ALAIN SORAL Décryptage d’un personnage hors système

Alain Soral est un personnage vraiment étonnant, il fut pendant de nombreuses années militant dans le parti Communiste, avant de faire un bref passage sous le Front National qu’il quitta rapidement pour désaccord sur la façon de diaboliser le monde arabe et musulman.

Autodidacte et auteur de plusieurs livres, dont le derniers est un succès puisqu’il dépasse les 30.000 exemplaires vendu en 1 an sans publicité dans les médias là ou une Bernard Henry Levy invité sur tous les plateaux de télé ne fait que 3000 ventes.

L’homme est certain d’avoir rendez vous avec l’histoire et fait partie de la résistance révolutionnaire, il affirme avoir du talent… (reconnaissons qu’il en a bien plus que les journalistes à 2 francs 6 sous de la citadelle médiatique).

Nous avons donc lu son livre, et écouter plusieurs de ses interviews comme nous le faisons avec tous les résistants journaliste ou historiens comme Michel Collon, Thierry Meyssan, Eric Laurent, Webster Tapley, Henri Guillemin…  les économistes comme Etienne Chouard, Philippe Derruder, Frédéric Lordon…. certains politiciens comme François Asselineau, Philippe Pouton, Jean Luc Mélenchon, des sociologues comme Emmanuel Todd, et même Jean Robin….

Bien des analyses, réflexions et compréhension du monde nous apparaissent très pertinentes. Mais nous avons pu identifier 3 points qui ne nous semble pas pertinents, ou alors des informations nous échappe, ce qui est possible bien entendu ?

Voici l’analyse et les désaccords structurels de la conception Soral  : Il n’est pas question de critiquer l’homme comme le fond les médias, mais de signaler et argumenter les erreurs (nous semble t’il ) de son raisonnement

 

1 : Un monde gouvernés par des réseaux occultes aux racines religieuses ????

Son livre, Comprendre l’Empire, est pour nous intéressant, mais parfois tiré par les cheveux. Si nous partageons le diagnostique en matière de crise monétaire, de crise de la démocratie, Alain Soral voit le vrai pouvoir caché dans des organisations sous forme de réseaux liée à des courants communautaires ou religieux que sont la Franc Maçonnerie ou le Sionisme par exemple.

Pour nous il est très difficile d’en faire la preuve et ce raisonnement nous semble pas assez convaincant.  En effet, nous sommes d’accord sur l’existence de réseaux à 1/2 secret très influent, pour preuve la présence des candidats au diner annuel du CRIF et dans les temples maconnique durant la précampagne présidentielle. Toutefois, Ce n’est pas parce que la famille Rothshild est une famille juive (quoi que  on peut en douter) que l’arnaque monétaire est une cabale juive qui remonte à 200 ans. Certes la religion chrétienne interdisait les prêts avec intérêts, mais aujourd’hui les banquiers de la Banque Mondiale, de la BCE, de Goldmans Sachs, de la FED se serrent les coudes sans considération religieuse. Nous sommes entrés dans une ère de solidarité corporative. Les banquiers (RockeFeller, JP Morgan, Rothschild, Lazards, Goldman Sachs, Lehman Brothers) qui ont inventé la création monétaire étatique privée ont bien sur comploté en créant la FED en 1913, mais aujourd’hui cet etat de fait se traduit par une solidarité généralisée mondialisée des banques pour garder le statut quo indépendamment des réseaux religieux.

 

Pour nous le vrai pouvoir est détenue par l’oligarchie qui est encore au dessus des réseaux et communautarisme divers et religieux. Les banques centrales, les grandes banques internationales, les groupes pétroliers, l’industrie pharmaceutique et de la guerre, les industries transcontinentales tissent un réseau de solidarité mutuelle qui écrase la démocratie en s’accaparant les médias, les ressources d’énergie et la création monétaire, mais aussi la science. Le pouvoir des réseaux communautaires et religieux va à s’amenuisant à mesure que grandit le pouvoir de l’oligarchie financière, énergétique, médiatique… Nous pensons que c’est aussi les faux intellectuels ultra médiatisé, les médias et entreprises à la vision mondialisée du monde qui pèse le plus lourd. Alors certes, le sionisme est le germe du mondialisme d’après ce que démontre Pierre Hillard dans son rapport sur le mondialisme publié en 2012 sur mécanopolis, mais de là à poser le sionisme comme le coeur nucléaire du fonctionnement mondiale nous sommes sceptique.

Mise à jour de cette partie :  Depuis 2 ans Alain Soral et son équipe réalise des vidéos qui chaque mois commentent l’actualité politique et mondiale. Il faut reconnaître qu’il apporte à chaque fois des éléments essentiels pour comprendre le fonctionnement des réseaux communautaires. Ses démonstrations sont objectivement très intéressantes.  Nous avions sous estimés par méconnaissance l’influence de ces réseaux et lobbys communautaires qui semblent étendre de plus en plus leur pouvoir. Ainsi, la présence de François Hollande et Nicolas Sarkozy au diner du CRIF quelques mois avant l’élection est un témoin réel de l’influence du lobby sioniste. Mais nous n’en faisons pas un cheval de bataille pour autant, car il nous semble que se trouve au dessus de ces puissants lobbys un mécanisme directeur qu’il faut identifier.

 

2 : Balayage trop simple des enjeux climatiques pour illustrer la désinformation des médias : 

Dans son livre Comprendre l’Empire Alain Soral explique en une page que le réchauffement climatique est une arnaque qui aurait germé dans les cerveaux de Goldman Sachs pour spéculer à mort sur les marchés carbones. Là nous pensons que Mr Soral tombe dans le piège qui consiste à rejeter en bloc tout ce qui vient des médias. Le réchauffement climatique est très facile à contester avec du baratin scientifique comme le font les Claudes Allègre, Vincent Courtillot, Jacques Duran, en France. D’ailleurs sur son site il y a quelques vidéos de sceptique du climat qui font des erreurs scientifiques grossières.

Il est évident que Goldman Sachs et ses amis pétrolier comme BP ne vont pas regarder l’empire du pétrole s’effondrer les bras croisés, ils vont tenter d’en tirer profit, ou de limiter la casse. Voir à ce sujet notre article sur l’accident sur la plate forme BP en avril 2010 dans le Golf du Mexique ou on soupcone BP, Goldman Sachs et Halliburton d’une collusion financière.

Le réchauffement climatique est probablement vrai, et en démontrer le contraire est techniquement difficile pour un individu lambda, qui assoira sa croyance sur un discours scientifiques sélectifs qu’il ne comprend pas lui même, mais qui le conforte dans une conviction. Le climat ne repose pas sur des textes de loi comme l’article 104 du traité de Maastricht ou il est clairement dit que les Etats n’ont plus le droit d’emprunter à leur banques centrales.

Nous pensons qu’Alain Soral se trompe et que le réchauffement climatique n’est pas un mensonge orchestré par la city de wall street, mais que ces derniers ont bien compris comment en tirer profit et limiter la casse de ce phénomène climatiques en inventant les quotas de pollutions et les marchés carbones. De plus il faut bien se dire, que nous avons bien plus à gagner en essayant de nous affranchir des énergie fossiles qu’a continuer la marche forcée vers l’épuisement des réserves.

 

3 : Le Front Nationale comme alternative ??? Impossible, Mr Soral à t’il lu le programme du FN ???

 

Là vient un point de désaccord profond, c’est que Alain Soral pense qu’il faut pousser le Front National pour faire éclater l’UMP lors des élections législative. Impossible, même s’il passait au second tour le FN serait out de part sa diabolisation médiatique, et cela serait identique dans le cadre des législatives. Le FN ne pourra pas avoir de force politique à l’assemblée nationale. A chaque élection régionale et local ou le FN arrive en triangulaire ou duel, il se ramasse littéralement. De plus l’éclatement de l’UMP servirait surtout le Parti Socialisme qui en sortirai renforcé. Quand on a compris comme Alain Soral que le PS n’est que la roue de secours du capitalisme sauvage, j’avoue ne pas comprendre son positionnement.

Alain Soral voit le FN comme un partie qui défend des valeurs de gauche. Là encore je me demande lesquelles, et si parfois des propos FN peuvent être de gauche, je note qu’actuellement dans cette période de tensions économiques tous les candidats tiennent des propos critiques envers le capitalisme, le libéralisme, les marchés financiers etc… tous, même les économistes sont obligés de tenir des propos de ce genre pour ne pas passer pour des imbéciles. Prenez par exemple le made in France et les frontières aux marchandises, tous les candidats y sont allez de leur petite citation…. Bayrou, Le Pen, Mélenchon, Sarkozy, Hollande etc… tous surfent sur la colère et la révolte qui boue.

Alain Soral pense que le FN est le parti qui défend les travailleurs et les ouvriers. Aie… je ne sais pas s’il réalise qu’on ne voit jamais le FN sur les mouvements de grève des entreprises, on ne la voit pas la mère Le Pen quand l’entreprise Continental ferme, ou pour soutenir Xaxier Mathieu que le système veut punir pour avoir refusé de baisser la tête. On ne voit pas le FN défendre les retraites, ni soutenir le peuple tunisien lors des révoltes. Réalise t’il aussi que le FN est défavorable aux syndicats qui s’ils sont critiquables permettent de défendre un tout petit peu les ouvriers. Il se peut que des ouvriers, des salariés pense que voter Le Pen c’est un moyen de défendre leur intérêts, mais dans la propagande médiatique tout est possible.

Le FN ne veut pas augmenter le SMIC, ni de la retraite à 60 ans, le FN veut réduire les charges sociales des patrons en espérant que les patrons vont transférer cela sur les salaires et que des taxes vont compenser les recettes fiscales.

Le FN est pour la peine de mort, la réduction de l’école obligatoire de 16 à 14 ans, favorable au nucléaire et à l’ITER qui engloutie des milliards pour rien… entre la fusion nucléaire et la fission il y a gouffre aussi grand qu’entre celui de passer de la vitesse du son à la vitesse de la lumière. Les connaissances en sciences physique, biologique et énergétique sont une lacune chez Alain Soral, c’est certainement pour cela qu’il parle très peu de la question énergétique qui est pourtant centrale, car sans l’énergie nous ne sommes rien, il s’agit d’une clefs de notre dépendance et soumission à une oligarchie qui n’est pas forcément sioniste.

Alain Soral nous semble faire une allergie pour ce qui vient du Parti Communiste, du NPA et du Front de Gauche. Ses critiques sur les partis politiques de gauche ne sont que rarement sur le fond du programme et des idées, mais sur des supposées appartenance à la Franc Maçonnerie des uns, des élans révolutionnaires timides etc… Ou encore il reproche à untel d’être un ancien socialiste… Alain Soral ne fut il pas un ancien communiste non ? Quant  l’argument anti gauche de Mr Soral, il s’agit principalement de diabolisé Mélenchon comme étant Franc Maçon, Besancenot comme  faux révolutionnaire bourgeois… mais sait il que la Franc Maçonnerie est aussi présente dans les rangs du Front National avec notamment l’avocat Gilbert Collard, ou Valérie Le Douget… et maintenant Aymeric Chauprade, et d’autres certainement.

En réalité nous ne rejoignons pas l’idée selon laquelle il faille voter pour changer le système. Si Mme Le Pen est présente dans la liste des présidentiables, c’est qu’elle ne représente pas de danger, elle est suffisamment diabolisé pour ne jamais l’emporter au second tour, même si  elle terminait première avec 30 %. Finalement, voter FN est un acte vain, une façon de neutraliser des électeurs qui rejettent le système. Nous pensons qu’Alain Soral est très bon en tant que sociologue politique, si ce n’est le meilleur que nous connaissions, mais que vouloir pousser le FN est une impasse. 

Notre impression : 

Alain Soral ne mérite la diabolisation qu’il subit, il produit des analyses qui sont la plupart du temps pertinente et éclairante, que nous partageons notamment quand il s’agit de démystifier le capitalisme et les banques, ou de démontrer que la démocratie est vidée de sa substance et ou l’on remplace un militaire dictateur par une jolie présentatrice au regard de braise pour nous donner les informations. Ou encore pour lutter contre la propagande occidentale envers le moyen orient (Libye, Syrie, Iran)

Mais sur certains aspects nous pensons qu’Alain Soral se trompe en méprisant le réchauffement climatique et les partis politiques de gauche au profit du Front National. D’un coté il ne croit pas à l’élection mais pousse Marine Le Pen…. D’un coté il est contre la diabolisation du moyen orient mais balaye d’un revers de main le réchauffement climatique, alors qu’un des objectifs pour y remedier  serait de réduire notre dépendance au pétrole qui est justement une des raisons de la diabolisation du moyen orient, car le complexe pétrolier doit garder le contrôle de cette région du monde, et Israël sert de flic du pétrole.

Alain Soral est trop sur de lui sur bien des points, et parfois on se demande s’il n’oublie pas de démontrer les choses avant de les affirmer. Nous n’avons pas trouver de démonstrations sur ces 2 positions là.

De nombreux  journalistes et opposant l’accuse un peu facilement d’être anti-sémite au prétexte qu’il est anti corporatisme. C’est un peu comme ces médias qui accuse les résistants de l’information comme paranoïaque de la théorie du complot. La pertinence est toujours diabolisé par le pouvoir avec des gros mots comme : fasciste, antisémite, complotiste, négationniste…

Voilà, peut être nous répondra t’il à notre critique, qui n’est pas forcément négative dans le sens ou nous classons ce personnage bien au dessus des tous les journalistes vedettes à la Pujadas, mais qui comme tous les hommes peut se tromper aussi. Il n’y a que ceux qui restent dans les sentiers battus de la pensée unique qui ne découvre rien.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, nous vous invitons à lecture de son Livre Comprendre l’Empire qui permet de bien cerner sa compréhension du monde qui dans certains aspects se recoupe avec la notre, mais qui en diffère aussi sur d’autres aspects que nous venons de décrire.

 

Updated: 3 décembre 2014 — 22 h 36 min

3 Comments

Add a Comment
  1. Bonjour Admin!!!, je viens de lire cet article et il reflete tout à fait la vision que j’ai d’Alain Soral et d’Egalité et Réconciliation … Il y a certains points sur lesquels ins ont raison et d’autres sur lesquels il s’entetent à dire de la m***e!! Notamment avec leur histoire de quenelle, leur vision du Judaisme …etc
    D’autre part, je tenais à te signaler que tu faisais toujours un très bon travail d’analyse et d’information avec une vision juste et objective des choses…. Je tenais une fois de plus à t’encourager dans ta démarche te à continuer ce site qui est primordial pour bien comprendre le monde tel qu’il fonctionne. Ne lache rien !! Sur ce, à bientôt!

    1. Bonjour Merci de ces encouragements… j’essaye d’être le plus neutre possible, ce n’est pas facile, j’essaye de comprendre tous les courants intellectuels. La curiosité…. est mon moteur…

      Si vous souhaitez faire des articles, j’ai vu qu’il était possible de créer un compte auteur qui permet aux internautes de rédiger un article et de le soumettre à publication.

  2. bon par ou commencer:
    1-la démocratie: c’est un mot péjorative ! la démocratie n’existe pas parce-que si elle exister vraiment y’aurais pas de banque centrale ni médias … le peuple serais maître de son destin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme