € par mois. On imagine mal les grosses entreprises comme Bouygues, Vinci…. en difficulté au prétexte que des petits entrepreneurs leur pomperai 1000 € de CA par mois. Tout cela n’est qu’un tissus de bobards. C’est dans le bâtiments que le travail non déclaré est le plus présent, qu’il est possible de faire travailler légalement des Roumains pour  400 € par mois avec la complicité de l’UE. C’est une blague !

Extrait : Se pose aussi la question des contrôles pour mieux lutter contre la sous-déclaration de chiffre d’affaires ou le salariat déguisé (Ministre Sylvia Pinel le 2-10-12 sur entrepreneur.lesechos)

C’est bien ça la crainte pour le pouvoir : ne pas pouvoir contrôler les auto entrepreneurs. C’est qui explique ce branle bas le combat. Comme si les petits artisans étaient les rois de l’exil fiscale, des exonérations d’impôts. Car rappelons le, la masse monétaire augmente de 10 % par an, mais ou va cet argent s’il n’est pas dans l’économie réelle… il est bien quelques parts dans les poches des rentiers, les paradis fiscaux, les comptes en banques etc…. La masse monétaire de l’Europe c’est autour de 20.000 milliard d’euros, 60000 € par tête, et le chiffre d’affaire des Auto-entrepreneurs c’est 5,6 milliards en 2012, la dette de la France 2000 milliard.  On nous ment sans cesse à propos de la crise économique, celle ci est artificielle, elle n’est que l’outil d’une idéologie de privatisation, de monopole, d’asservissement par la dette et de pouvoir pour la gouvernance mondiale.

Ce serait un petit groupe d’industriel du bâtiment qui ferait du lobbys ? Quelle blague ! Ou est la démocratie dans cela, ou est le peuple ? Vous le savez, on s’en fou, car la démocratie n’existe pas « encore » et c’est à qui aura la plus grosse force de lobbying.

Le rapport de l’IGAS remit au gouvernement confirme que ces critiques ne sont pas fondées.

 

Voici maintenant la vérité historique et économique, car le véritable lobby à l’oeuvre dans l’ombre, ce ne sont pas les entreprises du bâtiments, mais un tout autre pouvoir absolu, total, qui règne en maître depuis plusieurs siècles.

 

La grande banque et les capitalistes ont peur des auto entrepreneurs.

argent dette escalvageDepuis le début du 20ème siècle, les institutions bancaires ont tout fait pour museler les hommes dans le principe de l’argent dette. (emprunt + intérêt = grosses dettes). Pour acheter votre maison, pour créer votre entreprise vous devez soit disposer d’un  capital financier, soit emprunter auprès de la banque. On donne des petits salaires, mais pas de souci, la gentille banque vous fera des avances ! Ainsi, les banques s’assurent leur pérennité et leur pouvoir, car tant que vous devez emprunter vous êtes enchaînés à la dette. Les rentiers fort de leur capitaux peuvent continuer à spéculer sur le travail des autres. Banque et capital sont comme la face et l’envers d’une même pièce, mais on ne nous montre jamais le vrai visage des institutions bancaires.

Mais vous l’aurez compris, un auto entrepreneur c’est un artisan qui quitte le salaria, qui créer une petite entreprise avec peu de charge de fonctionnement, qui la plupart du temps n’a pas besoin de gros investissement, pas besoin d’emprunter, qui s’affranchie très vite de ses lourdes chaines auprès des Bankster et des Rentiers.

 

Les industriels et commerces monopolistes redoutent aussi le développement des auto entrepreneurs.

Depuis le début du 20ème siècle également, les industries sont condamnées à grandir éternellement et à avaler les autres. La principale raison en est sa dépendance aux capitaux et à la banque qui ont intoxiqués les industries à grand coup de dettes et de quête de rentabilité exponentielle.

C’est ainsi que nous vivons une ère de quête de monopole mondiale de la part des grands groupes industriels dans tout les domaines. La grande distribution a avalé presque tous les petits commerces de proximité durant les années 80 90. Mais avec l’arrivée d’internet depuis le début des années 2000, certains secteurs ont pu relancer les petits commerces, c’est le cas de la vente à distance de nombreux accessoires, de loisirs, de bricolage… qui échappent aux grandes chaines de distribution. Et le statut des auto entrepreneurs est une épine de plus dans le pied de la banque, des rentiers et des grand groupes industriels.

Cette lutte secrète des grosses industries contre l’artisanat est flagrant dans le monde paysan. Les colosses de l’industrie prétro chimique ont poussé à l’usage des engrais, des pesticides, à la vente de la production en dehors des circuits directes afin d’étendre leur monopole. Finis les petit producteurs qui vendent leur produits sur les marchés locaux, ce sont 2 ou 3 grands groupes qui rachètent tout, fixent les prix et font disparaître la petite production alimentaire. Le tout avec l’aide de la Banque qui proposa aux paysans des emprunts, mais aussi à grand coup de lobbying pour rendre hors de prix la mise aux normes des petits producteurs.

 

Pourquoi la pseudo gauche y compris celle du Front de gauche de Mélenchon et des communistes sont en train de dépecer ce statut ?

Pour le comprendre il faut remonter aux années 1850 à l’époque de Marx, l’inventeur du communisme. Mais pour comprendre il faut lire les livres d’un historien qui n’a jamais été contredit par les fait : Antony Sutton, et notamment sont livre : Le complot de la réserve fédérale, ou encore : Wall Street et les Bolchéviques.

En résumé, et accrochez vos ceintures ça décoiffe. Les puissants banquiers du monde ont financer le manifeste de Karl Marx sur le communisme. Pourquoi, parce que pour les Banquiers monopolistes deux choix s’offraient à eux pour dominer le monde :

  • Le communisme, c’est à dire le salaria d’état 100 %, et donc l’impossibilité d’être auto entrepreneurs.
  • Le libéralisme monopolistique des grandes entreprises. Le salaria auprès des grand groupes industriel tous inféodés à la banque mondiale et à ses banques centrales diriger par une poignée de banquiers.

 

sutton-wallstreet révolution russeLa 1ere solution plaisait beaucoup plus aux banquiers de Wall Street, car le monde aurait alors été divisé en 2 entités : la banque et les ouvriers d’un Etat inféodé à la banque. Alors que dans la 2ème solution, vous avez un 3ème larron, qui s’est immiscé entre les ouvriers salarié et l’Etat, c’est l’industrie libérale. Fort heureusement pour les Banquiers, cette industrie à besoin de cash qu’elle doit emprunter avec des intérêts. La banque conserve donc son ultime pouvoir sur le monde, celui de créer la monnaie, de maintenir l’humanité en esclavage par la dette. Et les grands groupes industriels et les rentiers détenteurs de cash sont ses alliés de circonstance tout en étant la couverture idéale. Et oui, car on ne parle jamais du rôle majeur des institutions bancaires dans la crise, on préfère parler du capitalisme, des grands patrons, des spéculateurs. Il s’agit de pousser à une lutte des classes entre ouvrier, rentiers détenteurs de cash et grande industrie. Alors que le coeur du problème c’est la banque qui se cache derrière ce conflit qu’elle instrumentalise. Et l’auto entrepreneur est un vrai problème pour le système car les auto entrepreneurs ne sont pas dépendants des banques et de l’argent dette, pas dépendant des groupes industriels et pas dépendant de l’Etat…  ils sont autonome, indépendant… et ils se rapprochent de la vrai liberté.

On comprend alors mieux pourquoi Mr Mélenchon n’aime pas trop ce statut d’auto entrepreneur qu’il présente comme auto esclave. En réalité, Mr Mélenchon est dans l’idéologie Marxistes financée en sous main par Wall Street. C’est à dire : une opposition entre ouvriers et patrons. Mélenchon préfère voir les ouvriers mieux payés, mais toujours sous salaria, et donc sous contrôle, que les ouvriers devenir auto entrepreneur partiellement libéré.

Étonnant ! Ce fut une surprise pour moi de découvrir que le concept du communisme avait été pensé par des Banquiers de la city de Wall Street. Je n’avais pas perçu la volonté de concevoir une économie ou tout en haut de la pyramide se trouvait les institutions bancaires qui auraient pour seul intermédiaire l’Etat comme moyen de gouvernance d’un peuple enchaîné au nom du partage des richesses, de l’intérêt commun et de son prochain. Le plan à partiellement échoué puisque les grosses industries ont pris leur place dans le paysage. Mais finalement, la Banque sait se servir des industries en les soumettant aussi à la dépendance de l’argent dette et en instrumentalisant la lutte des classes qu’elle agite en se faisant oublier. Finalement, Wall Street aura conçu un artefact politique qui oppose le pseudo libéralisme contre le pseudo communisme ou sa version adouci le socialisme. C’est donc plus de 150 ans de tromperie politico économique que nous vivons, et l’auto entrepreneur n’en est que l’illustration.

Le régime des auto-entrepreneurs est aux antipodes de l’idéologie socialistes et communistes, car cela reviendrait à affranchir les salariés et à perdre le contrôle étatique des travailleurs. 3 millions de Français sont menacés par cette forme de dictature déguisée. L’auto entrepreneur est propriétaire de son outils de travail, ce qui va l’encontre de l’idéologie socialiste et capitaliste.

les banques gouvernent le monde

 

Le dernier mythe : croire que le gouvernement tient les manettes :

La France ne décide pas de sa politique économique, c’est à Bruxelles avec des commissaires non élus que se décide les choses. Il faut pour cela comprendre comment fonctionne l’Europe. Les lois ne sont pas proposées par les députés européens, mais par des personnes non élus mit en place par des tractations occultes que décrit François Asselineau dans ses conférences. Des commissaires érigés au rang d’expert dirige tout et rédige toute la politique économique de tous les pays de l’Europe.

Il n’y a qu’en France qu’un tel régime existe. Dans les autres pays de l’Europe, ce type de statut juridique n’existe pas, et il n’est pas prêt d’exister.

L’Europe est inféodé à la grande banque mondialiste (FED, BCE, BRI, BM). C’est la banque qui in fine dicte la logique économique de l’Europe. C’est elle qui exige les plans de rigueur, la privatisation des régimes de retraites, la privatisation de l’énergie, des transports, la casse du CDI.

 

La véritable liberté d’entreprendre, c’est celle des artisans auto entrepreneurs, ayant peu de chaines fiscales, s’affranchissant de la dictature salariale.

Etre auto entrepreneur est un acte de résistance dans un monde ou la Banque dirige en sous mains toute l’activité économique mondiale tout en inféodant l’industrie et les gouvernements. Signer des pétitions ne sera pas suffisant pour lutter, il faudra descendre dans la rue. Et tous le monde est concerné car les autos entrepreneurs sont des emplois locaux, non délocalisable qui participent à la l’économie réelle. Les pétitions, dans 99.9 % des cas ne débouchent sur rien, il en faut un nombre considérable pour que celle ci arrivent à l’ordre du jour des députés, pour qu’ils daignent écouter un peu les hurlements du peuple. Le jours ou nous l’aurons compris et ou nous aurons compris que c’est la démocratie qu’il faut inventer pour la substituer à l’aristocratie oligarchique, alors on aura des chances d’être entendu.

 

 

Notes :

Wall Street n’a pas financé que le manifeste du communisme de Karl Marx et les Bolchéviques. La city de New York a aussi financé la montée du fascisme Hitlérien. Depuis plus d’un siècle la Banque est impliqué dans les grand conflit, et encore aujourd’hui elle s’en prend au monde résistant du moyen orient, qui à l’instar de la Libye, de la Syrie, de l’Iran, de l’irak ont tentés en tentent encore de résister  aux principes des prêts avec intérêts.

Qui détient la banque ? Une minorité de familles. Quelques noms : Rothshild, Rockfeller, JP Morgan, Goldman Sachs, Lazards, Rockfellers, Lehmans, Warburg pour ne citer que les plus célèbres. Le coeur des institutions Bancaires, c’est la BRI (Banque des Règlements Internationaux). La BRI est une propriété de la réserve fédérale, de la banque d’Angleterre, de la banque d’Italie, banque du Canada, banque de Suisse, banque de Hollande, banque fédérale Allemande et la banque de France. Les principaux actionnaires de la BRI sont les Rothschild, RockFeller, Mario Draghi, Bernanke…., et du Français Christian Noyer, un illustre inconnu à l’influence démesurée dans l’ombre.

Les institutions bancaires sont privées, elles n’appartiennent pas aux nations et aux peuples. Les hommes sont au service de l’argent, alors que cela devrait être l’inverse.

 

 

2 Comments

Add a Comment
  1. Bonjour,
    Comme je l’indique dans mon témoignage vidéo, il est tout à fait certain que cette mesure fera grimper le travail au noir. Que cela ne permettra en rien de contrôler les compétences d’une entreprise. Et que cela montera encore plus les Français les uns contre les autres.
    Pour ceux qui ont un peu d’humour et veulent comprendre, je vous renvoie sur mon témoignage http://www.youtube.com/watch?v=ya96QLByF9k

    1. Merci pour votre commentaire et la petite vidéo… sympa…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme