BFM TV Bourdin 2012, les bobards et masques du team Le PEN

Cliquez sur l'image pour voir nos autres analyses du Loup déguisé en mouton

Bourdin que nous considérons comme un faux bon journaliste, invite Marine Le Pen ce matin 9 janvier 2012…. Evidemment nous avons bondi devant un mélange de propagande, manipulation et de bobards. Bourdin ne pose pratiquement aucune question, il ne relève aucune des absurdités, et en seconde partie d’émission, c’est Mme Le Pen qui choisie les questions….

Décryptage : Passons sur le blabla à propos des 500 signatures…

La taxe Tobin: Cette taxe consiste à taxer les transactions financières en dehors de l’économie réelles (achat et vente d’actions, marchés des changes, spéculation….)

Par exemple : chaque année, l’économie réelle crée, dans le monde, une richesse (PIB) estimée à 45 mille milliards d’euros. Tandis que, dans le même temps, à l’échelle planétaire, dans la sphère financière, les « marchés » mobilisent un volume de capitaux estimé à quelque 3,5 millions de milliards d’euros… C’est-à-dire 75 fois ce que produit l’économie réelle. Ajoutons aussi que la masse monétaire  en Europe augmente de 10 % par an, (800 % en 32 ans). Mais où est ce pognon… il est sur les marchés financiers !!! Et ce sont ces marchés que la Taxe TOBIN permettrait de viser en partie. (actions, bourse, marchés des changes…) Il va sans dire que nous y sommes favorables… même si le plus simple serait encore de changer le système et de redonner la contrôle de la monnaie et la création monétaire aux peuples et non aux banquiers qui jouent avec les milliards qu’il fabriquent.

La vérité est que la mère LE PEN est contre une taxe sur les transactions financières qui pèsent pourtant 75 fois plus que l’économie réelle… Au prétexte qu’il faudrait le faire à plusieurs… Voilà un exemple qui illustre son vrai visage de fausse révolution anti système. Elle n’ose pas dire qu’elle s’oppose à cette taxe pour protéger le monopole des marchés financiers.

TVA Sociale : Alors là c’est fort…. elle nous sort un couplet comme quoi la TVA sociale  du gouvernement c’est pas bien (nous sommes bien d’accord), mais après elle explique qu’elle veut taxer les importations pour financer les baisses de charges sociales des employeurs… Euh… ça ma petite dame c’est ce que prévoit le plan de la TVA Sociale (Taxer par une TVA l’import,  et baisser le coût de travail…)

Dans son programme, il est claire qu’elle ne prévoit pas d’augmenter le SMIC. Et pourtant elle ose nous faire croire que sa mesure de taxer l’importation permettrait de réduire de 200 € les charges sociales des employeurs et que donc les salariés seraient payés 200 € de plus… Bin voyons, les patrons, ils vont peut être se les garder les 200 €.  Et puis la taxe sur les importations…. qui va la payer… nous les petites gens car cette taxe va se répercuter sur les prix probalement…

La Hongie… Là c’est assez révélateur encore… Mme Le PEN s’enflamme car la monnaie Hongroise, le Florin, est au plus bas. « Et alors, çà veut dire que la Hongrie est hyper compétitive, c’est formidable…. » Mme Le Pen rève d’une monnaie dévaluée en France. Pourquoi ? Parce qu’elle est persuadé que cela permettra d’exporter facilement, un peu comme les chinois qui avec leur salaires de misères et leur niveau de vie très bas, sont les champions du monde de l’exportation. Une monnaie ne doit pas être surévaluer, on est d’accord, mais l’inverse est aussi mauvais pour l’économie. C’est ça qui est absurde dans le modèle LE PEN, sa solution à elle c’est d’être hyper compétitif, et pour elle cela n’est possible que par des monnaies sous évaluée comme en Asie. Et le plus fort, c’est que la Mère Le Pen, elle ne veut pas d’importation, mais elle veut qu’on exporte. Ce qu’elle ne veut pas faire chez elle, elle que les autres le fasse pour que nous en tirions profit…  N’est ce pas le comble du cynisme…?

Le retour aux francs.… là c’est assez drôle, plusieurs  fois Bourdin lui tend la perche… mais à aucun moment la Marine confirme qu’elle prévoit le retour au Franc. Cela me rappelle la très bonne analyse de François Asselineau sur ce positionnement. En effet, Mme Le Pen espère que l’Euro aura disparue… d’ici le printemps… Elle évitera de dire qu’elle prévoit le retour au Francs… car elle n’en est pas sur du tout. Nous pouvons tous penser que la monnaie unique disparaîtra sans être des farfelus, mais probablement pas si vite que cela. On voit bien comment depuis 3 ans on maintient en survit cette monnaie unique et comment les banquiers y sont attachés. Je m’attend plutôt à une implosion possible après la présidentielle… voir plus tard…

La dette publique : Le remède de madame Le PEN, c’est : espérer que l’Euro explose, fabriquer des billets pour payer la dettes détenues par des banques françaises (30 %), et le reste, il faudra le payer rubis sur l’ongle. La encore cette position est absurde, car le projet FN consiste à demander à la Banque de France de lui fabriquer de l’argent, pour payer une partie de la dette, pour le reste, c’est avec de l’austérité que cela va se faire… Voyons, un peu de sérieux… on ne paiera pas la dette publique, elle est illégitime, elle provient d’argent qui n’existait pas et on la rembourserait avec des intérêts qui n’existent pas non plus. Nous avons lu le programme du FN, il est rempli d’incohérences comme celle que nous venons de décrire et de petites choses discrètes qu’il faut découvrir ici. Le capitalisme et les banques n’ont rien à craindre de LE PEN, les patrons peuvent dormir sur leur 2 oreilles et les travailleurs ne sont pas sortie de la galère.

Le pire à venir sur RMC avec les Grandes Gueules : Juste après l’intervention de Bourdin et la reine du FN, place à l’émission des Grandes Gueules.. et là il nous sorte un truc de dingue, digne de la 3ème couche de propagande. Les grandes gueules explique que 30 % des gens serait près à voter pour madame Le Pen d’après un sondage Libération.

Or ceci est faux, le sondage donne 8 % de gens qui dise votez certainement pour Mme Le Pen. Pour arrivé à 30 % le journal Libération à ajouter les 10 % qui disait voter peut être votez Le Pen, et 12 % qui disait probablement ne pas votez. Bref, quelle belle manipulation.

 

Je vais vous donner un exemple pour démasquer qui soutient et qui ne soutient pas le capitalisme, les patrons et les banques : Il s’agit de s’intéresser à la politique du logement des candidats.

  • Plus les logements sont chers (donc rares) et plus les gens doivent s’endetter pour acheter un logements,
  • Plus les gens s’endettent et plus les banques gagnent de l’argent. Chaque emprunt immobilier étant en fait une création d’argent à partir de rien qu’il faut rembourser avec intérêt.
  • De fait l’emprunt immobilier est le nec plus ultra pour relancer la croissance d’argent dette qui fait tourner le monde.

Un candidat anti système sera forcément un candidat qui acceptent de faire construire des logements par centaines de milliers pour faire céder la pression sur les prix. Les banques ont besoin que nous nous endettions auprès d’elles, les banques ont besoin que des choses très chers soient vitales. Le logement est une des clefs de voûte du système de l’argent dette. Le logement est maintenue en rareté artificielle volontairement par le système. Ainsi, nous devons nous endetté pour acheter, travailler dure pour payer les loyer… Et pire encore, des salaire bas sont essentiels pour faire tourner les banques. Or qui veut booster le SMIC par une loi et non espérer qu’une mesurette encourage les grands patrons à bien vous payer  ? Certainement pas le loup.

Et bien voilà, la Mère Le Pen, ne veut pas construire de logement, elle veut que les gens s’endettent auprès des banques avec des Plans Epargne Logement, en les incitants à s’endetter en leur faisant miroiter un crédit d’impôt par exemple. Il faut qu’elle nous dise ce qu’elle compte faire pour que la banque prête à taux zero à des gens qui habite là dedans… ça m’intéresse !!!! Car se ne sont pas que des immigrés qui habitent ces bidons villes, ce sont des gens d’europe, des Français au SMIC travaillant à Paris qui ne trouve pas de logement dans leur prix.

 

Remarque :

Il manque au moins 1 millions de logements. Aujourd’hui, un homme people vient de s’engager dans le combat des mals logés et en fait son crédo, c’est Eric Cantona. Moi qui n’aime pas le foot show-business, je dois admettre que Cantoche m’épate. Il est à l’origine d’une idée de bankrun qui fut reprise par des révolutionnaires, et le 7 décembre 2010, les banquiers étaient dubitatifs devant l’idée de Cantona : Cantona fut critiqué par les politiques de tout bord, mais personne n’a pris le temps d’expliquer pourquoi Cantona juge (nous aussi)  les Banques si puissante. Visiblement Eric Cantona est un personnage bien plus fin que ce que les médias laisse apparaître de lui. Il sait très bien qu’en s’attaquant au problème du logement il combat le modèle économique de l’argent dette créé par les banques.

Updated: 11 janvier 2012 — 10 h 50 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme