WWF : une fondation qui nous manipule en jouant sur notre corde sensible d’écologiste

La protection légitime de la faune et de la flore devient un argument pour la pensée mondialiste.  Le WWF (World Wild Fund for nature), institut promouvant la protection de la nature. Sa création en 1961 est due au travail de personnages membres du sérail mondialiste.

Rappel :
Le mondialisme est une tendance politique qui se construit dans l’ombre et dont l’objectif  est d’effacer le pouvoir indépendant, la souveraineté des nations. Ainsi, l’Union Européenne, est une étape vers la construction de blocs continentaux qui doivent un jour tous s’amarrer les uns les autres pour ne fonder qu’une Union Mondiale dirigée par des technocrates non élus (comme l’UE). Les ONG comme l’ONU, l’OMS, l’OMC ne sont ni plus ni moins que les germes des supers ministères mondiales qui régulerait le monde, réduisant à zero la marge de manœuvre des peuples dans leurs politiques intérieures

Pierre Hillard rappel dans la longue interview que nous avons publié dernièrement, que la WWF à été créer par des personnes qui agissent pour créer ce « nouvel ordre mondial » que nous appelons « dictature capitaliste ultime »

Est-ce un hasard d’apprendre que le premier président du WWF fut le dirigeant du Bilderberg, le prince Bernhard (président de 1962 à 1976). D’autres présidents se sont succédés à la tête du WWF comme John Loudon qui fut comme John Kerr président de la compagnie pétrolière, la Royal Dutch Shell. Ce conglomérat pétrolier anglo-hollandais est une des pépinières du nouvel ordre mondial. Précisons aussi que le Prince Philippe, époux de la reine d’Angleterre Elisabeth II, dirigea le WWF de 1981 à 1996.

Sa création est due à Julian Huxley. En effet, nous devons évoquer les frères Aldous et Julian Huxley. Aldous Huxley est l’auteur d’un livre prophétique, Le Meilleur des mondes, paru en 1931 et qui est un véritable programme politique mondialiste sous une apparence de roman fiction. Evoquant un Etat mondial composé d’une humanité soumise et hiérarchisée suite à des manipulations génétiques, son auteur passa sa vie à faire usage des drogues les plus diverses afin d’atteindre une « forme de mysticisme ». Ces délires caractérisant ce milieu touchèrent aussi son frère, Julian Huxley, partisan de l’eugénisme et qui devint le premier président de l’UNESCO (éducation, science et culture) en 1946. Cette tournure d’esprit propre aux frères Huxley est due à l’influence du grand-père paternel, Thomas Huxley (1825-1895). Ce biologiste farouche défenseur des principes darwiniens transmit ces concepts à ses petits-fils qui surent en faire profiter le monde entier. Ajoutons que le réseau et les liens unissant la famille mondialiste sont vraiment étroits puisqu’un des étudiants de Thomas Huxley s’appelait… H.G Wells.

Ce passage de relais de génération en génération permet de mieux comprendre cette permanence du mondialisme ainsi que sa montée en puissance. Nous pouvons désormais relier l’action passée de ces hommes à la fondation du WWF en 1961.

Extrait de Histoire du Nouvel Ordre Mondial par P. Hillard

Pour voir un peu comment fonctionne la fondation WWF, nous vous invitons à voir la vidéo de Cash Investigation sur le Green Wasching des entreprises. Voir à partir de la 32ème minutes. L’entretien entre Elise Lucet (journaliste) et le responsable de WWF est surréaliste de mauvaise foie, et cuisant de malhonnêteté intellectuelle.

Résumons nous : 

Le mondialisme est un processus qui s’accomplit sans qu’on nous en parle, il s’affranchi de l’avis des peuples et les puissances d’argents qui sont à l’oeuvre dans ce processus utilisent la ruse pour nous faire accepter en douceur ce concept du mondialisme.  Ainsi, on nous raconte sans cesse que pour résoudre les problèmes mondiaux comme l’écologie, la crise économique, les catastrophes sanitaires, les guerres, il faudrait établir un gouvernement mondial qui organise les choses intelligemment. Bref, une sorte de super dictature bourrée de technocrates non élus, car bien sur, les peuples et les pays ne pourront pas se mettre d’accord nous dit on.

Pour arrivée à leur fins les vrais acteurs du mondialisme n’hésite pas à déclencher des conflits. L’histoire objective des guerres depuis 100 ans, et la lecture des archives démontrent que les conflits sont favoriser discrètement par la force mondialiste (voir les 2 livres par exemple d’Antony Sutton).  Il en est de même des crises économiques qui sont soit provoquées par les banques centrales comme la FED ou la BCE (soit on laisse faire en sachant ce qui va se passer comme la crises des subprimes).

Toutefois, en matière d’écologie, les mondialistes n’ont pas besoin de fabriquer directement les problèmes, car la destruction de notre environnement, sa pollution sont les conséquences collatérales du système capitaliste mondialiste. Mais par contre, les mondialistes ont parfaitement compris l’importance qu’avait l’écologie pour faire accepter l’idée d’une gouvernance mondiale. Nous pouvons imaginer que comme l’ONU, l’OMS, l’OMC nous verrons bientôt la création d’une OME (Organisation Mondiale de l’Environnement). Au nom de l’écologie, en jouant sur notre sensibilité humaine les mondialistes trouvent là des arguments chocs pour appuyer leurs idées mondialistes.

Il n’est pas étonnant à ce titre là, de voir un Al Gore tenter de faire peur avec son Film (Une vérité qui dérange) à propos du réchauffement climatique. Nous avions vu ce film à sa sortie, nous l’avions apprécié pour l’information qu’il donnait. Mais nous n’avions pas saisie la portée collatérale de ce documentaire. En effet, Al Gore joue avec les émotions, il ne cesse d’invoquer le catastrophisme pour susciter une émotion. C’est exactement ce qu’on fait les organisateurs des attentats du 11 septembre, SUSCITER UNE VIVE EMOTION pour que nous soyons prêt à accepter de nouvelles mesures comme la guerre, ou la création d’un marché du carbones contrôlé par les grandes banques (Goldman Sachs par exemple).

Toutefois, de nombreux internautes méfiants et dissidents intellectuels, imaginent que le réchauffement climatique est une escroquerie de plus comme le 11 sept 2001, la crise économique etc… Or, il apparaît clairement que le réchauffement climatique est réel, que l’homme en est responsable dans une certaine mesure, et cela tombe comme du pain béni pour les mondialistes qui se précipitent dans la bréche pour nous abreuver d’idées mondialistes. Les banques et les mondialistes savent faire feu de tout bois, et s’ils en manquent, ils fabriqueront des conflits.

 

PS : Nous sommes défenseurs de l’environnement, convaincu que la seule dette que nous allons avoir à gérer dans le futur est une dette environnementale et énergétique. Les ONG comme Greenpeance, WWF vont dans ce sens, mais nous pensons qu’elles ne s’attaquent pas à la racine du mal qui est pourtant simple : absence de vraie démocratie, perte de contrôle de la création monétaire.

Updated: 8 août 2012 — 23 h 21 min

2 Comments

Add a Comment
  1. Merci pour cet article. Cela m’a ouvert les yeux !!!

    Je vais bientot changer de banque et j’ai arreté mes dons a la WWF.

    Peu d’articles sur ce site, mais beaucoup de textes de qualité.

    Merci encore.

  2. J’arrête également mes dons, dans le reportage le président de WWF montre la même hypocrisie que le service de communication des grandes entreprises! Le WWF serait il devenu une association à but lucratif?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme