Les élections législative en Grèce sont bien plus importante que celle du 1er ministre François Hollande

Ce dimanche 6 mai, l’élection vraiment importante n’était pas celle de Hollande qui n’est que le 1er ministre de la France, dont la vraie gouvervance se trouve à Bruxelle. Je vous rappel que toutes les directives économiques en France sont des copies de celles rédigées par des bureaucrates de l’UE qui travaillent dans le sens du poil des marchés financiers. Je vous rappel aussi qu’a Bruxelle le PS et l’UMP vote à 95 % du temps identique.

La vraie élection intéressante se passait en Grèce avec les législatives. On y voit la monter spectaculaire des partis qui sont opposés à la dictature de la finance, qui refusent l’austérité et le paiement des fausses dettes. Le parti socialiste et la droite Grèque se rammassent une déculottée mémorable. Ils avaient obtenus à eux deux  77 % des voies en 2009, et maintenant les voilà rendu à 33 % ce qui fait qu’il n’auront plus la majorité pour imposer la rigeur au peuple de Grèce.

L’extrême gauche atteint 16.66 % et devance le parti socialiste (13.1 %), l’extrême droite inexistante  en 2009 atteindrait autour de 7 %, et la droite classique 18.8 %.

L’extrème gauche demande : la suspension du service de la dette (intérêt), l’effacement d’une partie de la dette publique et des mesures de relance. Il ne réclame pas la sortie de la Grèce de l’euro (cela sera inéluctable de toute façon).

Le parti d’extrême droite à fait campagne pour le non remboursement des dettes, ce qui faisait les affaires du PS et de la droite car ce faisant l’extrême droite Grec coupait l’herbe sous le pied au parti radicaux de gauche. Car bien sur l’extrême droite en Grèce est un parti diabolisé comme le FN qui permet de neutraliser les électeurs révoltés. Sauf que malgré cela la gauche, la vraie est devant le PS.

Ce parti d’extrème droite (Aube dorée) que les médias Français présente comme néo nazi. Tiens, cela mériterait qu’on y regarde de plus près, car sur le Point par exemple, journal attitré des collabos capitaliste mondialiste ultra libéraux, BHL, Duhamel, Baverez, Giesberg, on nous parle de menace Neo Nazi sur la base de calvitie de certains membre du partie…..
Faite vous votre propre idée en allant lire le site officiel de ce parti politique et méfions nous des caricatures qui consistent à classé en néo nazi tous les chauves d’un parti politique. Pour avoir survolé le site il apparaît clairement que ce parti est un ardent parti nationaliste, qui rejette les dogme du passé communiste et les dogme d’actualité comme l’universalisme libérale. Ce parti propose une série de livre qui tente d’éclairer sur le conflit de civilisations de la seconde guerre mondiale et la dictature oligarchique mondialiste rampante. Mais il me parait abusif de la part des médias Français de décrété qu’il s’agit de Néo Nazi…. Rappelons au passage que le partie Nazi est né de la fusion du Nationalisme socialiste et du Partie Sioniste Mondialiste (en savoir un peu plus ici). Le Nazisme était mondialiste, colonisateur, expansionniste, ce qui ne semble pas être le cas du parti de l’aube dorée en Grèce.

 

Le référendum volé est de retour... rappelez vous que la Grèce s’était vu interdire par la dictature de l’UE de proposer l’austérité par référendum. Le peuple en colère rappel à ces bons docteur de la finance qu’a la fin c’est nous qu’on va gagner.

La conséquence de tout cela, c’est que la Grèce va encore faire parler d’elle, on risque de   voir la Grèce en refus de payer des fausses dettes. C’est une bonne nouvelle, c’est peut être le début d’une brèche qui va s’ouvrir en Europe pour envoyer promener les Banquiers privés et de la BCE et tous les spéculateurs rentiers.

L’histoire s’accélère, après la débacle de Papandréou, que Bruxelle s’est empressé de remplacer par un ancien Banquier de la BCE (Papadémos), on voit sauter les fusibles de l’oligarchie financière plus vite que prévue. En effet, l’oligarchie compte en générale sur la fausse alternance PS et Droite tous les 4 ou 5 ans pour calmer le peuple, mais la crise est si forte, la révolte si intense que l’oligarchie ne parvient plus à faire croire à l’alternance droite gauche et que les fusibles sautent trop vite pour que le peuple oublie les errances des prédécesseurs.

Avant on assistait à une alternance systématique de la droite et du PS, mais maintenant en Europe on se dirige vers une alternance PS->Droite une fois, puis une explosion du système vers les partis d’extrême gauche et droite. Par exemple en mai 2011, l’Espagne sanctionne le PS et met la droite au pouvoir, mais la situation est tendu comme comme …. « un string » !!!!! et au prochain coup, on pourrait bien voir le PS et la Droite dans la même situation qu’en Grèce.

La Grèce est dans une situation que nous n’imaginons pas, l’austérité à atteinte des niveaux dramatiques en 2 ans, et c’est ce qui attend à un moment ou l’autre tous les pays de l’europe, y compris la France, car Bruxelle et les marchés financiers ont préparer un petit plan de rigueur sévère pour cet automne et bien sur c’est à Flamby que revient le travail de faire passer la pilule et de rouler ses électeurs qui n’auront rien compris une fois de plus. Après tout on ne peut pas leur en vouloir, les médias tiennent nos cerveaux par de la propagande matin, midi et soir et s’occupent de nous divertir avec des émissions débiles et de nous américaniser avec des séries télé à la noix.

 

 

 

Updated: 6 mai 2012 — 21 h 41 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme