Dimension de la pyramide de Khéops : Hasard ou volonté des batisseurs ?

Il y a quelques semaines j’ai découvert le documentaire « La révélation des Pyramides », un documentaire de Patrice Pooyard qui s’appuie sur les travaux indépendant de Jacques Grimault. Ce documentaire était initialement prévu pour la télévision, mais le producteur, pour des raisons inconnus (pour nous) à fait machine arrière… et finalement le documentaire est sortie sur Internet et  obtient un succès à la hauteur des questions qu’ils soulèvent.

Jamais un documentaire ne m’avait autant remué les méninges, et pourtant j’ai vu de nombreux documentaires chargés de réflexions et analyses dissidentes. J’ai lu des livres encore plus précis dans la réflexion alternative en économie en médecine en histoire… Mais je dois bien l’avoué, Jacques Grimault à lever des questions pour auxquelles il n’existe pas de réponses acceptables, et tant que les réponses ne sont pas acceptables, il faut poser des questions.

Je vous invite vraiment à voir ce documentaire, qui comporte peu d’imprécisions, (quelques unes, comme la dureté des aciers par exemple : le documentaire exagère un peu en affirmant que le granite est plus dure que l’acier trempé, c’est bien le contraire, mais cela ne change pas le fond du documentaire).

L’ENIGME NE PEUX PAS ETRE UN HASARD !

La circonférence du grand cercle moins le petit est égal à la vitesse de la lumière en milliers de km par secondes ?

Maintenant je vous propose de vous intéressez à ce qui m’a le plus interpellé. A savoir que Jacques Grimault pose la question de savoir si les Bâtisseurs connaissaient ou non le nombre PI, le nombre d’Or et la vitesse de la lumière ? Oui vous avez bien lu, notre informateur fait remarquer que si on soustrait le diamètre du cercle exinscrit de la base de la pyramide à celui inscrit dans le carré de la base, on obtient un chiffre de 299,796130 m, ce qui ressemble étrangement à la vitesse de la Lumière rétorque le physicien Jean Louis Badevant (professeur à l’école polytechnique). En effet, comme vous le voyez sur la figure ci dessous, il y a une ressemblance entre la vitesse de la lumière et la différence de périmètre des cercles. La précision est de 5 chiffres sur les 9 officiellement reconnus depuis 1973 avec cette précision de 299 792 458 m par seconde. 

En haut la vitesse de la lumière telle qu’on la connait avec cette précision depuis 1973, et en dessous celle issue des mesures de la pyramide. En fait, si on refait les calculs à partir des équations, on découvre que les bâtisseurs de la pyramide avaient bien intégrer la vitesse de la lumière dans les dimensions de la pyramide, et avec une précision encore meilleure que celle émise dans le documentaire !!!

Nous avons donc pris le temps de vérifier, mais la difficulté c’est de trouver les dimensions exactes de la pyramide. Il y a de nombreuses valeurs qui diffèrent parfois de quelques dizaines de centimètres à quelques mètres. Nous avons donc choisi de raisonner autrement. Il faut se poser comme question : Quelles étaient les dimensions que les bâtisseurs ont voulu donner à la base carrée de la pyramide. Pour cela nous n’avons aucun plan, aucun hiéroglyphe ne parle de cette construction. Mais Jacques Grimault montre que le 1/2 périmètre divisé par la hauteur vaut PI, que la surface des 4 faces visibles divisée par la surface de la base invisible vaut le nombre d’or, que le rayon d’un cercle dont le périmètre vaut le périmètre de la base carrée vaut la hauteur de la pyramide…. Toutes ces mesures là sont très proches de PI et PHI le nombre d’or, et on les retrouve à plusieurs reprises dans la pyramide. Si ces proportions sont belles et bien celles voulues par les bâtisseurs, alors on peut écrire les équations qui déterminent les dimensions exactes de la pyramide telle que les bâtisseurs la voulait. Les bâtisseurs n’ont pas utiliser de plans dessinés comme on se les imagine dans les cabinets d’architectes, ils ont posé les dimensions et proportions de la pyramide dans des équations mathématiques qui utilisent des constantes de l’univers géométrique et de l’univers physique. Et c’est assez logique finalement car toutes les écritures reposent sur la géométrie, la géométrie est le langage universelle qui peut être compris par tous le monde à toute les époques. Voici donc les équations qui permettent de déterminer les dimensions exactes telles qu’elles étaient prévues par nos ancêtres bâtisseurs :

La =  largeur d’un coté de la pyramide ; h = hauteur de la pyramide ; FP = Face Pyramide ; BP = Base de la pyramide

Le 1/2 périmètre de la pyramide divisé par la hauteur vaut PI.

Surface des 4 faces de la pyramide visible divisé par la surface de la base carrée = le nombre d’or.

Ces 2 équations permettent de découvrir les proportions exactes de la pyramides.  Il nous manque alors une donnée qui nous permettra de comprendre l’unité, ou le coefficient multiplicateur.

L’unité des pyramides nous est donnée pas 2 autres équations :

Hauteur + 1/2 base = 100 nombre d’or

Hauteur – 1/2 base = 10 nombre pie

Toutefois, si ces équations sont justes, essayons de trouver la dimension de la pyramide telle qu’elles étaient prévues. Les dimensions officielles sont de 146.58 pour la hauteur et 230.35 pour la largeur. Par exemple en rentrant ces chiffres dans l’équations ont obtient un PI de 3,14299, ce qui est très proche des 31.14159… Mais essayons de corriger la hauteur et la largeur pour obtenir exactement PI et le Nombre d’Or avec ces équations. En effet, malgré toute l’application des bâtisseurs  les dimensions de la pyramide sont impossibles à reproduire avec une précision sans faille. Il serait donc vain de mesurer un bâtiment de 4500 ans (ou plus) pour essayer de trouver ses dimensions exactes comme sur le plan théorique. Il faut passer par les équations pour trouver les véritables dimensions mathématique de ce bâtiment.

Voici les dimensions de la pyramide de Khéops si on applique ces équations et qu’on essayent de trouver le compromis le plus proche de la perfection possible :

  • 146,66505133333300 pour la hauteur, ce qui est aussi très proche de la dimension estimée à 146,58. (Grimault donne 146.608)
  • 230,38092390358500 pour la largeur, ce qui est très proche de la dimension mesurée de 230,35. (Grimault donne 230.384)

 

Maintenant, injectons ces dimensions recalculées à partir des équations, et vérifions l’hypothèse selon laquelle le grand cercle moins le petit donne la vitesse de la lumière dans le vide.

Comme vous le voyez, en vérifiant les propos émis dans le documentaire et en essayant d’être encore plus précis, j’arrive à une coïncidence de 9 chiffres qui sont exactement ceux de la vitesse de la lumière…. MDR…. 9 chiffres, pas seulement 5 comme dans le documentaire ! Quelle est la probabilité pour que les dimensions de la pyramide puissent nous fournir ce nombre avec une précision de 9 chiffres…. NEUF chiffres c’est 1 milliard de combinaison possible. Et pour corser encore le tout, ce chiffre là est rendu possible en utilisant PI et le NOMBRE d’OR que les bâtisseurs ont incorporées dans les dimensions de la pyramide de Khéops.

STOP, cela fait beaucoup de hasard, surtout avec un bâtiment qui est encore aujourd’hui le plus lourd de notre planète,  et tout cela parait il, avec des burins de cuivre booster à l’arsenic et avec un peu de sable, des maillets, des cordes et du bois et en 20 ans.

Loin de moi l’idée de verser dans les théories de la main de dieu, des extraterrestres mais la question du comment et du pourquoi mérite d’être étudié sérieusement et pas seulement par des égyptologues dont les compétences ne sont pas assez larges.

Depuis ce documentaire j’ai fait beaucoup de recherche pour comprendre les questions levées par Jacques Grimault qui me semble plutôt orienté vers l’ufologie, mais j’ai bien plus le sentiment que l’histoire des premières civilisations est bien plus ancienne et plus avancée qu’on ne le croit. Que des humains ont atteint un haut niveau de développement humain, de connaissance que nous n’avons fait que redécouvrir depuis 4000 ans. Je doute même que les Pharaons Khéops, Képhren, Mykérinos soient les bâtisseurs commanditaires de ces pyramides ou du Sphinx. D’ailleurs aucun écrit, ni hiéroglyphe n’attestent que ces pharaons ont commandées ces constructions il y a 4500 ans. On n’a jamais retrouvé le moindre sarcophages ni de hiéroglyphes à l’intérieur de ces pyramides.

Et si, les premières civilisations ne remontent pas aux Égyptiens 2500 ans avant JC, mais probablement  bien avant, mais aussi qu’à défaut de pétrole ils aurait pu maîtriser d’autres formes d’énergies naturelles et un haut niveau en mécanique, mathématique…. Quant aux théories extraterrestres, alors là, j’attends les preuves, et ne suis pas fermé à ce genre de possibilité, car nous ne savons pas grand chose de notre univers.

Dans mon prochain article, je vous propose de découvrir les informations qui permettent de poser l’hypothèse que les premières civilisations n’ont pas 4500 ans, mais plus de 10000 ans. En attendant la suite des opus 3 et 4 il faut bien enrichir un peu son bagage culturelle !

 

Liens utiles : 

Interview des auteurs du documentaires : 6h34 d’interview en janvier 2012. : https://www.youtube.com/watch?v=zIObcsE4EWc A écouté en mode radio, intéressant pour essayer d’approfondir les motivations des auteurs et réalisateurs.

 

 

25 Comments

Add a Comment
  1. Bonjour,

    C’est effectivement un sujet étonnant que vous m’avez fait découvrir.

    Toutefois, un examen des équations m’amène à mitiger la présentation sur un point : le choix de la pente de la pyramide est complètement indépendant du choix de la largeur de sa base.

    Une fois que la pente est choisie par la contrainte :
    « La hauteur de la pyramide est égale au rayon du cercle ayant la même circonférence que son périmètre. »
    Alors H=2La/Pi et il se trouve que la surface des 4 faces divisé par la base vaut TOUJOURS : racine(1 + 16/carre(Pi)) indépendamment de La ! Il y a un lien intrinsèque entre Pi et Phi, mais ce n’est pas un choix délibéré de le faire apparaitre, il existe dans la géométrie de la pyramide une fois choisie la pente liée à Pi.

    Pour revenir à la différence de circonférence entre le cercle inscrit et le cercle exinscrit, elle est donnée par la formule :
    LaPi(racine(2)-1)
    Cette formule est bien indépendante de H, et elle montre que le choix de la largeur est un choix délibéré pour obtenir C la vitesse de la lumière.

    Chose encore plus troublante, ce choix est visible seulement si l’unité utilisée est le mètre, ce qui implique aussi que l’unité de temps est la seconde, et ce qui montre une connaissance d’une technique cryptographique simple mais efficace :
    – l’unité visible, qui donne des nombres entiers pour la construction, est la coudée, donnée à Pi/6,
    – mais l’unité cachée est le mètre, soit le diamètre du cercle dont la circonférence donne 6 coudées !

    Chose amusante, des chars de pharaon avaient 6 rayons (http://www.attelage-patrimoine.com/article-les-chars-de-toutankhamon-60307919.html), je suis curieux de connaitre leur diamètre :-)

    On voit au passage leur finesse (http://www.egyptos.net/egyptos/photos/Musees–Musee-de-Louxor–img_0446.html#photo) et un char à 4 rayons (http://www.egyptos.net/egyptos/photos/Musees–Musee-de-Louxor–img_0447.html#photo) mais ce n’était pas un pharaon 😉

    Autre chose bouleversante, le lien entre le mètre caché ainsi défini et la circonférence de la terre… et avec le mètre actuel !

    On se demande alors où la révolution française avait bien pu aller chercher le mètre. Une recherche rapide sur le web fait apparaitre un pionnier du mètre défini par la circonférence de la Terre en 1670 : http://en.wikipedia.org/wiki/John_Wilkins

    Outre la définition du mètre, il propose des inventions bien saugrenues dans un de ses livres (http://en.wikipedia.org/wiki/Mathematical_Magick) : en plus de cryptographie, il défend la possibilité de construire des machines pour voler…

    Étonnant, non ?

    Bonnes recherches !

    1. Bonjour.

      Oui, je n’ai pas tout à fait saisi les propriété géométrique d’une pyramide comme celle là. Mais il apparaît que le choix de la pente est déterminant pour définir une hauteur qui pourrait être le rayon d’un cercle dont le périmètre vaut celui de la base carrée.

      D’ailleurs, le rapport de proportions entre la hauteur de la pyramide et son périmètre est étonnamment proche du rapport entre le rayon et le périmètre moyen de la terre. Découvrir que la terre est ronde il y a plusieurs milliers d’année c’est déjà une remise en cause de nos croyances, mais connaitre ses dimensions c’est encore plus fort.

      J’accepte l’idée que la géométrie est un langage universelle et que les mathématiques sont des clefs pour traduire ce language. Cela se tient, c’est assez logique.

      Je trouve que les scientifiques devrait mettre un peu plus leur puissant ordinateur et leur cerveau sur ce sujet pour voir si nous n’avons pas raté quelques choses.

    2. Bonjour Curieux,

      Vous écrivez que les chars des pharaons avaient des roues à six rayons, cela est possible, mais bien après la construction des pyramides, quelques siècles en réalité, en effet selon les égyptologues la roue n’existait pas à cette époque, cela prouve que les égyptiens de l’époque ne pouvaient pas être les bâtisseurs et que ces pyramides ont servies de réemplois.
      Si les pharaons avaient eus la roue, ceux-ci auraient eus la possibilité de transporter les pierres plus aisément sans utiliser de soit disant tronc d’arbre, « qui comme tous le sait inondaient le désert » j’ironise mais cela ne gène aucunement les égyptologues!!

  2. Un détail curieux encore :
    http://maps.google.fr/maps?q=29.9792458,31.134409&hl=fr&sll=29.979245,31.134409&sspn=0.009349,0.015535&t=h&z=16

    La première coordonnée géographique, c’est aussi la vitesse de lumière. Et cela tombe sur ? Regardez…

    Vu dans http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=L777RhL_Fz4

    Mais cela disperse beaucoup :-)

    1. Bonjour.

      Merci de vos commentaires et visites ici « curieux ».

      Très étonnant en effet, le curseur n’est pas exactement sur la pointe, mais c’est effectivement très troublant comme disait JM Bigard !!

      Je vais essayer de regarder votre vidéo… mais 3 h c’est long… je ferais des pauses

      1. Le curseur ne tombe pas sur la pointe … mais au centre de la pyramide au niveau du sol !!

        La pointe n’est pas centrée car le satellite n’était pas précisément au dessus de la pyramide.

        1. c’est exact… je n’ai pas corrigé dans l’article… mais je m’en suis aperçu. La latitude 29°9792458 est exactement au centre de Khéops…. et bien d’autres choses encore à paraître en 2015….

  3. Ce n’est pas un hasard mais ce n’est pas non plus fait exprès. C’est simplement parce que l’univers trouve ses origines mathématiques. Du coup on peut aussi y retrouver la vitesse de l’électron mais dissimulée. Superbe architecture.

    1. Argh…. comprend pas votre idée :

      Ce n’est pas un hasard mais ce n’est pas non plus fait exprès.

      Que l’humain apprécie les proportions du nombre d’or, je peux le comprendre, mais que la vitesse de la lumière apparaissent comme par enchantement cela me semble être volontaire

      1. Bonjour,je rejoins votre théorie,civilisations perdues,pyramide bien plus ancienne qu’on le prétend.Ma question sur laquelle j’ai du mal a trouver des infos:on sait beaucoup de choses sur La grande pyramide de Kheops,Pi,le nombre d’or,l’orientation vers les astres,MAIS les pyramides avant et SURTOUT après ont t elles ces proportions,j’entends la récurrence de Pi et du nombre d’or? normalement elles devraient! si c’est non,pourquoi ne pas avoir continué??!!!! J’ai l’intime conviction d’une tentative de reproduction de la toute 1 ere qui fut « trouvée » a savoir Kheops qui pourrait bien remonter a 10 ou 20000 ans.Pourquoi pas ? C’est certain que le reconnaitre reviendrait a bruler tous les livres d’histoie s’y référant,changer les mentalités,admettre qu’on s’est « over -planté »,reconnaitre ses tords…………ET cela ternirait l’image de l’Egypte,l’attrait touristique……….bref on imagine aisément la tournure des choses.Moi je prone le droit de savoir,AU NOM DE LA VERITE.

  4. Bonjour,
    Très intéressant. Pour info, le granit est plus dur que les métaux en général mais l’acier est plus tenace et résilient. Bon ce ne sont pas du tout les mêmes mécanismes de déformation alors c’est difficile de comparer.
    LA vitesse de la lumière est une constante dans les référentiels fixes mais dépend des unités alors c’est étonnant. Si ce n’est pas le fruit du hasard et ça ne semble pas l’être, cela veut dire que le système d’unité nous a été « transmis ». Il n’y a que deux possibilités, soit d’une civilisation interne, soit d’une civilisations externe. Si elle est interne, on ne voit pas pourquoi ils se cacheraient donc c’est externe. Si la vitesse de lumière en longitude passe par la « chambre du roi » cela signifie que c’et une sorte de Graal.
    Toutefois, à ce jour, la vitesse de la lumière comme constante dans les référentiels en mouvement est une convention. De plus, la relativité est une explication ad hoc comme pour la conservation des lois physique par changement de référentiel selon la transformation de Lorentz.
    N’oublions pas que l’expérience EPR a montré que la relativité était « inférieure » au principe de non séparabilité de la fonction d’onde.
    J’en conclus que la chambre du roi cache encore une signification secrète en rapport avec la vitesse de la lumière.
    Moi je dirais que la relativité a des variables cachées…

  5. BJr tout le monde ,
    alors voila moi aussi ce doc m a interpellé il dit bcp de verite mais sattribut les merites de deciuverte qui ne sont pas les siennes en effet penchez vous sur nassim haramein qui depuis deja lgtps a trouver ses proprietes ds les pyramides et va meme plus loin il est egalement le decouvreur du tore l element de la vie ainsi que de le geometrie du vide ainsi que le resultat des equations d einchtein avec l effet coriolis ajouté vous devriez en parler sur cette page afin de complementzriser le dossier 😉

    1. Bonjour,
      La « paternité » du tore et autres découvertes n’est en rien l’apanage de Nassim Haramein, le livre « La révélation des Pyramides » de J. Grimaut à été publié en 1999, plus tôt dans les années 80, Daniel Winter publiait ses premières « conclusion » (reprises par Drunvalo Melchisedek, puis accaparée par la fondation Merhu qui en dépossédèrent Mr Winter)sur le nature du tore et ses propriétés, orientant ensuite ses recherche autour de l’origine des alphabets à une époque ou Mr Haramein n’était encore qu’étudiant. Je ne pense pas l’avoir jamais entendu revendiquer telle « découverte »!
      Vous semblez sous-estimer la portée du travail de JG, apprenez en davantage en consultant ses interviews et conférences notamment les plus anciennes (années 1990).
      Par ailleurs Mr Haramein fait dans ses conférences de nombreuses fois référence aux livres « l’ancien secret de la fleur de vie » de D Merchisedek publié en 1996.
      Nous constaterons également que Mr Haramein, n’a pas vraiment laissé de traces sur ses recherches, tout en arrivant directement aux conclusions…

  6. aides moi quel sont les dimensions de la pyramide de kheops

    1. 146.608 par 230.38 + ou – quelques millimètres selon les calculs de divers auteurs au vue de ses caractéristiques géométrique et mathématique.

  7. Bonsoir à toutes et tous,

    Pour débuter, je désires remercier Jacques Grimault pour ce travail (pharaonique) cela m’a fait ouvrir les yeux sur des évidences tellement visibles que l’on ne voit pas.
    Après avoir regardé de multiples fois ce reportage, il s’avère que des suppositions me viennes en tête.
    Mais il y en a une qui me taraude l’esprit, à quoi servait le sarcophage dans la pièce principale? (*j’y reviendrais plus tard).
    Maintenant il faut admettre que la terre a 5 milliard d’année, pourquoi serrions nous la seule génération d’être sur cette planète?
    Je suis intimement convaincu qu’il y a eu d’autre générations bien avant nous et surtout bien plus évolué que nous, eux on réussi ce que nous n’avons pas encore égalisé, (les pyramides) nous ne pourrions pas à l’heure actuelle en faire de même et n’en avons pas du tout les moyens techniques ni financier et humain.
    Pourquoi pas les Atlantes ou les MUS? ne riez pas, cela n’est qu’une supposition.
    Si cela est le cas eux aussi avaient un dieu.
    Si, je dis bien SI, leur histoire se rapprochait de la notre, et que dieu donné à ces êtres les mêmes lois que celles que nous avons eu, ceux-ci auraient peut-être eus aussi une ARCHE.
    * Maintenant recherchez les mesures de l’arche sur le net, vous verrez que ses mesures sont basées sur (PHI et PI.
    Peut-être qu’il serait intéressant de chercher sur ce plan.
    Pour venir aux pharaon bien sûr, il est impossible que ceux-ci aient bâtit cette pyramide pour une des raisons la plus simple, quand on regarde des dessins d’époque, il y apparait souvent des chars, le souci c’est qu’à l’époque de la construction des pyramides, selon les égyptologues, la roue n’existait pas encore il y a environ 4000 ans, pourtant sur les hiéroglyphes il y en a, comment Est-ce possible??
    Merci d’avoir pris le temps de me lire, en espérant ne pas passé pour un original à vos yeux.

    1. Les hiéroglyphe avec des chars et donc des roues sont plus récent que les pyramides. Du moins, c’est ce qu’il est dit officiellement. La roue serait apparue 1000 ans après les grandes pyramides…. bon bien sur j’en doute, mais c’est l’explication officielle.
      Ceci dit, il faut de sacré roue et de sacré char pour transporter des blocs de 70 tonnes. (2 poids lourds). Sans compter qu’il faut un sol parfait pour faire rouler un char avec plusieurs tonnes de chargement. Je doute qu’on puisse faire en bois un char capable de transporter des blocs de 70 tonnes, et faire rouler le tout sur des pavé, du sable ou de la terre battue.

    2. Selon la theorie de Philippe Lheureux, la chambre du roi est un verin hydraulique destiné à faire coulisser une des pierres des parois et liberer une colonne de sable, deverouillant une chambre secrète.
      Le sarcophage est selon cette théorie, un bouchon mis en place une fois le réservoir, c’est à dire la « chambre du roi », terminé.

      http://autospeed.celeonet.fr/khufu/spip.php?article35&lang=fr

      http://autospeed.celeonet.fr/khufu/

      http://www.dailymotion.com/video/x7aph0_le-mecanisme-secret-de-la-grande-py_tech

      http://www.youtube.com/channel/UCZ48-RfuItW9qQNr02JQApw/videos

      1. C’est possible, on peut tout à fait envisager que cette pyramide est multifonction. Rien ne s’y oppose. Les génies qui ont battis cela disposait de la capacité d’envisager ce genre de chose.

  8. Bonjour à toutes et tous,

    Merci pour ce sujet qui prouve enfin que nos amis égyptologues nous amusent depuis très longtemps.
    Il y a une question qui me taraude l’esprit depuis un certain temps, le sarcophage se trouvant dans la grande chambre, lui aussi est basé sur les bases de PHI et PI, au risque de passer pour un original, je pense que celui-ci pouvait contenir l’arche d’alliance qui elle aussi a ses dimensions basé sur PHI et PI.
    Sachant que cette arches a deux ailes sur son couvercle, et que selon certains érudits celles-ci pourrait avoir des propriétés électrique ou statique.
    Auriez vous une idée sur cette possibilité?

    Merci.

    1. Pour ma part je ne sais pas du tout ce que pouvait contenir le coffre de pierre de la chambre haute. Il est certainement taillé avec des dimensions clefs qui font référence à pie, phie, la coudée, le mètre et plusieurs unités anciennes.
      Le trésor du coffre, se trouve probablement aussi dans ses dimensions, une façon astucieuse de protéger une information.

  9. Bonjour,
    j’ai regardé vos deux équations donnant Pi ou le nombre d’or. Vous dites avoir trouvé les mesures voulues par les architectes de la pyramide, mais je ne comprends pas comment vous avez fait.
    Ces deux équations donne chacun un rapport entre le coté de la base et la hauteur. Ces rapport sont légèrement différents (donc impossible de cohabiter dans le même monument), et surtout, ils sont valable pour des pyramides de toutes tailles (c’est un rapport). Alors je veux volontiers avoir plus de détails sur vos calculs qui donnent la base et la hauteur de la pyramide.
    Merci d’avance.

    1. Alors, lorsque j’ai fait l’article sur les dimensions de la pyramides, j’ai fait une petite erreur, il est en fait impossible de concevoir une pyramide qui allie à la fois les propotions PIE et PHIE mais aussi la vitesse de la lumière…. du moins pas à la perfection…. ainsi si vous avez PIE parfait et C parfait, alors PHIE serait de 1.6189 au lieu de 1.61803, la différence est minime.
      Mais j’ai préparer dans un livre qui sortira en 2015 le calcul avec le détail et les statistiques qui permettent de constater que la connaissance de la vitesse de la lumière est bien réelle. Son titre : Le code de la nuit des temps…. un peu de patience.

  10. Bonjour, merci pour votre réponse.
    Je regardais seulement PI et Phi, indépendamment de C (vit. lum.). Les deux équations données au départ ne peuvent donner que deux rapports légèrement différents entre le côté de la base et la hauteur de la pyramide. Donc, je reviens à mon interrogation de savoir par quelle calculs vous avez pu déterminer la hauteur et le côté voulu par les bâtisseurs. Avez-vous utilisé une autre équation ? Cette démarche m’intéresse bien….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme