PREUVE SCIENTIFIQUE QUE LES SONDAGES FONT DU FORMATAGE DE L’OPINION

Depuis que je suis en age de voter, j’ai toujours eu une intuition sur le rôle néfaste des sondages dans une élection présidentielle. Quand on a une impression, il faut essayer de comprendre, de vérifier, c’est ce que j’ai fait en essayant de comprendre comment se réalisait ces sondages à l’approche des élections présidentielles, qui commandaient ces sondages, et qui détenaient ces instituts de sondage. Et puis les éléments s’accumulent et voici un résumé de mes découvertes :

  • Tous les instituts de sondages sont des organismes privés déténuent par des personnes riches, influentes, liés de près ou de loin au pouvoir. Il y a des instituts qui appartiennent à des conseillés des candidats, d’autres à la patronne du MEDEF (syndicat des patrons), d’autres à des groupes de presses dont le patron tout en haut de la pyramide peut être un Banquier, un marchand d’arme… bref, les instituts de sondages ne sont pas des organismes indépendants au services du peuple.
  • Les méthodes de redressement des sondages sont assez abracadabrantes. Par exemple prenons un candidat qui en 2007 réalisa 2 % des votants. Et bien lors des sondages, si les gens votent à 15 % pour ce candidat, l’institut va faire un redressement à la baisse car en 2007, les électeurs de cette mouvance politique  faisait 2 %. Donc ils nous sortent une règle du genre 15 + 2 = 17, on divise par 2, et ça nous fait 8.5 % au lieu de 15 % constaté. Ou encore, pour le candidat Front National, les instituts de sondage font systématiquement une correction à la hausse car ils considèrent que les gens n’osent pas dire qu’ils votent FN.
  • La 3ème étape de la manipulation c’est de nous abreuver de sondages chaque mois, chaque semaine histoire de fixer le plus possible l’électorat. Les premiers sondages réalisés un an avant se font avec 2 à 4 candidats histoire de préparer l’opinion à ne s’occuper que d’une poignée de candidat, puis quand les candidats entre en courses, les sondages les intègres petit à petit, mais il est trop tard, le ciment à commencer à prendre, l’électorat est focalisé sur ce que les médias et instituts de sondages ont rabâchés.

Bon et après, quelle est l’incidence de ces chiffres qu’on nous balance pendant des mois   en commençant 2 ans avant l’élection ? C’est là que se trouve l’astuce diabolique. Les sondages servent à préformater l’opinion publique vers ce qui est pertinent ou pas. Comment ? C’est simple, si vous êtes le seul à vouloir voter pour un candidat génial qui dérange, par exemple un candidat favorable à une démocratie sans élus au pouvoir, mais avec des gens tiré au sort à la place des députés carriéristes. Les sondages vont ignorer ce candidat, et de fait comme il n’apparaît pas dans les scores, ou très bas, la masse des citoyens y voit sans même réfléchir la preuve que ce candidat n’est pas pertinent.

LA PREUVE SCIENTIFIQUE DE L’INFLUENCE DES SONDAGES.

Voici une vidéo (expérience de Asch) qui démontre qu’en présence de plusieurs personnes qui se trompent, un individu qui a raison, peut en arriver à se mentir à lui même et à donner une mauvaise réponse, alors qu’il donne la bonne la réponse en l’absence d’interférence avec les autres. Les interférences avec notre capacité de jugement se sont justement les sondages.

Le mécanisme de cette vidéo peut être appliqué aux élections, car depuis des mois ont nous rabâche les oreilles avec 2 supers candidat à 25 et 30 % et tous le reste dans les choux. Alors quoi ? Avant même d’avoir entendu leur programme, d’avoir ouvert un bouquin pour comprendre ce qu’il raconte, d’avoir écouter des critiques d’experts non journalistes, non politiciens… une partie non négligeable de la population croient que les 2 super candidats sont les meilleurs puisque la plupart des gens voteront pour eux. Remarques : L’élection n’est pas un bon système. Hitler à été élu …. même si tous les présidents ne sont pas des Hitler en puissance, ils restent faillibles. Ceux qu’on appel les petits candidats ne sont pas forcément les plus inintéressants. Voir par exemple le candidat de la démocratie 2.0 qui intègre le tirage au sort à la place de l’élection élitiste et aristocratique Les sondages sont anti démocratique, et pour cause ils sont interdits les jours qui précédent l’élection. Ce n’est pas pour rien. Alors pourquoi accepte on les sondages pendant 2 ans avant une élection majeur si ce n’est pour s’en servir et pré formater les électeurs.

 

Voir nos autres articles sur le sujet.

1 Comment

Add a Comment
  1. merci pour cette belle démonstration, et l’effort fait pour le démontrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme