Hollande se moque de nous en économie comme en écologie.

Allez hop prenons quelques actus de google sur la politique fantôme de Mr Hollande.

L’écologie : on nous annonce dans Le Point du 14 septembre que Hollande va faire fermer la centrale nucléaire de Fessemheim (1). Là encore, c’est une fausse décision car la fermeture de la centrale était prévu depuis un moment. Cette centrale ne rempli plus les critères de sécurité depuis des années. Les centrales sont conçues pour une durée de vie limité. Et ce n’est pas Hollande qui a prévu la fin de Fessemheim, mais les ingénieurs qui l’ont conçus voilà plus de 40 ans.

De plus, il faut rappeler que Mr Hollande poursuit les chantiers d’EPR en cours puisque de nombreuses centrales sont en fin de vie. Fessemheim est remplacé par l’EPR de Flamanville (2), car la politique de François Hollande est pro nucléaire. Sa volonté de passer 75 à 50 % d’énergie nucléaire d’ici 2025 n’est pas une volonté de Hollande, c’est la logique de cette filière énergétique archaïque. La France n’a plus d’uranium, elle ne sait que faire des déchets, nous devons changer de source d’énergie. Hollande ne fait que prolonger le plus possible le nucléaire pour satisfaire les lobbys (AREVA) qui soutiennent le Parti Socialiste et son Think Tank Terra Nova. Et il fait cela en essayant de faire croire aux Français qu’il s’oppose au nucléaire. Nous sommes dans la démagogie pure et dure.

 

La taxe à 75 % pour les haut salaires à plus de 1 million d’euros par an : Là encore c’est de la rigolade démagogique. (3)

 

Tout d’abord, ce n’est pas 75 % d’imposition au dessus de 1 million d’euros de salaire annuel, mais 67 %. Donc si vous gagnez 2 millions d’euros en salaire il vous restera…. 983.000 euros par an pour vivre.  (45 % d’imposition en dessous de 1 millions et 67 au dessus, soit 51 % d’imposition en moyenne) Cela devrait suffire non ?

Ensuite cela va toucher 2000 personnes environ, et cela ne va rapporter qu’une petite paille au regard de la situation des dettes publiques. 250 à 300 millions d’euros.

Les revenus du capital ne sont pas inclus. Donc si vous possédez une rente de 1,5 millions d’euros par an, vous pouvez dormir tranquille. D’ailleurs, des gens qui ont un salaire à plus de 1 million par an, croyez moi, ils ne travaillent pas longtemps, ils deviennent vite des rentiers vivant dans l’oisiveté et leur seul souci est de conserver leur richesse, quand ce n’est pas d’en gagner plus.

Cette mesure est temporaire, elle devrait s’estomper dans 2 ans parait il, dès que la France aura retrouvé son faux équilibre budgétaire. En fait, ce n’est pas un équilibre budgétaire qui est visé, mais une bonne note du père fouettard de finance. (Agence de notation). Pour y parvenir il faut baisser la tête, liquider les services publiques et acquis sociaux, privatiser à mort, flexibiliser le marché du travail….

Ce qui veut dire que les puissances d’argent vont faire du lobbying pour répondre aux recommandations des « pères fouettard » Moody’s et Standart and Poors. Car plus vite on va liquider les acquis sociaux et le code du travail, plus vite sera abolie cette taxe. Ce n’est pas cette imposition qui renflouera l’Etat, elle rapporterait selon François Hollande 250 à 300 millions d’euros en plus… (4, 5) Pour comparer cela avec du concret, la France verse 50 milliard rien qu’en intérêt sur ces dettes dont le montant total dépasse les 1700 milliard d’euros.

Pour que vous compreniez la hauteur de cette mesurette, c’est comme ci pour vous désendetter de 170.000 € vous faisiez une économie de 30 €. par an… oui…. vous avez bien lu 30 € d’économie en face de 170.000 euros de dett,e dont les seuls intérêts représentent 5000 € par an….

Le PLAN D’ATTAQUE DE HOLLANDE SE PREPARE AVEC CETTE MESURETTE

Cette mesure est plus que symbolique, elle est destiné à tromper le peuple et à préparer la population à un plan d’austérité concocté par Bruxelles et les marchés financiers (5 banques et 3 agences dont nous avons les noms et adresses et même les photos des PDG).

Le conseillers en communication et en psychologie sociale ont recommandés à François Hollande de d’abord taper sur les gros salaires pour adoucir et amadouer le peuple de France (6). Le principe est de faire croire que le gouvernement est résolu à taxer les gros salaires pour gagner la sympathie des Français et leur faire accepter le plan d’attaque prévus bien avant l’élection. (7)  Le principale sujet qui risque d’arriver sera la remise en cause des CDI qui protège trop les salariés du licenciement. Les marchés financiers et Bruxelles voudrait que les licenciement soit plus facile. Quant on sait que les plans de licenciement interviennent sur des grosses entreprises rentables on peut se demander ce qui est entendu par licenciement plus facile.

On sait par exemple que les technocrates (non élus) de Bruxelles ont dressés une liste de chantier pour la France : (Le Monde le 30 mai 2012) (8)

Dans son état des lieux, la commission souligne les problèmes du coût du travail en France. Elle ne préconise pas de baisser  les salaires, comme elle l’a fait pour les pays sous assistance financière (Grèce, Irlande, Portugal), mais suggère la modération (donc de pas augmenter les salaires malgré une inflation record)

La commission s’inquiète aussi de la fiscalité pesant sur le travail, et préconise de l’alléger et d’alourdir  dans le même temps la taxation environnementale

La commission critique de surcroît le manque de flexibilité du marché du travail, sa segmentation qui pénalise les jeunes et les seniors. D’après Bruxelles, cette segmentation est due « en particulier au haut degré de protection légale » incluse dans les contrats du travail. Petite provocation : les licenciements économiques devraient être rendus possibles pour améliorer la rentabilité des entreprises, et leur compétitivité.

A propos des retraites : en encourageant plutôt le gouvernement à poursuivre dans la voix d’un allongement de la vie active.

la correction du déficit excessif pourra requérir des efforts additionnels » pour l’an prochain. Des coupes supplémentaires dans les dépenses de santé sont préconisées pour tenir  le cap, tout comme le contrôle des dépenses des collectivités locales.

 

On m’a dit qu’il fallait prêcher le sacrifice
A ceux qui n’ont pas pu s’ouvrir un compte en Suisse
Qu’il fallait balayer tous nos vieux préjugés
Et que ceux qui travaillent étaient privilégiés

Jean Ferrat : La porte à droite…. c’est celle du PS bien sur.

Source :

(1) : http://www.liberation.fr/depeches/2012/09/14/nucleaire-hollande-annonce-la-fermeture-de-fessenheim-fin-2016_846306

(2) http://blogs.mediapart.fr/blog/patrig-k/140912/equation-nucleaire-fessenheim-en-moins-epr-en-plus

(3) : http://www.boursier.com/actualites/macroeconomie/fiscalite-francois-hollande-hausse-le-ton-sur-les-75-497567.html

(4) : http://www.huffingtonpost.fr/2012/02/29/taxe-riche-hollande_n_1308890.html

(5) : http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/09/07/tranche-a-75-pourquoi-ca-se-complique_1757217_823448.html

(6) : Cette affirmation est la notre, nous en assumons l’accusation tant il est évident qu’il faut préparer le peuple et l’amadouer avant le plan d’austérité prévue pour l’automne 2012.

(7) : http://info-resistance.org/2012/04/le-plan-dattaque-des-financiers-prevu-avec-leur-comparse-hollande/

(8) http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/05/30/les-lecons-de-rigueur-de-bruxelles-a-la-france_1709520_3214.html

Updated: 15 septembre 2012 — 15 h 42 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme