Sophie de Menthon, porte parole du Medef et du capitalisme, elle vous gonfle !!

Mme de Menthon dispose d’une vitrine médiatique dans l’émission des Grandes Gueules sur RMC Infos. Tous les jours elle agace bon nombres d’auditeurs par ses propos rasoirs et son idéologie de capitaliste éthique. Comme si le capitalisme avait une éthique ! Sophie de Menthon est une lobbyiste du MEDEF, ne cessant de défendre les patrons, créant des actions bidons du genre : « j’aime ma boite » ou encore d’une association ETHIC (Entreprises de taille humaine, indépendantes et de croissance).

Elle résume son association comme la promotion du capitalisme à visage humain… donc implicitement elle reconnait que le capitalisme n’est pas humain. Bref, de l’enfumage. C’est un peu comme le capitalisme vert, ce n’est pas le vert le problème, c’est le capitalisme.

Elle a un rôle précis (dont elle ne rend peut être pas compte tellement elle y croit aveuglement à son capitalisme) à assurer au sein du MEDEF : faire accepter les idées les plus réactionnaires du patronat sous couvert d’une émission de divertissement.

Pour bien voir à quelle imposture nous avons a faire voici quelques unes de ces déclarations qui en dise long sur sa vision du monde.

1 : dans cet extrait vidéo elle accuse les PME d’être responsable du travail des enfants dans les pays sous développer alors que les grandes entreprises au contraire donne des sous pour sortir les enfants de la misère…. bin voyons… c’est bien connue en Afrique et en Asie ce sont des petites entreprises Françaises qui sous traitent le travail avec des enfants !!! On attend ses explications sur ce phénomène paranormale !!

2 : Dans son idéologie il vaut mieux que les enfants soit au travail à l’usine pour apprendre un métier que dans le ruisseau…. bin voyons, répéter toujours la même tache en usine, quel métier, quel apprentissage. Ils ont le choix entre crever ou être esclave.

Le comble de son arrogance sera d’affirmer que L’UNICEF est favorable au travail des enfants dans certains cas. Elle a même commenté la vidéo publié sur le net sur sa bévue. Bin voyons, nous avons poser la question à l’UNICEF directement et avons consulter le site internet de l’UNICEF pour voir ce qu’il en est :

Nous sommes préoccupés par la situation des enfants exploités, obligés de travailler, à travers le monde. Des progrès ont été enregistrés, certes. Mais le travail des enfants n’a par exemple pas reculé en Afrique subsaharienne. Pour nous, le plus grand message à délivrer aujourd’hui, c’est que les partenaires doivent collaborer plus étroitement. D’abord, il faut responsabiliser les gouvernements, il faut que les systèmes d’éducation de protection sociale, de justice soient renforcés dans ces pays, pour lutter contre ce travail des enfants. (Source )

Sophie de Menthon se justifie en allant chercher une citation de l’UNICEF :

Notre organisation n’est pas opposée au travail que les enfants peuvent effectuer, en vue de soutenir leur famille, tant que ce travail ne nuit pas à leur santé, à leur bien-être et à condition aussi que cela ne les empêche pas d’aller à l’école et de profiter de leur enfance

La description de l’UNICEF sur la travail acceptable des enfants n’a rien à voir avec la majorité plus de 125 millions d’enfants qui sont assujettis aux pires formes d’exploitation. 69% sont dans l’agriculture, 9% dans l’industrie et 22% dans les services. Pour l’UNICEF le travail des enfants acceptable est rare et ne se rencontre finalement que dans des pays ou contrée reculée ou les modes de vie sont radicalement différents et ne dépendant pas du modèle capitalisme (amazonie, mongolie).

Ceci dit, la position de l’UNICEF est aussi très limite car ce faisant on assiste comme avec la résolution de l’ONU en Libye à une lecture un peu large. Sarkozy et Cameron ont dépassé la résolution d’exclusion aérienne et ont envoyé des bombardé et des hommes au sol Libyen… et des patrons comme la mère Menthon font de même en s’engouffrant dans une brèche de l’UNICEF. Moi aussi mon fils travail à la maison, il met son assiette dans l’évier après le repas, il m’aide à rentrer les courses dans la maison etc…. mais ça c’est de l’éducation pour une vie en famille.

Sophie de Menthon ose affirmer que si les enfants travaillent dans certains pays c’est parce qu’on ne peut pas faire autrement. Rappelons lui ce que disait Ghandi : devient le changement que tu veux voir sur le monde ! Quant à Jean Ziegler il démontre à merveille comment les pays sous développés sont entretenus artificiellement la tête sous l’eau avec le concours du FMI, des dettes, des dictateurs mi en place par l’occident capitaliste. Le sous développement des pays est voulue par le capitalisme, et le travail des enfants n’est que la conséquence du capitalisme. Dans le capitalisme éthique, ce n’est pas l’éthique le problème c’est le capitalisme. Autant parler de voleur raisonnable.

Oser nous faire croire qu’on ne peut pas faire autrement est un mythe qu’il faut combattre. Le travail des enfants n’est pas une fatalité comme l’ouragan qui surprend. Au lieu de se cacher derrière une citation de l’UNICEF. Elle pourrait exiger des entreprises qui exploitent les parents, qui achète à bas prix les matières premières et marchandises de verser des salaires décent équivalent au smic Français. Voilà qui permettrais aux parents de payer l’école aux enfants et aux Etats de construire des écoles.

 

Voici les commentaires des internautes après que Mme de Menthon ait tenté d’éteindre l’incendie…. on ne l’a plus revue après :

t’es pitoyable ma bonne dame …la preuve quand ton seul argument est de dire qu’il font vivre toute la famille , demande toi pourquoi la famille ( pere , mere , grands parents ) n’est pas embauché par les mêmes multinationales …….un gosse tu le paies moins ,et ca revendique moins ….elle est belle ton éthique du libéralisme …

mais pourquoi faire travailler les enfants ? ce pays manque de main d’oeuvre ? ou est-ce parce qu’on peut les payer encore moins que leurs parents ?

Parmi ses autres citations, elle nous sort aussi des phrases du genre :

J’ai délocalisé des centres d’appel en Tunisie et j’en suis très fière, je suis une des premières à l’avoir fait (Émission Arté 2010)

Nous voulons bien faire un effort en employant des jeunes en difficulté qui ne sont pas rentables, mais en contrepartie, qu’on nous laisse nous en séparer comme bon nous semble.

Ou encore, elle s’offusque qu’on puisse rappeler que les patrons du CAC 40 engrangent 41 milliards d’euros de bénéfice sur un semestre. Elle préfère qu’on rappel que les RSA coute cher.

Sophie de Menthon est préformaté par un concept faux largement répandue et elle l’affirme sur son blog : Le capitalisme est bien le seul système économique à avoir enrichi la planète malgré toutes les inégalités qu’il génère.

Voilà le bug dans son cerveau, elle à gobé cette fable du capitalisme, elle a du tombé dedans étant petite et n’a cessé de se nourir avec en laissant des miettes au peuples comme les seigneurs lançaient leur reste aux valets à la fin du festin.  Renvoyons là a l’école en lisant cet article que nous avons rédigé et qui montre ce qu’est le capitalisme, et qu’il existe bien sur d’autre modèle d’entreprises qui s’appelle COOPERATIVE, ASSOCIATION, AMAP et d’autre modèle économique qui s’appel SEL (Système d’Echange Local) ou encore SOL (Monnaie Solidaire) et même des banques coopératives comme la NEF, ainsi que des fournisseurs d’énergie (ENERCOOP).

 

 

 

1 Comment

Add a Comment
  1. Mme de menthon disant sur Europe 1 le 16/10/ q’un salaire de 30 000 € par mois ne fait pas rêver
    Combien lui faut il pour rêver !!!
    Mais je rêve ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme