ANALYSE ET COMMENTAIRES : Les nouveaux chiens de garde de Serge Halimi

Les nouveaux chiens de garde, Le film est sortie il y a un peu moins d’un an dans quelques salles au cinéma, pendant peu de temps, c’est déjà un miracle. On n’en a très peu parlé à la télé, et lorsque dans l’émission de télévision « Ce Soir ou Jamais » Frédéric Taddei demande à Jacques Attali ce qu’il en pense, ce dernier ce vexe comme en enfant boudeur et refuse de répondre.

Nous avons pu grâce à Baltec du site notre-école.net voir ce documentaire. En voici un résumé, une analyse et un complément d’analyse pour allez encore plus loin que Serge Halimi qui a forcément du mettre un peu d’eau dans son sujet pour pouvoir faire produire un tel documentaire.

Pour commander le DVD et voir les futures projections :

http://www.lesnouveauxchiensdegarde.com/

 

 

Le documentaire montre :

  • que les stars journalistes travaillent pour plusieurs médias. Ils sont interchangeables, passant de médias privés a publiques sans problème.
  • que tous les médias sont détenus in fine par un petit nombre de personnes. Ils se nomment ainsi Lagardère, Bouygues, Bolloré, Dassault…  Une poignée de personnes très riches détiennent la quasi totalité de notre espace médiatique classique. Ces derniers possèdent aussi les sites internet les plus consultés. Il est donc faux de prétendre que les médias sont indépendants, libres en raison de leur grand nombre, car plusieurs centaines de médias appartiennent à quelques personnes en fine.
  • que les journalistes stars et les politiciens sont d’une proximité non dite, allant jusqu’à se retrouver pour le grand dîner du Club le Siècle une fois par mois.
  • que les journalistes n’ont pas besoin d’être censurés, ni briffés, ils savent ce qu’ils ne faut pas dire pour garder leur poste et gravir les échelons. Il y a un cadre définit, il est interdit de porter le débat en dehors de ce cadre. Politiciens et journalistes de premier plan connaissent ce cadre.
  • que l’on retrouve depuis 30 ans toujours les mêmes faux experts pour répéter les mêmes discours et relayer entre autre la théorie de la sacro sainte croissance, de la dette publique, de l’Europe et du mondialisme. Malgré les erreurs cuisantes de ces faux experts les médias continuent des le inviter. Ces mêmes experts en économie sont présentés avec leur titres universitaires, jamais on ne présente les contrats qu’ils ont avec les banques, les sociétés d’assurances et grands groupes industriels. On parle de conflit d’intérêt en médecine, mais jamais en économie !. Ces mêmes faux experts qui parle du SMIC ont des salaires souvent 10 fois plus haut que le SMIC, on ne fait jamais intervenir un SMICARD pour parler des salaires ! Non les journalistes invitent des universitaires sous contrats avec des banques et assurances dont les salaires sont sans commune mesure avec ceux de la majorité des Français.
  • Il n’existe pas un seul cas de journaliste impertinent, dissident qui ne fut pas, soit, rejeté par le système soit récupéré au service du système en place. Le documentaire donnent 2 exemples. Michel Field et Philippe Vals qui à leur début étaient des révolutionnaires libertaires, n’excluant pas la lutte armée. Aujoud’hui ces 2 journalistes protègent le système politico économique, allant jusqu’à faire la promotion des grandes enseignes industrielles et souffant dans le sens du vent.
  • Des centaines de journalistes stars sont prêt à faire la promotion de grands groupes industriel s moyennant des cachets de plusieurs milliers d’Euros. La corruption financière existe pour les journalistes comme pour les politiciens.
  • Les médias infantilisent les citoyens, ne manquant pas d’inculquer des leçons de savoir vivre, demandant à des meneurs de révolte de lancer un appel au calme. L’exemple de Xavier Mathieu refusant en direct de se soumettre aux injonctions du laquet Pujadas est un des plus frappants exemple de cette lutte de classe entre l’élite médiatique et politique et le petit peuple qui tente de survivre et se rebiffe.

 

Les journalistes sont des gardiens de l’ordre établie, de la hiérarchie des classes sociales. Ils veillent à ce que les débats ne sorte pas d’un cadre déterminé. Par exemple les médias éviteront :

  • le débat autour de la sortie de l’Euro et de la monnaie unique,
  • le débat autour du processus de création monétaire
  • le débat autour de l’inefficacité et inutilité des vaccins
  • le débat autour de la version officielles du 11 septembre
  • le débat sur la modernisation de notre démocratie de paille
  • le débat autour de la sortie du nucléaire

 

Pire encore, les médias s’ils ne peuvent éviter le débat face à une actualité brûlante  une demande de l’opinion publique vont tout faire pour dé crédibiliser les pensées alternatives, dissidentes en s’appuyant sur de faux experts massivement et passivement corrompue. Ainsi, les personnes doutant de la versions officielles du 11 septembre sont tous des complotistes (ce qui ne veut rien dire) Pour 100 % des médias Français qui ont droit de citer en haut lieu, la version officielle du 11 septembre est forcément la bonne, alors que 58 % des Français ont des doutes sur la version officielle.

Et si un artiste (comédien, chanteur, réalisateur) ose sortir de son rôle de bouffon de l’Empire, il sera vite rappelé à l’ordre et exclu de l’espace médiatique s’il refuse de se soumettre. Le documentaire de Serge Halimi se contente de citer Stéphane Guillon et Didier Porte dont l’impertinence est loin derrière ce qu’on osé d’autres artistes. Citons pour exemple Jean Marie Bigard, Mathieu Kassovitch qui ont osé douter de la version officielle du 11 septembre, citons Dieudonné que les médias présentent à tord comme un diable antisémite ou part d’autre gros mots pseudo intello, et a défaut d’argument, comme « négationniste, complotiste, fanatique, révisionnistes, sectaire…

 [jwplayer mediaid= »3015″]

 

 

3 Comments

Add a Comment
  1. on comprend comment en peu de temps , il y a tant de gens qui sont tout d’un coup pour le mariage homosexuel, ce qui va dans le sens de la mondialisation et de la connerie.

  2. Félicitations pour votre site et vos différents articles! Toutefois, je remarque la même chose qu’un autre lecteur les fautes d’orthographe sont trop nombreuses et ça décrédibilise vos bons papiers! Continuez ainsi mais relisez vous, j’ai du mal à croire que des personnes avec une analyse aussi pointue et fine fassent autant de fautes!

    1. Bonjour… hélas… si, l’orthographe est un aspect abstrait qui ne répond pas à la logique, c’est pour cela que j’ai autant de mal y préter attention. Et puis, le temps me manque pour imprimer, relire sur papier et corriger ensuite sur l’écran…
      Merci de vos encouragement et de vos visites.
      Kuota, rédacteur principal…. (vous pouvez aussi rédiger des articles si vous le souhaitez).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme