SONDAGE BVA du 7/12/11 = PREFORMATAGE D’OPINION

Le Journal Le Parisien, qui censure régulièrement nos commentaires, publie le 7 décembre 2011 un sondage BVA ou on y voit Hollande caracolant en tête. On pourrait se dire, tient pour un journal de droite c’est bizarre de voir qu’ils font la promo du capitaine de pédalo ? Il faut s’intéresser à qui possède l’institut de sondage BVA ? Et là on comprend mieux.

Tout d’abord les instituts de sondages sont des entreprises privées qui n’ont d’autres objectifs que le profit. Ces sondages ont des commanditaires, des alliés à défendre, des intérêts à préserver. Même si cela ne se voit pas, les instituts de sondages sont à l’élection ce que sont les agences de notations aux banquiers.

L’institut de sondage BVA historiquement a eu un capital détenue par un cartel de financier dont NIXEN (anciennement Natixis Industrie), Le groupe Rotschild (banquier international), ou encore  Michel Pébereau. Ce banquier de la BNP, ancien conseillé de Giscard qui en 1973 lui à surement soufflé à l’oreille qu’il fallait privatiser la création monétaire pour que la France s’endette auprès des banques. Depuis 2010 c’est un fond Capzanine qui détient le capital du sondage BVA. La couverture est opaque, mais elle reste liée aux marchés financiers, aux banques….

A propos de Michel Pébéreau rappelons qu’il rédige des rapports sur la dette publique et qu’il se garde bien de dire que la loi du 3 janvier 1973 et l’article 104 de Maastricht sont une des causes principales des dettes publiques.

Pourquoi BVA aurait intérêt a mettre Hollande en avant ? C’est simple François Hollande ne cesse de dire qu’il va donner du sens à la rigueur revenir en dessous des 3 % du PIB dans le déficits publiques. Bref, il va se coucher devant les banques comme la BNP de Michel Pébereau.

Les banques n’ont rien à craindre du PS, et comme elles savent que Sarkozy est devenu l’homme politique le plus détesté de tous les présidents de la 5ème république, ils n’ont pas le choix que de promouvoir la fausse alternative.  Car au fond, ce que les banquiers comme Pébereau redoute, c’est la nationalisation des banques, la réappropriation du droit de création monétaire par les Etats.

Rappelons qu’en Europe, aucun pays n’a le droit d’émettre la monnaie dont il a besoin pour faire fonctionner l’économie. Au lieu de cela, les gouvernements se couchent devant les pères fouettards de la finance (agences de notation), ils acceptent sans conditions les taux d’intérêts usuriers des banquiers qui prêtent de l’argent qui n’existe pas.

Redressement des données brutes.

Dans tous les sondages ou on annonce 1000 personnes sondées, il y environ 350 à 400 personnes qui acceptent de répondre. Les instituts font des corrections au feeling en fonction de la météo, des mauvaises nouvelles du moment et font des projections sur l’état moral des sondés. Par exemple, pour le FN les instituts corrigent toujours à la hausse car ils sont persuadés que les gens n’osent pas dire qu’ils voterait FN. Ou encore, si le Front de Gauche se voyait à 15 % il applique un coefficient au vue des dernières élections présidentielles ou les communistes n’ont récolté que 1.5 %. Donc il nous font une sorte de règle de calcul du genre 15 %+ 1.5 % = 16.5 %, on divise par 2 et ça donne une correction de 15 % à  8 %.

Les instituts de sondages ne publie jamais leur résultats brutes. Les sondages ne sont pas une science, c’est un outils pour fabriquer l’opinion entre les mains de ceux qui possèdent le vrai pouvoir. L’entrepreneur Vincent Bolloré, ami proche du Président Sarkozy, détient désormais l’intégralité du capital de CSA-TMO tandis que l’actuelle présidente du MEDEF, Laurence Parisot, était présidente de l’IFOP. Plus généralement, ces dernières années ont été marquées par un mouvement de concentration des instituts de sondages, désormais détenus par de grands groupes financiers ou publicitaires.

Les instituts de sondages politiques devraient être interdit dans un pays qui se prétend démocratie.

 

 

Références et articles ayant servi à la rédaction :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sondage_d’27opinion#Les_corrections_des_r.C3.A9sultats_bruts_des_enqu.C3.AAtes

http://www.lefigaro.fr/medias/20070531.FIG000000116_mouvements_de_concentration_dans_les_instituts_de_sondage.html

http://www.centpapiers.com/des-sondages-qui-font-mal/85842

http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2011/02/25/une-verite-que-les-instituts-de-sondages-preferent-ne-pas-crier-sur-les-toits_1484321_3232.html

http://www.bvainventedemain.com/iframe-40ans-2.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme