FOCUS : CHIFFRE DU CHÔMAGE 2012

Le nombre de demandeurs d’emploi augmente ces dernières semaines. Les chiffres officiels ne sont pas encore sortis, mais nous avons pu discuter avec une personne qui travaille à Pôle Emploi nous expliquant que depuis plusieurs semaines le nombre d’inscriptions de nouveau demandeurs d’emplois est en hausse, et sans rien pouvoir proposer en retour.

Voici un petit focus (Source EuroStat). L’Espagne et la Grèce atteignent un taux de 25 % de chômage  la France en octobre serait à 10,7 %. ATTENTION ces chiffres en tiennent pas compte des personnes au chômage partiel, ou radiée des listes pour donner l’illusion d’une stabilisation. En France près de 20 % de la population active est demandeuse d’emploi partiel ou complet. Et nous ne sommes pas encore entrée dans le l’oeil du cyclone que la Grèce et l’Espagne traverse dans l’impuissance totale. La France perd 800 à 1000 emploi industriel par jour ouvrable.

Pas moins de 48% des personnes interrogées par CSA pour «Les Echos» se déclarent pauvres et 37% en «train de le devenir». S’il s’agit d’un ressenti et non d’une réalité objective (14,1% de la population française vit en dessous du seuil de pauvreté), il en dit long sur la crainte des Français d’être demain précipités dans la misère. (La tribune le 3-12-12)

Source EuroStat ! donc ce méfiez quand même car le chômage en France par exemple nous donne uniquement le taux de chômage pour les emplois à temps plein. Or il y en plus 2 à 3 millions de chômeur partiel qui ne rentre pas ses statistiques.

 

RAPPEL : Qu’est ce que le chômage pour la banque ? Un levier pour maîtriser l’inflation !

Nous le répétons assez régulièrement, mais le chômage est la conséquence des institutions bancaires. Les économistes ont même inventés un indice le « NAIRU  » qui leur sert à évaluer le taux de chômage optimal pour contrôler l’inflation.

C’est assez dingue, mais c’est bien la vérité non dite des plateaux télé ou se relaie pseudo expert économique, banquiers, journalistes de pailles et politiciens carriériste ou vendu.

La Banque Centrale Européenne à pour mission de maintenir l’inflation autour de 2 %, ni trop, ni pas assez. Si l’inflation stoppe, c’est l’économie qui ralentie et notamment l’émission de crédit qui font les choux gras des banquiers. Si l’inflation est trop forte, cela peut venir de plusieurs choses, mais entre autre chose, INFLATION TROP FORTE = CHOMAGE QUI BAISSE, SALAIRE QUI AUGMENTE = PROFIT DES RENTIERS QUI DIMINUE

Notre modèle économique basé sur l’argent dette à besoin de chômeurs  c’est une variable d’ajustement de l’inflation, un levier pour tenter de contrôler l’inflation.  Mais c’est aussi un jeu dangereux, un numéro d’équilibriste pour les puissants de la finance. Trop de chômage pour contrôler l’inflation c’est aussi un risque d’implosion de la société, de révolte.

 

Enfin et pour conclure cet article, nous aimons vous interpeller, vous faire cogiter. Le chômage est la conséquence de 2 phénomènes principaux qui ne sont pas liée à l’immigration ou à la  baisse de compétitivité comme il se répète sans cesse à la télévision. Ce ne sont que des balivernes simplistes et réductrice pour endormir le peuple. Non, le chômage est pour beaucoup le produit de la technologie, cette technologie qui fait que l’ont peut remplacer les hommes et les femmes par des machines. Toutes les caisses d’autoroutes sont vides, plus personnes pour vous rendre la monnaie, les supermarchés testent les caisses automatiques, un agriculteur peut à lui tout seul s’occuper de 50 hectares, alors qu’ il y a un siècle il fallait 50 personnes pour gérer 50 hectares de terre. Les usines ont mécanisé autant que possible l’assemblage des pièces etc….. Tout cela est formidable, reconnaissons le, mais cela doit s’accompagner d’une transformation de notre modèle de société et donc d’une libération de notre nécessité de travailler

La seconde cause majeur du chômage, est cité plus haut déjà, ce sont les grandes banques qui pour asseoir leur domination et leur contrôle de l’inflation et de l’économie fabrique le chômage.  Démonstration :  Il y a en France des millions de bâtiments à rénover pour améliorer l’isolation, des millions d’enfants à éduquer, des millions de personnes âgées qui ont besoin d’aides, une mutation énergétique à concevoir…. et en face nous avons plus de 5 millions de personnes qui aimeraient bien travailler. Mais le problème, parait il, c’est qu’il n’y a pas d’argent pour embaucher tout ces travailleur !!!!! Et justement qui fabrique l’argent ? LES BANQUES PARDI. Les banques ne veulent pas le plein emploi, car le plein emploi c’est aussi la hausse des salaires et qui dit hausse des salaires dit aussi que les banques vont prêter moins d’argent. Ah, la belle arnaque. On a dit au travailleur, « votre salaire est petit, vous n’avez pas de quoi vous acheter une maison, pas de problème on va vous en prêter de l’argent, les banques sont là » Pour vous « enfumer » surtout.

 

 

1 Comment

Add a Comment
  1. la baisse de compétitivité comme on n’entend à la télévision et automatisation non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme