AVAAZ est aussi un média de propagande sournoi

Beaucoup de personnes reçoivent des mails de l’ONG « avaaz.org ». Ces mails sont présentés sous forme de pétitions. Le nombre de signataire est toujours très important.

Avaaz.org est une organisation non gouvernementale internationale d’activisme en ligne, fondée en 2007. Se présentant comme une « communauté démocratique supranationale », Avaaz encourage les citoyens du monde entier à se mobiliser sur diverses questions internationales, portant du respect des Droits de l’homme aux changements climatiques. Active dans 14 langues, Avaaz revendique, en septembre 2012, plus de 16 millions de membres (pétitionnaires)1répartis dans 194 pays2Ricken Patel en est le directeur exécutif.

Bon c’est bien gentil tout cela, mais certaines demandes de pétitions deviennent des armes de lobbyings dangereuses, notamment lorsqu’il s’agit de justifier des intervetions militaires en Libye, Syrie….  Un matin, nous avons reçu un mail pour nous inciter à signer une pétition dont la nature est la suivante : Signez la pétition pour empêcher le gouvernement du Bangladesh de prendre le contrôle de La Banque Grameen.  Au pretexte que celle ci est différente de Wall Street. Ah bon ? Je vous propose d’écouter ce qu’en dit le Big Boss de la Grameen Bank Muhamad Yunus.  (source)

« Je ne vois pas en quoi elle est différente. Cette banque fait du micro crédit avec des taux d’intérêts pouvant atteindre 20 à 40 % ». On voudrait nous faire croire que prêter des petites sommes à des pauvres avec des supers intérêts est une avancée formidable. Quelle plaisanterie! Je rappel à l’auteur de cette pétition que la crise des « subprimes » c’était le même principe. Les banques prêtent aux américains pauvres de quoi acheter une maison avec un super taux d’intérêt variable. Comme une partie de ces pauvres américains finissent par ne plus pouvoir rembourser, la banque récupère la maison et les emprunteurs sont ruinés. Le micro crédit de Muhamad Yunus au Bangladesch et qu’on veut nous imposer, c’est exactement la même chose, la banque prête à des pauvres paysans une modique somme à rembourser avec au moins 20 % d’intérêts.

La Grameen Bank se vante de préter à 96 % de femme et de permettent à 65 % d’entre elles de sortir de la précarité.  Ou encore d’avoir confier le conseil d’administration à des emprunteuses de la Bank. Des emprunteuses (dont 80 % sont illettrés)  qui seront d’une grande reconnaissance à leur bienfaiteur PDG Muhamad Yunus qui détient en fait le contrôle de cette institution. D’ailleurs ces 9 femmes partant de zéro sont aujourd’hui détentrice de 75 % des actions et de 96% des capitaux (soit 800 millions de dollars) (4). Elles ne sont plus ces femmes pauvres qu’on nous présente. Elles sont devenus bon gré, mal gré, des spéculatrices de la misère. Car un prêt à 1 ou 20 % d’intérêt reste une escroquerie intellectuelle et mathématique du même ordre que de dire 1 + 1  = 3.

Alors oui !  cela à l’air « génial » de prêter aux pauvres, on a l’impression de les sortir de la mouise. Mais il y a un « piège ».  Si dans un village de 50 personnes vous prêtez de l’argent qu’il faut rendre avec 20 à 40 % d’intérêt, au final, le village s’appauvri car le bénéficiaire du prêt par son action va capter une partie de la richesse du village pour la transférer à la banque. Si vous voulez approfondir, nous avions fait un autre article critique sur le micro crédit version Attali. Mais en résumé, l’argent ne doit SURTOUT PAS être mis à disposition avec des » intérêts ». Une véritable action économique humaine consiste à prêter sans intérêt et ou à donner directement l’infrastructure manquante. (tracteur, puits, outils, vaches….) Car après tout, en 2008 c’est plus de 2000 milliards que les Etats ont donner aux banques !

Avec 865 Taka au départ en 1976, la Graneen Bank dispose aujourd’hui d’un capital de 800 millions de dollars. Il est plus fort que Jésus ce Yunus, il a multiplié l’argent ? Pas du tout, c’est facile à comprendre. Prétez 100 € à un paysan, et demandez lui de rendre 120 €. Puis recommencez à préter 120 € à un autre paysan auquel vous demandez de rembourser 150 €…. et ainsi de suite…. plus cela avance et plus vous récupérez une masse d’argent grandissante…. mais le piège… c’est de savoir d’ou vienne ces 50 € que vous avez acquis en plus de 100 € de départ ? La réponse est simple, il provienne de l’économie réelle à laquelle vous avez prélever 50 €. Il y a donc 50 € de moins dans le circuit économique du village local. Finalement les 2 emprunteurs vont peut être se sortir de la misère avec leurs petits commerces, mais ils ont contribué à appauvrir la communauté de 50 €, tout en s’accaparant une partie de la masse monétaire. Les anciens pauvres sont remplacé par d’autres pauvres encore plus pauvres, c’est une compétition sans fin à laquelle se livre les paysans du village et ou le seul vainqueur est le banquier usurier. Voilà ce qu’est le micro crédit, une déclinaison du principe de l’argent dette. (voir documentaire Argent Dette).

Sortir les pauvres de la misère c’est bien, mais cela ne doit pas se faire au détriment des autres. En réalité le micro crédit ne peut que déplacer la pauvreté et non l’éradiquer. Il n’est pas possible d’attribuer au micro crédit le recule de la pauvreté, c’est un raccourci intellectuel fondamentalement faux et difficile à entendre pour ceux qui comme moi y ont cru à une époque. Le micro crédit est une fausse bonne solution. Ce dernier doit impérativement être remboursable sans intérêt, ou se traduire par un aide matérielle.

Pourquoi le gouvernement du Bangladesh veut prendre le contrôle de cette « noble » banque qui ne prête qu’aux pauvres (fait de la misère son business). 

L’objectif ne répond probablement pas à  cette vision manichéenne qui consiste à montrer le gouvernement comme un diable qui va couper son aide pour les pauvres. C’est ce que nous laisse comprendre l’appel à pétition d’AVAAZ.  Voici une explication disponible dans la presse de base (Le Monde (1)) :

Le président du Bangladesh, Zillur Rahman, est à l’origine de cette loi, qu’il a fait adopter par décret présidentiel, mercredi 22 août, et qui confère au président de la banque, choisi par le gouvernement, le pouvoir de nommer un nouveau directeur général en remplacement de M. Yunus. En vertu de cette loi, le président de la banque constituera, à la place du conseil d’administration, un comité de sélection – composé de douze membres, dont neuf femmes clientes de cette banque en faveur des pauvres – pour choisir le nouveau directeur général.

De plus vous devez savoir que la Grameen Bank détient des actifs d’entreprises privées  comme : Graneen Bien Etre, Grameenphone (téléphonie), Grameen Danone Foods (yaourts) et Grameen-Veolia (approvisionnement en eau potable). Ces filiales sont les bases d’un processus de privatisation et d’un monopole rampant. L’eau potable ne doit pas être payante. Faire payer l’eau c’est comme faire payer l’air que vous respirer, confier l’eau à des boites privées c’est une dérive que le Bangladesh semble vouloir éviter. (2, 3).

Grameen Veolia se présente comme un héros qui amène l’eau potable, elle prétend vendre son eau 100 fois moins cher que l’eau en bouteilles… (en France l’eau est 100 à 200 fois moins cher que l’eau en bouteille).

 

Quelle est la politique du gouvernement :

L’Awami League, aujourd’hui présidée par Sheikh Hasina Wajed est à l’origine du mouvement qui a conduit le pays vers l’indépendance en 1971. Son idéologie socialisante et laïque en avait fait le parti des minorités et de la « gauche »

Après la tenue des élections générales de décembre 2008, cinq priorités ont été définies par le nouveau gouvernement : stabilité macroéconomique et lutte contre la hausse des prix des produits de base ; lutte contre la corruption ; programme d’investissement public quinquennal ambitieux dans l’énergie et les infrastructures ; lutte contre la pauvreté et les inégalités et amélioration de la gouvernance. (5)

Le gouvernement du Bangladesh semble se battre contre la création de monopole privée. Il est évident qu’il ne faut pas laisser la création monétaire, l’accès à l’eau entre les mains de prédateurs financiers, c’est pourtant ce qui se passe partout dans le monde et personne ne semble s’en rendre compte.

Vous voyez, le véritable enjeu autour de cette banque de micro crédit, c’est en fait de prendre le contrôle d’un organisme de crédit qui loue l’argent capter à partir de l’économie réelle. Il s’agit de donner le contrôle de cette banque non plus à des  intérêts privés mais à des intérêts communs qui défendent les pauvres, un peu comme l’avait le Front Populaire avec la Banque de France en 1936 en remplaçant les administrateurs privées spéculateurs par des fonctionnaires d’Etat. (voir notre article sur l’histoire de la Banque de France) Les banquiers et leurs sbires politiciens ont horreur de voir les pays prendre le contrôle des banques. Voyez ce qu’en dit l’hystérique Hillary Clinton :

Hillary Clinton, avait exhorté le pays à faire en sorte que l’indépendance de l’organisme soit respectée, lors d’une visite à Dacca, en mai dernier. « J’espère que la Grameen Bank va poursuivre son bon travail pendant encore longtemps. J’espère que le processus pour nommer un nouveau directeur général indépendant et respecté sera mené de façon efficace et transparente »,

Les banquiers utilisent le mot INDÉPENDANCE pour justifier le fait qu’ils ne reçoivent d’ordres d’aucun gouvernement et ne doivent rien aux peuples La Banque Centrale Européenne est indépendante. Comprenez, elle est privée, n’a pas d’ordre à recevoir des pays d’Europe, ni d’aucune institution, elle fait le nécessaire pour défendre les intérêts de ces clients banquiers privés. Or cette indépendance est une des clefs de notre impuissance, une des clefs de tous les maux de la terre, car la BCE peut en une heure sortir de son chapeau magique 500 milliard d’euros qu’elle va préter avec intérêt. Pour comparaison, la FAO estime qu’il suffirait de 100 milliard pour résoudre la faim dans le monde manière définitive en équipant les paysans de moyen d’irrigations, de retenus d’eau, d’outils adaptés, d’espace de stockage et de conservation des aliments.

Qui est Jamie Choi qui nous a envoyer ce mail en tant que directrice de campagne….ou la la ! c’est intéressant. De même qu’il faut s’intéresser au parcours du Patel Ricken qui est le directeur exécutif d’AVAAZ.

Jamie Choi directrice de campagne d’Avaaz sort des écoles qui forme les élites à la création d’une gouvernance mondiale (anti démocratrique bien entendu, car élitiste)

Jamie Choi a aussi été activiste chez Greenpeace, qui comme nous l’avons constaté est un acteur du processus de gouvernance mondiale. Elle est certainement convaincue, honnête intellectuellement, mais elle n’a pas pris le temps de s’informer en détails sur le micro crédits, sur la politique du gouvernement du Bangladesh  elle n’a certainement pas compris le principe de création de l’argent et l’illégitimité de payer des intérêts. Elle se contente de répéter ce qu’elle à lu dans la citadelles médiatiques. Nous avions aussi fait cette même erreur à une époque. Le plus dure est de reconnaître s’être planté, car cela implique un effondrement de paradigme qui peut être brutal.

Quant au directeur exécutif d’AVAAZ Paul Ricken

est un citoyen anglo-canadien, ancien consultant pour l’International Crisis Group1, l’Organisation des Nations Unies, la Fondation Rockefeller, l’Université de Harvard2, la Fondation Gates, CARE International et « l’International Center for Transitional Justice », en Sierra Leone, au Libéria, en Afghanistan, au Soudan et à New York et co-directeur de Faithful America3. Il est membre du Think Tank « Res Publica » et connu pour avoir promu l’ONG Avaaz.org4 dont il est le « directeur exécutif »5,6,7.

Il a été déclaré Ultimate Gamechanger in Politics (un de ceux qui bousculent le mieux la donne politique) en 2009 par le Huffington Postet Young Global Leader (jeune leader global) par le Forum économique mondial8

Il détient une licence du Balliol College (formation orienté social libéralisem, dont un des père fondateur est Adam Smith, l’inventeur du Libéralisme), Université d’Oxford et une maîtrise en politique publique de l’école d’étude politique de la John F. Kennedy School of Government.

Vous l’aurez compris nous ne signerons pas cette pétition, le micro crédit ne fait que déplacer la pauvreté, il n’est que le prolongement du principe de l’argent dette qui enchaîne l’humanité à des banquiers exigeant des intérêts sur de l’argent qui n’existe pas. Jean Ziegler le rappel, il suffit de 100 milliards pour résoudre le problème de la faim dans le monde, il n’en faut pas beaucoup plus pour sortir les pauvres de la misère. Tous n’est qu’affaire de prise de conscience et de volonté politique. Nous ne vivons pas une crise économique, mais une crise de conscience, une crise de compréhension du monde tel qu’il nous ai dissimulé.

AVANT DE SIGNER LES PÉTITIONS AVAAZ, VÉRIFIEZ L’INFORMATION EN UTILISANT DES MÉDIAS ALTERNATIFS QUE VOUS TROUVEREZ DANS GOOGLE RECHERCHE, MAIS PAS DANS GOOGLE ACTUALITÉ QUI NE RECENSENT QUE LA CITADELLE MÉDIATIQUE.

 

 

Vidéo utile micro – crédit : 

http://videos.tf1.fr/jt-20h/rien-ne-va-plus-au-pays-du-micro-credit-6305586.html

Lire d’autre critiques de AVAAZ :

http://sos-crise.over-blog.com/article-avaaz-pour-qui-roule-t-il-reellement-opinion-d-un-lecteur-et-d-eva-r-sistons-73929530.html

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/avaaz-cyber-actions-et-cybermanifs-108133

Notes :

La fondation Rockfeller est une organisation mondialiste qui vise à installer un gouvernement mondial élitiste qui s’affranchie de la souveraineté des peuples. Ainsi, les décisions concernant votre santé, vos impôts  l’environnement etc… seront prises en haut lieu par des technocrates non élus, hors contrôle démocratique et sous contrat avec des sociétés transcontinentales issues de la finances, de la pétrochimie, de l’industrie pharmaceutique et des marchands de canon. Cette fondation en cache pas ses objectifs, et il est étonnant que personne n’en parle parmi nos journalistes ! (enfin, pour nous cela est logique, les médias sont à la solde de ces puissances mondialistes)

 

Sources :

(1) http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/08/23/le-gouvernement-bangladais-renforce-son-controle-sur-la-grameen-bank_1750794_3234.html

(2) http://www.paperblog.fr/5318971/le-gouvernement-du-bangladesh-veut-il-tuer-la-grameen-bank/

(3) http://www.paperblog.fr/4779427/grameen-veolia-water-et-l-acces-a-l-eau-au-bangladesh/

(4) : http://www.commongroundnews.org/article.php?id=29482&lan=fr&sp=0

(5) http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo/bangladesh/presentation-du-bangladesh/

Updated: 13 novembre 2012 — 11 h 37 min

13 Comments

Add a Comment
  1. Tout à fat d’accord : avaaz est une organisation de détournement des indignations. Ils ont monté leur audience par des petitions faciles, et détournent ensuite cette audience vers des sujets qui orientent l’opinion.

    Sur l’effet du crédit, je me permet de vous conseiller cette présentation qui montre comment la monnaie basée sur le crédit déséquilibre toute l’économie, et ce qu’il faudrait mettre en place pour en sortir, qui règle du même coup le financement des projets individuels :
    https://mediaserver.unige.ch/play/75592

    Les transparents sont ici :
    http://schedule2012.rmll.info/Balanced-money-natural-P2P-vs-centralised-banks

    Bonne lecture, à votre disposition pour en parler.

    1. Merci pour ces liens que je vais aller découvrir.

  2. Excellent article ! J’ai toujours eu des doutes sur Avaaz, mais là vous démontrez l’arnaque avec brio. L’exemple de la banque Grameen montre bien l’orientation libérale et mondialiste de cette organisation.
    Il faut aussi imaginer qu’Avaaz peut également synthétiser un profil d’indignation de chaque citoyen qui y participe.
    tel individu signe les pétitions contre les multinationales mais ne signe pas les pétitions contre le gouvernement syrien, il alimente le fichier des dissidents potentiels au nouvel ordre mondial.

  3. Etant donné l’ampleur du phénomène Avaaz, mais également de Change.org, votre article est important et doit être diffusé. J’ai moi même constaté leur prises de positions sur la Syrie et la Lybie. La manipulation se fait vraiment à tous les étages, c’est démentiel !

    A voir également : http://www.ubest1.com/?page=video/41333/-Les-p%C3%A9titions-qui-d%C3%A9fendent-Kokopelli-mise-au-point-de-Dominique-Guillet-d%C3%A9non%C3%A7ant-Avaaz-comme-un-outil-des-ploutocrates-du-Nouvel-Ordre-Mondial-15-Novembre-2012#null

    Et à lire : https://kokopelli-semences.fr/actualites/?page_id=169

    Merci pour votre travail

  4. Merci de vos informations sur AVAAZ. Je souhaite faire l’avocat du diable pour mieux comprendre, merci de m’aider.
    Pourquoi AVAAZ qui en est à 1 120 000 signatures contre la déforestation Indoésienne a t-elle choisit ce thème ?
    – sujet écran, pour faire plaisir aux citoyens ?
    – ça « ne mange pas pain »
    – ont-il un intérêt à se mettre contre l’industrie agro alimentaire et beaucoup de banques dans le monde qui soutiennent le projet ?
    (connaissez-vous le film documentaire « GREEN » dans lequel, dès la première page, vous trouverez la liste des soutiens du projet »
    http://www.greenthefilm.com/?lang=fr

    Merci de votre réponse car c’est un sujet qui, a priori et peut être par naïveté fait parti de mes « alertes » rouge quant au devenir des humains sur la terre et de la terre elle-même.

    Cordialement,

    Valérie

    1. AVAAZ fait de bonne campagne, elle combat de vrai danger, et c’est en cela qu’on se fait manipuler, car nous sommes souvent sensible à ces sujets et on fait confiance à AVAAZ, presque aveuglement.

      Et puis, AVAAZ nous donne l’illusion que nous avons un peu de pouvoir avec des pétitions. Or, les pétitions ne sont pas une solution efficace, elle illustre notre impuissance démocratique. Signer des pétitions c’est se tromper de combat, c’est ne pas prendre le problème à la racine… et la question qu’on doit se poser est : Pourquoi en arrivons nous à signer des pétitions qui dans 99.9 % des cas ne servent à rien ? Parceque nous ne sommes pas en démocratie ! Donc il faut inventer la démocratie, prendre conscience que l’élection est une escroquerie.

      AVAAZ n’est pas démocratique, qui décide de faire telle ou telle pétition ? AVAAZ ne demande jamais l’instauration du Tirage au sort dans la démocratie ?

      J’y ai un peu cru moi aussi…

  5. Bonjour,

    Il faut effectivement se méfier de tout, cependant Avaaz semble en effet un outil simple d’emploi pour nous cyber-citoyens en mal de démocratie.
    Quelle (s) solution (s) proposez-vous pour que les citoyens puissent débattre ensemble, qu’ils se retrouvent tous s’ils sont d’accords ou pas d’accords sur un sujet ?

    Quels moyens de pression nous restent-ils face à une fausse démocratie qui n’obéit plus qu’à coups de billets et de pots-de-vin ?!
    Il faudrait pouvoir créer une organisation telle qu’avaaz qui soit indépendante, comment fait-on ? Et ne court-on pas le risque de voir encore une poignée d’opportunistes s’emparer de l’affaire ?

    1. Bonjour.

      J’ai cessé de soutenir AVAAZ, ou Greenpeace, j’ai choisi d’informer le plus grand nombres avec mes moyens.
      Notre 1er combat est celui de l’information, de la culture politique, historique, scientifique. Plus nous serrons nombreux à être informer et plus le changement vers une vrai démocratie aura de chance de voir le jour.

      Après tout, créer un vraie AVAAZ démocratique, c’est une bonne idée, mais sans argent nous n’aurons jamais les moyens d’avoir une audience suffisante.

      Il y a d’autres moyen que les pétitions. Nous pouvons allez à contre courant… j’ai mi quelques pistes ici :
      http://info-resistance.org/about/la-revolution/

      Monnaie parralèles

  6. Ce qui me gène avec Avaaz, c’est qu’à l’issue de l’enquête qu’ils avaient lancée en France pour savoir ce que les français attendaient de François Hollande, des milliers de messages (peut-être 100 000! ont été recueillis, donnant naissance à un immense cahier de doléances… J’ai donc écrit à ce moment-là à Avaaz.org pour savoir si les internautes pourraient consulter au moins partie de ces messages sur une page dédiée? (un grand panneau avec quelques messages avait été dressé au Trocadéro par l’organisation si je me souviens bien). Je n’ai pas obtenu de réponse.Avaaz.org ne diffuse pas ses statistiques et ses enquêtes en consulation publique sur le web. Avaaz sert-il à collecter des informations sur les internautes et sur l’état des opinions publiques? Et pour le compte de qui?

  7. Admin a dit le 24 mai :
    « Pourquoi en arrivons nous à signer des pétitions qui dans 99.9 % des cas ne servent à rien ? Parceque nous ne sommes pas en démocratie ! Donc il faut inventer la démocratie, prendre conscience que l’élection est une escroquerie.

    AVAAZ n’est pas démocratique, qui décide de faire telle ou telle pétition ? AVAAZ ne demande jamais l’instauration du Tirage au sort dans la démocratie ? »

    Je n’avais pas lu toutes ces critiques sur Avaaz mais je ressentais ce type de malaise. C’est étrange mais j’y ai -je crois- lancé cette pétition en répondant à ces critiques.
    https://secure.avaaz.org/fr/petition/Une_Assemblee_Constituante_tiree_au_sort/edit#login
    Avaaz aurait pu la censurer mais ne l’a pas fait. Ils ne m’ont pas répondu non plus.
    Nous sommes nombreux à utiliser des sites pas glorieux (Facebook, Google, etc…) avec du matériel produit par des esclavagistes (Apple, Foxcon, Samsung, …) mais ces outils nous sont autant utiles à nous pour organiser la résistance qu’à l’oligarchie pour la combattre alors ne lui en laissons pas le seul bénéfice.
    Signez ma pétition sur le tirage au sort, (si ce n’est déjà fait)

    Cordialement,
    Wikicrate

  8. Merci mille fois d’avoir éclairé ma lanterne.
    Il me plait de constaté que de plus en plus de personnes recherchent de véritables solutions.
    votre vigilance et surtout les explications pour nous montrer la réelle teneur de certaine de ses pétitions et l’écran de fumée déployées par ce site cherchant à dévier l’opinion des personnes cherchant à faire bouger les choses par des pétitions orientées, nous permet de nous rendre compte qu’en les signant nous allions exactement à l’encontre de nos souhaits.
    merci pour ça!continuez à nous ouvrir les yeux (je regrette juste de découvrir cet article si tard mais mieux vaut tard que jamais)

  9. Bravo.
    Quelques infos complémentaires (et concordantes) sur le site « cap 2012 et après »:
    Et il y a des tac de choses à connaitre sur AVAAZ ‘l’ignorance est devenue dangereuse ainsi que la crédulité paresseuse ) : quelques petits dossiers ou articles sur mon blog …
    AVAAZ
    AVAAZ et KOKOPELLI
    AVAAZ Sylvie SIMON
    AVAAZ: qui, quoi, pourquoi ?

    Pour lire par exemple le mini dossier « AVAAZ qui quoi pourquoi  » c’est là : http://blogdejocelyne.canalblog.com/…/avaaz…/index.html

    Les autres mini-dossiers sur le même blog…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme