La grèce est sauvé !! Sarkozy et Lagarde ne savent pas compter. Les stars journalistes non plus d’ailleurs.

Vous avez tous entendu dans les médias les exclamations de soulagement des journalistes et des politiciens de paille qui s’émerveillent devant une soit disant amélioration de la situation en Grèce. Sarkozy et la mère Lagarde, tout content des tours de passe passe et qui ose se présenter comme des sauveurs de l’humanité…

Faisons le point pour démontrer le mensonge et le cynisme de tous ces avocats des banques (politiciens) et des chiens de gardes (journalistes vedettes). Tous d’abord on nous raconte que les préteurs privés (banques) se sont assis sur 107 milliards de dette qui ne seront pas réclamés. Bin voyons…. sachez déjà que les milliards préter à la Grèce par les soit disant plan d’aide sont de l’argent qui sort de nulle part, cette masse d’argent ne provient pas des fonds propres en banque, mais d’une création monétaire émise à la base par la Banque Centrale Europe qui loue à 1 % des milliards que les banques ont prété ensuite à 18 % à la Grèce.  Ne vous inquiétez pas, le système bancaire (BCE et cartel de banques privées) ne perdrons pas un centime dans l’opération. Le défaut de 53 % des dettes privées n’est qu’un simple jeux d’écriture.
Le plus grave, c’est que derrière l’effacement théorique d’une partie de l’ardoise, il y a une autre partie de l’ardoise qui n’est pas effacé, et qui continue de générer des millions d’intérêts pour les banquiers et les rentiers. Au final, cette ardoise à moitié éffacée, c’est comme si on vous retirait le boulet accroché à vos chaines, mais qu’on vous laisse quand même les chaines. Illustrons la situation de la Grèce avec un exemple : vous empruntez 200.000 €… mais vous avez mal lu le contrat, les intérêts croissants que demande le banquier vous oblige à rembourser en tout 500.000 € sur 20 ans… et au bout de 10 ans de remboursement, votre banquier efface votre dette en échange de la vente de votre petite entreprise à l’ami du banquier. Pendant 10 ans vous avez déboursé 250.000 € (100.000 de capital emprunté et 150.000 d’intérêts) pour rembourser votre emprunt (200.000 € + 300.000 € d’intérêt). Alors certes, le banquier efface 100.000 de dette, mais qu’importe, il est largement rentré dans ses frais… vous lui avez versé 250.000 €, et en plus vous avez du cédez votre entreprise à l’ami du banquier, si bien qu’une partie de vos bénéfices reviennent à votre exploitant et à votre banquier qui récupère quelques dividendes dans l’affaire.

En gros, les banques détenaient 206 milliards de dettes Grecque, elles n'en possèdent plus que 99, mais étalé dans le temps avec des intérêts à 18 %, pas de problème cela sera facile de faire du bénéfice... c'est pas comme si le taux d'intérêt n'était que de 1 %

Alors oui, le plan à marché, mais ce n’est pas le plan de sauvetage qui à marché, mais le plan de libéralisation, de privatisation pour un max de business qui à marché. Les Grecs se sont vu infliger 9 plans de rigueur, le salaire des fonctionnaires est divisé par 2, le smic, c’est autour de 500 €, le chômage à explosé, le taux de suicide, d’hospitalisation pour dépression, grève de la faim ont explosé.


Maintenant que la Grèce à bien vendu après qu’on lui ai demande de vendre :
 les télécommunications, la loterie nationale, la banque postale, tous les aéroports du pays, les ports, la société d’eau, la société de chemin de fer, le PMU, la caisse des dépots et consignation, toutes les licences de téléphonie mobile, les sociétés d’autoroutes… seulement maintenant qu’ils se sont bien sabotté, ont leur fait une petite ristourne sur des dettes qui proviennent d’argent créé à partir de rien.

Bref, la Grèce se sépare de tout ce qui pouvait lui rapporter de l’argent, elle baisse les salaires, donc sa capacité à faire circuler l’argent dans l’économie, et après ça on s’imagine que tout va allez mieux. Mais quel sont les cerveaux débiles qui sont capables de croire ça, mise à part des journalistes chien de garde, des rentiers, des banquiers, des politiciens corrompus, je ne vois pas.

Et si on avait supprimé les 107 milliards dès le début de la crise… cela n’aurait t’il pas épargné des souffrances ?  Bin oui… mais alors les marchés financiés n’auraient pas pu se gaver, achetez tout ce que peut se vendre en Grèce à bon prix. Le but ultime de la dette, c’est de tout privatiser pour le dieu marché du capitalisme.

La dette est une arme, une arme qui n’explose pas, qui ne tire pas de balles, mais une arme qui tue, qui tue à feu doux. La dette rend esclave au travail, la dette rend dépressif, la dette rend suicidaire, la dette empêche les gens de se soigner, de pendre soin de leur santé. Oui, la dette tue. Les rentiers, les banquiers de la BCE, de la FED, de la Banque Mondiale, les haut gradé des banques privés le savent, mais ils aiment se présenter comme des bienfaiteurs de l’humanité au prétexte qu’ils financent les entreprises. C’est justement ce qu’on leur reproche, ce n’est pas aux banques de contrôler la monnaie, mais aux peuples.  Nous n’avons pas besoin des banquiers, les intérêts sont illégitimes, c’est la plus grosses arnaque du capitalisme que d’exiger des intérêts. Métaphore : Avec les banques, c’est comme si lundi vous donnez 5 € à un mendiant pour qu’il s’achète de quoi manger, puis le mardi vous venez demander 1 €, le mercredi 1€, et ainsi de suite jusqu’au dimanche. A la fin de la semaine vous avez récolter 6 €, ce qui vous laisse 1 € de bénéfice, et le mendiant 1 € de dette en plus. Ce n’est pas parce que vous faite une bonne action (donner à manger) que toute votre action doit être résumé par cette BA.

Source : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/sa-dette-effacee-la-grece-est-elle-sauvee_286394.html

Updated: 12 mars 2012 — 20 h 47 min

1 Comment

Add a Comment
  1. Bonjour,

    Merci pour ce blog qui rassemble les informations essentielles, à mon avis :
    – pouvoir de la finance
    – irresponsabilités des politiques
    – non démocratie
    – propagande des médias …etc

    Sur le sujet concernant la « sortie de crise » de la Grèce, quel scandale !

    Les dettes contractées par un état sont-elle des données publiques ?
    N’existe-t-il pas des citoyens pour compiler toutes ces données et démontrer que le capital de la majorité de toutes les dettes contractés par les états du monde entier ont été déjà remboursée depuis longtemps par le biais tout simplement du paiement des intérêts ?
    Il est évident qu’en effaçant 107 md de la dette Grecque, les banquiers renoncent à des bénéfices supplémentaires et non pas à un capital de départ qu’ils ont déjà récupérés depuis longtemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme