Les médias font du filtrage et de la censure

Bien sur censurer les insultes, les incitations à la violence, à la haine etc… c’est bien, mais c’est aussi un paravent pour censuré des propos qui n’en sont pas.

Exemple de deux commentaires qui nous ont été refusés par Les Echos et le Parisien :

  • Sur la relation entre Martin Bouygues constructeur de l’EPR et Sarkozy  : Rappelons déjà à qui appartient les Echos. Il appartient à Bernard Arnaut, patron de LVMH, spécialiste du luxe, et homme le plus riche de France. Pour rappel, Bernard Arnaut est un ami de Nicolas Sarkozy, il est aussi son témoin de mariage avec Cécilia. Le second témoin de ce mariage est Martin Bouygues. Et qui construit le réacteur nucléaire EPR, c’est l’entreprise de BTP Martin Bouygues bien sur.
  • En Libye comme en Irak l’intervention de l’OTAN repose sur un média mensonge. Il est certes de nature différente que celui de l’Irak, mais les preuves quant aux bombardements par l’aviation, quant aux massacres ne sont pas reconnu par la cour pénale internationale.On occulte complétement les enjeux géo économique qui sont probablement les vrais raisons d’un empressement de l’OTAN d’intervenir. (Dinard Or, Pétrole…) Voir l’article

Nous commentons souvent les articles publiés par la presse sur internet (Le Parisien, les Echos, Le Figaro, La Dépêche, France soir etc….) Nous avons tenté à plusieurs reprises d’appeler RMC Info, et Mr Jean Jacques Bourdin pour donner des réflexions qui vont à l’encontre la pensée unique à propos des dettes publiques.

De nombreux commentaires sont censurés par les agences de modération. En effet, la plupart des médias sur le net confie la modération des commentaires à des sociétés comme CONCILEO,  ou NETINO qui sont des agences aux services de intérêts de leur clients dont l’aversion pour l’ordre établie n’est plus à démontrer.

Parmi les client de Conciléo il y a le Figaro, L’Express, Libération, le Parisien, 20 minutes, Arte, TF1, Europe 1, RTL2, Fun Radio…. (1). Cette société possède un siège social à Paris, mais elle à également un à Miami et parmi ses plus gros clients il y a Kellog’s.

Quant à BFM TV et l’émission de Jean Jacques Bourdin, nous avons l’impression à écouter Jean Jacques que tous le monde peu s’exprimer, que tous les avis son accepté… bref le nec plus ultra de la démocratie… Il n’en est rien. Nous avons essayé le 3216.

On appel, on commence pas payer (c’est pas donné), et après on nous annonce : « il y a 4 personnes devant vous ». Bon on attend, puis après 10 minutes et quelques euros plus tard, une voix nous répond, nous demande notre age, notre département, notre numéro de tél. Puis la personne nous demande de dire ce qu’on à dire. Une fois que nous avons expliqué notre avis sur la dette publique qui est le même qu’Étienne Chouard (voir vidéo en haut à droite sur le site). L’employé nous répond, bon on va voir ce qu’on peut faire avec ça et peut être qu’on vous rappel. Alors certes ce n’est pas Jean Jacques qui filtre les auditeurs, mais quand même, il y a un réel problème de démocratie avec cette pratique.

Vous vous en doutez, pas une fois nous avons pu exprimez notre avis sur la fausse dette publique des Etats de l’Europe. Certains y arrivent mais c’est très très rare, et le journaliste passe vite à autre chose.

Ne croyez pas que Mr Bourdin peut laisser parler tous le monde. Il y a une équipe qui filtre les avis et le seul moyen de passer à l’antenne pour dire certaines choses c’est de mentir au filtreur. (VOIR CETTE EXEMPLE)

BFM TV et RMC Info appartient à Alain Weil une des plus grosses fortunes de France (estimé  83 millions d’euro en 2010). (2) Le 9 mai 2005, le CSA retient la candidature de son projet de chaîne d’information en continu à vocation économique BFM TV RMC Info.  Alain Weil détient 20 % du magazine d’économie la Tribune. Dans ces conditions comment voulez vous exprimez un avis radicalement différents sur les institutions économique et monétaire ???? C’est très difficile, voir impossible. Même sur la chaine BFM Buissness on y voit des économistes comme Nicolas Doze faire des critique très forte sur le système, mais jamais ils ne dénonceront à l’antenne la facettes institutionnelles de la la dette publique.

Voici quelques vidéos ou vous allez voir comment cela se passe :

Un auditeur explique l’arnaque de la création monétaire…(loi du 3 janvier 1973) et en face le remplaçant de Bourdin passe complétement à coté du sujet et se contente de retenir la taxation du capital alors que le sujet de l’auditeur c’est le droit à la création monétaire.

Ci dessous Bourdin, qui face au Ministre du Budget n’évoque pas une seconde l’idée de changer les institutions monétaires. Il se contente de la propagande classique en montrant un compteur qui s’emballe…


Bourdin Direct : Baroin face à la dette publique par BFMTV

 

Enfin, Bourdin qui explique à Martine Aubry que depuis 1974 pas un seul budget ne fut en équilibre et que cela justifierai la règle d’or et non l’abrogation de la loi du 3 janvier 1973, de l’article 104 de Maastricht et l’article 123 du traité de Lisbonne qui obligent les Etats à ne plus se faire crédit à taux zero.

Ne vous laissez pas avoir par ces pseudos médias qui prétendent donner la paroles au peuples. Ces médias filtrent les auditeurs et contourne systématiquement certains sujets. Ecouter comment Bourdin s’est fait avoir sur la Syrie pas un auditeur qui a été mal filtré.

N’en déplaise à ses adorateurs, Jean Jacques Bourdin n’a pas créer un espace de démocratie miraculeux, il préférera poser comme question : Combien la France à de sous marin nucléaire, au lieu de dire que depuis 1973 la France à payer rien qu’en intérêt d’emprunt quelques 1700 milliard d’euros, soit l’équivalent de la dette publique.

 

Enfin, à tous ceux qui croient que Mme Le Pen va les sauver en abrogeant la loi du 3 janvier 1973, nous vous informons que c’est aussi le cas de Nicolas Dupont Aignan, de François Asselineau, et à un niveau encore supérieur de l’abrogation du traité de Lisbonne article 123 de Philippe Poutou et de Jean Luc Mélenchon. Enfin, Mme Le Pen est un loup déguisé en mouton ne vous y tromper pas en lisant ceci.

Des solutions pour aller de l’avant existe : abolir la BCE sous sa forme privée, la rendre publique comme toutes les banques d’Europe, ou encore développer les monnaies nationale en plus de l’euro. Rien ne nous empêche de commercer dans des monnaies locales, ce genre de projet existe déjà à un petit niveau, cela s’appel les SEL (Système d’échanges locale).

 

Références :

1 : http://www.concileo.com/references.asp

2: http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Weill

 

Updated: 15 décembre 2011 — 0 h 13 min

5 Comments

Add a Comment
  1. Pire que jamais ! les animateurs ne laissent passer que l’extreme droite ? ou sont ils en fait ? sur une plateforme à l’etranger ? Si on prend les commentaires sur l’ivg

  2. Une partie d’un de mes commentaires postés sur le site de l’express:

    « De plus, l’argumentaire consistant à définir ma réflexion comme une théorie du complot est-elle censée être un argument? Si dans un procés, l’avocat dit soupçonner un coup monté, le procureur lui répondra « encore la théorie du complot »? Et c’est tout? Je vous propose tout de même un exercice: trouvez moi une seule preuve que ben laden est mort au pakistan lorsque le gouvernement américain a annoncé sa mort. Une seule me suffira, mais nous parlons bien de preuve ici (comme un témoignage d’un observateur international, une photographie non truquée, ou même un cheveu dont on pourrait prouver que l’adn est celle de Ben Laden). La parole d’un gouvernement qui a tout à gagner à annoncer cette mort ne me suffit pas, et ne devrait à mon sens pas suffire à des médias sérieux. »

    Commentaire modéré bien sûr, pour la raison suivante:
    « Merci de ne pas vous servir de notre site pour diffuser de fausses informations. »

    Lorsque je demande quelle fausse information je donne quand je me contente d’exprimer des doutes, je reçois:
    « Effectivement, je ne laisserai pas s’exprimer sur mon site les délires complotistes, qu’ils portent sur la mort de Ben Laden ou d’Elvis. Vos commentaires en ce sens continueront donc à être modérés. »

    a bon entendeur, la censure, de toute façon, ça n’existe qu’en chine!

    1. Bonjour.

      j’ai moi aussi reçu des censure sur le site de l’Express du même genre m’accusant de donner de fausse information…. et pourtant je citais le compte rendu de la courre pénale internationale avec le lien.

      La personne qui m’a répondu fut Eric Mettout, un échange de mail s’en suivi, avec toujours des réponses évasives, à la limite paranoïaque de la part du modérateur….

      Enfin, il ne faut pas s’attendre à grand chose de la part des commentaire sur tous ces grands médias. Tour est fait pour que les commentaires soit noyé, court, sans lien, avec mot de passe, et parfois il faut s’abonner… bref, la presse est sacrément muselé et n’aime pas la vrai contradiction des internautes.

  3. Bonjour,
    C’estla premiere fois que je vois ce sujet traité : celle de l’opinion truquée. trucage par des sociétés de modération d’extreme droite , où des employés de bas niveau de cette société , sur des plateformes? envahissent de commentaires nauséabonds. Ils ont oeuvré pour l’extreme droite au premier tour, aidant a dediaboliser le diable, là on assiste en masse a des insultes contre hollande. Mais qui les paie ? les journaux eux memes . je sais que peu de sociétés se partagent le gateau : conciléo et nettino et ….. dites nous les autres …On ne peut poster , on est nettoyé !insulté ! Ces journaux en ligne qui font le buzz avec ces imbéciles ecoeurent le lambda comme moi !

    1. Conciléo et Nettino sont les plus connus, mais il y aussi beaucoup de médias qui modèrent les commentaires. Par exemple l’Express modère avec son service interne. Mais cela ne change pas la donne, les médias sont pratiquements tous alignés sur la même ligne (mondialiste, européiste, ultra libérale, capitaliste, sacro sainte croissance, sacro sainte démocratie à importer….), c’est juste leur niveau de censure qui varie.

      On constate aussi, que les médias comme Le Monde, libération, le nouvel obs, le parisien etc… demande à s’inscrire, à se reconnecter sans cesse à chaque visite, ce qui leur permet de limiter les commentaires car les internautes perdent patience. La presse a besoin de limiter le nombres de commentaire en plus d’une modération qui leur permet de justifier la censure.

      Notre site, que vous venez de visiter est une réponse à la censure, nous en avons eu marre de ne pas pouvoir exprimer des avis et des faits qui sont masqués dans la presse alignée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme