Les 44 fuyards qui planquent leur pognon en Suisse

Bilan des 300 plus riches exilés fiscaux installés en Suisse. Parmi eux, on trouve 44 Français.

  • la famille Wertheimer (propriétaire de Chanel), patrimoine de 4 à 5 milliards de francs suisses (de 3,24 à 4 milliards d’euros), selon Bilan ;
  • Castel (vins), même estimation ;
  • Primat (héritier Schlumberger),
  • Rothschild (compagnie financière Edmond de Rothschild), basée à Genève, patrimoine supérieur à 2 milliards de francs suisses (1,62 milliard d’euros).
  • Peugeot (qui a perdu la moitié de sa fortune depuis l’an dernier, à cause de la chute du cours de bourse du constructeur auto) ;
  • Lescure (groupe Seb)
  • Bich (heritier du baron, créateur du stylo)
  • Mimran (Compagnie sucrière sénégalaise, Compagnie bancaire de l’Afrique occidentale, Grands Moulins de Dakar, d´Abidjan et du Tchad.)

Mais parmi les 44, on trouve aussi des nouveaux adeptes de l’air helvète :

  • Denis Dumont, qui a fait fortune en créant et rachetant des enseignes de produits frais de qualité à prix discount, via son enseigne Grand Frais ;
  • Bruno Moineville, actionnaire aux côtés de Patrick Drahi et du fonds Cinven de Numericable, dans le canton de Vaud depuis près de trois ans ;
  • Nicolas Puech, plus gros actionnaire privé du groupe Hermès.

 

 

Updated: 4 décembre 2011 — 11 h 50 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme