SIDA, traitement préventif = garantie de super bénéfice pour Rumsfeld.

Il y a longtemps que nous n’avions pas publié (manque de temps) notre sujet de retour ne traite pas du pseudo courant d’air de changement républicain, mais d’un sujet tabou. Le SIDA, une des plus grandes erreurs médicales sur ces causes, si grande que c’est le black out totale. Pas un seul média ou journaliste n’ose évoquer les déclarations du Professeur Montagnier dans le documentaire House Of Numbers.

Dans ce documentaire dont vous pouvez voir l’extrait ici Montagnier pense que pour guérir du syndrome il faut des mesures d’hygiène, une bonne alimentation, et réduire le stress radicalaire. Pour lui, cela est plus important que la quête de médicament… et il termine en disant  « il n’y a pas de profit pour l’alimentation »

Voici donc l’article qui nous a interpellé.

Le Conseil national du sida, favorable au traitement préventif

Après l’avis d’un comité d’experts indépendants qui vient de recommander la commercialisation sur le sol américain d’un traitement préventif contre le VIH/sida, le Conseil national du sida (CNS)s’est lui aussi déclaré favorable à cette mesure pour la France.

Estimant que ce type de traitement préventif n’aura « pas d’effet contre-productif massif sur la prévention », le CNS, organe consultatif indépendant, est favorable au développement de ce type du traitement. En effet, les membres de ce conseil pensent que le Truvada® pourrait à terme être un nouvel outil supplémentaire pour la réduction des risques et pour la prévention au sein de la population générale mais surtout chez les personnes plus exposées. Si évidemment, le CNS est conscient que le développement de ce type de traitement pose la question de son impact sur les comportements sexuels et la prévention, il ne faut pas pour autant minimiser l’apport de ce nouveau type de thérapie préventive.

Le Truvada®, des laboratoires Gilead, est une combinaison de deux anti-rétroviraux. Il est déjà prescrit notamment chez les femmes enceintes, pour éviter la transmission du virus mère/ enfant. Il fait actuellement l’objet d’un essai clinique (Ipergay), soutenu par l’Agence nationale de recherche sur le sida et des hépatites (ANRS), auprès de 300 volontaires … un certain nombre d’associations ont toutefois émis des doutes et des critiques quant à ce type de traitement qui pourrait mettre à mal des années de lutte pour une meilleure prévention ….

Laboratoire Gilead…. oui c’est bien ça qui nous a interpellé, ce labo est celui dans lequel un certain Donald Rumsfeld qui possèdent entre autre des actions dans un autre médicament produit par Gilead Sciences, c’est le Tamiflu. Vous savez ce faux médicament anti viral que l’OMS à jugé adapté pour la Grippe H1N1 sans même faire d’étude préliminaire.

Donald Rumsfeld, détiendrait entre 5 et 25 millions de dollars d’actions Gilead Sciences (source 1 – ) La Grippe H1N1 avec le Tamiflu lui rapporta quelques 5 millions de dollars

Mais ce n’est pas tout, c’est aussi Rumsfeld qui en 1976 était le grand achitecte de la campagne de vaccination contre la grippe porcine ou 46 millions d’américains furent piqués. (110 morts dans les 48 heures et 4000 cas de maladie de Guillain Barré). C’est encore Rumsfeld qui appuya de tout son poids politique en 1981 pour faire valider l’aspartame auprès de la FDA qui avait détecté des syndromes neurotoxique avec l’aspartame. Toujours le même qui en 2001 à initié la campagne de vaccination contre la variole. Cette campagne fut arrêté discrètement 6 mois plus tard devant plusieurs cas de déces et d’accidents cardiaque.

Bref, pas un seul journaliste et média qui répètent tous en coeur cette nouvelle ne se sont penchés sur le fabricant de ce traitement préventif. Qui est Gilead Science, son meilleur actionnaire, et son parcours de fossoyeur ?

Car il faut oser le dire, la version simpliste qui consiste à nous présenter le SIDA comme la conséquence d’un virus qu’on appelerait VIH bat de l’aile. Cette théorie avalée en vitesse dans les années 80 nous est servi comme une messe sacrée. Pour bien comprendre le buisiness que représente les médicaments en générale je vous invite lire le livre de Philippe Pignarre : Le grand secret de l’industrie pharmaceutique. Voici quelques extrait de ce livre que nous invitons à lire.

 

Pour nous, la médicalisation du SIDA est devenu une opération financière lucrative durable (10.000 euros par mois pour le nouveau médicament), les laboratoires ne pouvant pas trouver de vaccin pour un virus qui n’existe pas, ils inventent des traitements tous révolutionnaires, et plus cher les uns que les autres et ils se frottent les mains depuis 25 ans. De l’AZT responsable de la mort de millions d’Africains (source), au nouveau Truvada, le pactole est énorme.

Quand à l’indépendance du comité d’expert de la FDA qui aurait validé ce médicament aux Etats Unis… rappelons que la FDA est financer à plus de 80 % par l’industrie pharmaceutique et agro alimentaire.

A la fin du rapport du 10 mai 2012 sur ce fameux remède que vous pouvez trouvez ici il y a des remerciements. Vous savez, il faut remercier les gens qui ont conduit les études et ceux qui ont financés les études, voici la liste des laboratoires et fondations qui ont financés le développement de ce médicament et les études pour le valider :

Voici une photo de ce comité d’expert soit disant indépendant :

22 experts, mais on aimerait avoir leur nom pour faire une recherche sur leurs activités dans l'industrie pharma.

 

PS : attention, nous ne nions pas l’existence du Syndrome Immuno Déficience Acquise, mais nous n’avalons pas l’orthodoxie qui accuse le VIH d’être la cause du SIDA. Le VIH, rappelons le, n’a JAMAIS été identifié dans le sang d’un malade dont les tests révèlent une séropositivité. Montagnier n’a jamais trouvé de virus dans le sang de malade, mais un retrovirus dans une culture cellulaire en éprouvette. Le SIDA, peut être provoqué par bien d’autres facteurs : drogues, stress, choc et dépression, malnutrition, parasite, infections chroniques, transfusion…. Vous n’êtes pas obligé de nous croire, mais prenez le temps de lires quelques livres ou de visionner le documentaire House of Numbers sur internet avant d’avaler la version toute crue de l’orthodoxie pour ne pas dire religion médicale.

 

Updated: 22 mai 2012 — 9 h 10 min

1 Comment

Add a Comment
  1. Absolument d’accord avec vous, le documentaire  » House of Numbers  » est accablant et je ne manque pas de le conseiller à tous les gentils promoteurs de rentrée d’argent pour associations telles que AIDS.
    Comme dit à un moment une journaliste d’investigation,  » nous vivons dans une société de relations publiques. La vérité n’est pas importante. Ce qui importe, c’est l’image. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme