Enfin, l’analyse de la vraie situation en Syrie commence à pointer son nez dans les médias

Voici une vidéo ou on trouve 2 voix qui s’élèvent au dessus des médiacrates vendus. Bassan Tahan et Gérard de Villiers VS la version officielles des médias.

Sur l’émission ce soir au jamais, on a enfin des propos sensés qui sorte de la propagande de RMC info, BFM, I-Télé, Europe 1 et tous ces médias serveur de sousoupe   aux puissances oligarchiques.


Gérard de Villiers et Bassam Tahhan: la vérité… par 54fiorentino54

Gérard de Villiers et Bassam Tahhan contre Florence Aubenas, journaliste (menteuse ?) et Maram al-Masri, poétesse Syrienne botoxée., nos deux demoiselles défendent la vision occidentaliste de promotion cachée des fondamentalistes qui tentent de renverser la Syrie.

Quelques émission ose sortir du lot en invitant des voix dissidentes bien plus objective que les journalistes comme Florence Aubenas qui s’est retrouvée  à cours d’argument en peu de temps.

Remarquer il suffit de lire les articles de Mme Aubenas pour voir qu’elle se contente de faire des articles inutiles dont voici des extraits :

A 100 m de là – peut-être même moins –, un camion commence par se mettre  en travers, bouchant à moitié la chaussée. D’abord, ça klaxonne. Ça peste contre l’embouteillage. Puis, un peu plus bas, c’est un autre camion – bleu cette fois avec des rayures dorées tout le long du pare-brise – qui provoque un nouveau bouchon. « Mais ce n’est pas un embouteillage, c’est la révolution ! », s’exclame soudain le conducteur d’un minibus.

C’est sur,  avec ce genre de texte dans « Le Monde » nous voilà bien informé sur ce qu’il se passe. La seule choses vraiment intéressante qu’elle ai pu dire dans cet article :

La révolution – comme l’appellent ici ses partisans – n’est pas de celles qui se racontent dans les livres d’histoires, du moins jusqu’ici. Rien de spectaculaire ou d’éclatant : ni prise de la Bastille ni déferlement populaire qui submergerait la ville.

En effet, la révolution ne ressemble pas une révolution Mme Aubenas, cela ressemble à une tentative de déstabilisation pour créer un chaos de la part de puissances étrangères qui se cache derrière de faux révolutionnaires pour défendre des intérêts qui vous échappent, en s’appuyant sur des contestations qui peuvent être légitimes, mais qui sont aussi amplifier et monter en épingle pour masquer les vrais raisons de cette ingérence de mort.

Pour preuve d’une fausse révolution, voici ce qu’en dit le rapporteur de l’ONU Paulho Piheiro :

Devant le Conseil des droits de l’Homme, le chef des enquêteurs de l’ONU, Paulo Pinheiro, a déclaré que des extrémistes islamistes se trouvent en Syrie, où ils agissent aux côtés des rebelles ou de manière indépendante. Il a d’ailleurs qualifié la présence de ces éléments en Syrie de « croissante et inquiétante  » et a confirmé l’existence de crimes commis par les forces antigouvernementales.

«  Il existe des indices raisonnables qui permettent de croire que les forces antigouvernementales dans ce pays perpètrent des assassinats, des exécutions extrajudiciaires et des tortures », a précisé le chef des enquêteurs de l’ONU sur la situation en Syrie. Il a dénoncé aussi le fait que les groupes armés anti-régime utilisent des enfants et des adolescents de moins de 18 ans.

Paulo Pinheiro a ajouté que les membres des groupes armés qui cherchent à renverser le gouvernement syrien ne portent ni uniformes ni insignes permettant de les distinguer de la population civile. (17 sept 2012 à Genève ONU)

 

Pour donner du poids à la propagande il est pratique de s’appuyer sur des journalistes plutôt respecté par le passé. Mais ce qu’il faut savoir c’est que Mme Aubenas avait décidé de quitter le journal Libération « soit disant » parce qu’elle était en désaccord avec l’actionnaire principale (ROTHSCHILD le banquier).  Or lorsqu’elle se rend en Syrie en juillet 2012, elle s’y rend dans le camp de ce qu’on ose appeler Armée Syrienne Libre, et qui est en fait constitué de mercenaires armées et soutenus par l’occident et le Quatar en tant que vassaux des Etats Unis. Elle a donc eu une vision orienté de ce conflit. Mais le plus drôle c’est que c’est le journal le Monde qui l’envoie en Syrie et lui demande de couvrir l’évènement depuis le camps des rebelles. Or quelques mois avant son voyage, on sait déjà que la CIA organise l’acheminement des armes pour cette pseudo armée syriennes libre. (New York Time 21 juin 2008), en voilà une drôle d’Armée Syrienne

2 contradictions méritent d’être soulevés concernant Mme Aubenas  : 

1 : Pourquoi se ranger dans le camps des rebelles soutenue en douce par la CIA, le Quatar, la France… une position journalistique neutre ne doit elle pas rester indépendante des 2 partis. Vous allez nous sortir l’argument de l’absence de VISA, remarquez nous comprenons les Syriens, ils n’ont pas envi de voir débarquer comme en Libye de faux journalistes véritable agent secret et militaire de l’OTAN.

2 : Pourquoi couvrir cet évènement pour le compte du Journal le Monde dont l’actionnaire est Mr PIGASSE qui lui aussi est un banquier de la Banque Lazare comme Mr Rothschild. Or, c’est Mr Pigasse qui  organise la vente de Libération à Édouard de Rothschild. Florence Aubenas prétend avoir quitté Libération a cause de ROTHSCHILD comme actionnaire principal de Libération, et finalement elle travail pour celui la même qui à organiser cette vente.… voyez comme le monde est petit et comme on retrouve systématiquement les mêmes derrières.

 

Le journal le Monde est un journal aligné sur la version manichéenne du méchant dictateur par opposition aux gentilles démocraties. Pour s’en rendre compte il faut voir l’entretien qui fut organisé ci dessous.

Débat avec Bahar Kimyongür, auteur de « Syriana, la conquète continue », Serge Michel, directeur adjoint des rédactions du Monde et Jean Baptiste Beauchard, « spécialiste » du proche orient.

Serge Michel le directeur adjoint du monde quitte le débat avant la fin, ne pouvant plus faire face à ses contradictions et à son incompétence sur le sujet.

Le jeune auteur de « Syriana la conquête continue » tient tête à 2 contradicteurs qui ont du mal à tenir le débat.

 

Updated: 18 septembre 2012 — 22 h 23 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme