MERKEL ET SARKO changer les traités européens en pire !!!!

Modifier les traités… c’est ce qu’a dit Nicolas Sarkosy à Toulon, c’est aussi ce que dit Angela Merkel…. mais c’est aussi ce que répète depuis des années bien des gens du Front de Gauche, du PC et du NPA.  Mais attention, il y a une différence, car la modification évoquée par les Européistes va dans le sens inverse que celui que réclame les résistants…. C’est donc vers plus de rigueur comptable, réduction de la souveraineté des budgets des etats, règle d’Or qu’on se dirige…. « Oh, y sont tombé sur la tête…. »

Pour rappel, Sarko parle du traité pour lequel nous avions voté non en 2005 et qu’il s’est empressé de faire passé ensuite dans notre dos avec ces potes de l’UMP et du PS. Le tout en nous faisant croire que ce n’était pas le même… ce qui bien sur est un mensonge de plus.

Hier nous avons laissé un article qui laissait entendre que les allemands seraient les premiers à quitter l’euro car des rumeurs courent sur la production de nouveaux billets Deutschemark. Lisez bien ce que dise les Allemands ci dessous en gras !!!!! Voilà qui confirme ce qui est pré-sentie.

 

« Les Allemands, fondamentalement, ont le sentiment de s’être fait berner avec la création de l’euro, qui a remplacé leur deutschemark, car les pays membres n’ont pas respecté la règle du jeu qui prévoyait la discipline budgétaire en contrepartie« , explique un diplomate européen.Le « Pacte de stabilité« , dans sa forme initiale, a fait la preuve de son échec. Derrière le concept vague d' »union budgétaire » qu’elle brandit, la chancelière Angela Merkel insiste en réalité pour inscrire des règles plus strictes en la matière dans le marbre du traité de l’Union européenne, afin de les rendre vraiment contraignantes, de « constitutionnaliser » la gestion rigoureuse.

– De quelles modifications concrètes parle-t-on ‘

L’Allemagne, qui donne le ton, demande que la Cour de justice européenne puisse poursuivre les pays qui enfreignent de manière répétée les règles budgétaires. Cette « judiciarisation » de la surveillance n’est pas du goût de la France en particulier. Berlin veut aussi pouvoir placer sous tutelle européenne les pays ne maîtrisant pas leurs comptes publics, avec donc abandon de souveraineté à la clé. A l’image de la Grèce aujourd’hui. Il est aussi question de l’inscription d’une « règle d’or » généralisée plafonnant le niveau de déficit permis et, pour les pays fautifs, du gel des droits de vote dans l’UE et des subventions européennes. L’Allemagne et les Pays-Bas voudraient doter un commissaire européen de nouvelles compétences pour intervenir plus directement dans les budgets nationaux lorsqu’ils dérapent.

– N’est-il question que de discipline budgétaire renforcée ‘

– Comment changer le traité ‘

Un autre débat, très politique aussi, porte sur la méthode. L’option retenue pour le moment est de faire cela avec les 27 pays de l’UE pour ne pas créer de divisions supplémentaires.

Franchement, je crois qu’ils nous prennent pour des c***. Les pays d’Europe sont endettés à cause de l’article 104 de Maastricht et 123 de Lisbonne qui interdisent aux États d’emprunter à taux zéro à leurs banques centrales. Alors, modifier les traités pour résoudre la crise çà ne peut pas être chose que de supprimer cet article scandaleux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme