Jacques ATTALI le micro crédible. Il vous gonfle ! Nous aussi !

L’homme agace un peu (beaucoup) à donner son avis sur tout et se permet même de quitter les plateaux de télé quand les journalistes ne lui déroulent pas le tapis vert. (Voir émission de Ruquier face à Nauleau et Zemmour). On s’étonne aussi de voir un homme qui se dit socialiste, ex conseiller de Mittérand, fondateur de la Banque BERD, mais qui est sollicité par Sarkozy pour faire un rapport sur la relance de la croissance en France. On s’étonne aussi de voir Mr Attali faire l’apologie du micro crédit comme levier de croissance économique. En effet, il est le président de la fondation Planet Finance qui s’est spécialisée dans le micro crédit en s’appuyant sur des sociétés commerciales qui lui appartiennent également. Je soupçonne ce monsieur d’utiliser le  « Micro crédit » pour se donner un Label de reconnaissance sociale et humaniste et masquer sa vraie nature intellectuelle au profit des rentiers.

Ce qui nous chiffonne, c’est que d’une part, il fait l’apologie du micro crédit qu’il n’a pas inventé et s’en donne quasiment la paternité. Le système a été développé par le professeur d’économie Muhammad Yunus au cours des 30 dernières années. (1) Le principe est donc de ne prêter qu’aux pauvres, des petites sommes d’argent que les Banques rechignent à prêté. Ainsi, le créateur du micro crédit découvre qu’il suffit d’une poignée de dollars pour que des personnes puisse lancer le développement de leur activité. L’idée est formidable et cela marche très bien dans les pays pauvres, cela permet à des gens de sortir de la très grande misère pour les ramener dans précarité acceptable par les uns, toujours excessive pour les autres.

Or nous avons des objections à ce système dont est si fière Mr Attali :

  • le micro crédit ne s’accompagne pas de micro intérêt, et au contraire les intérêts sont très important pouvant atteindre 20 %.
  • Rares sont les pauvres qui n’ont aucune dette. Au Pakistan, 93 % des ménages les plus pauvres sont endettés (3). Les pauvres sont déjà sous le coup du crédit, le micro crédit risque de n’être qu’une couche de peinture de plus sur leur misère.
  • comment se fait il que l’Etat ne se substitue pas à des organismes comme Planet Finance si cela marche. L’Etat pourrait prêter des petites sommes sans intérêts et avoir la garantie de les récupérer. Pourquoi laissé ce bijoux d’économie entre les main de la Finance ???? Pour que les amis du pouvoir fasse des profit peut être ?
  • Le micro crédit ressemble beaucoup aux concept subprimes qui déclenchèrent une crise sans précédent en 2008. On prête aux pauvres avec des intérêts élevée, tout en sachant qu’un jour le système va se casser la margoulette. Mais heureusement, on mettra à contribution tous le monde pour éponger les dégats.

 

Le micro crédit a un principe effectivement très intéressant, c’est de prêter aux pauvres, de se substituer aux banques qui ne prêtent qu’aux plus aisés. En fait, les organismes de micro crédit ne sont qu’un intermédiaire de plus : Banque centrale prêtent aux Banques privées qui prêtent aux organismes de micro crédit. Bref, le pauvre doit passer par un intermédiaire car les banques traditionnelles ne veulent pas assumer leurs rôles.

Mais la présence d’intérêts très fort doit nous interpellez. Jacques Attali qui fait l’apologie du micro crédit. Attali reconnait lui même que « le micro crédit va faciliter le développement partout dans le monde de l’économie de marché ». Et ça c’est un problème en définitive, car on le voit bien que cette économie de marché n’a d’autre objectif que le profit, et méprise la condition humaine et la souveraineté des Etats, surtout quand cette économie à comme catalyseur des usuriers exigeant des intérêts.

Pour nous l’idée est bonne, mais encore une fois elle va servir progressivement à maintenir en survie le principe du système capitaliste qui consiste à prêter pour récupérer plus. Car ne l’oublions pas, il y a plus d’argent dette dans le monde que d’argent disponible. Le mécanisme de création monétaire par le crédit est un piège qui est en bout de course et on tente de le relancer en mettant à contribution des gens de plus en plus pauvre….

En 2010, un article paru à New Delhi pointe l’essoufflement du système du micro crédit. (5) Ce dernier prend des allures de crise systémique avec surendettement des emprunteurs. Et surtout, les organismes qui proposent ses micros crédit aux pauvres s’appuie sur des banques qui leur font des prêt à 10 à 12 %, ce qui aboutie au final à des intérêts pouvant atteindre 25 % pour l’emprunteur du micro crédit.

Comment marche le buisness de Mr ATTALI

On peut se poser des questions car la Fondation Planet Finance dont l’objet est louable et désintéressé, repose sur 4 filiales commerciales, qui elles sont bien sur plus intéressé. On notera aussi que l’association Planet Finance 2005 embauche 25 % de stagiaires rémunéré 25 % du SMIC (4)

N’oublions pas que pour que Planet Finance (association à but non lucratif) puisse prêter de l’argent, il lui faut emprunter de l’argent avant…. et à qui les gentils prêteurs de Planèt Finance empruntent de l’argent ???? Aux banques pardi, aux sociétés commerciales qui appartiennent à qui ?

Attali prend le parti des banquier

Lors d’une interview télé il affirme que si la France est endetté c’est de notre faute parce que nous peuple avons voté des présidents qui font des dettes, et qu’il faut rembourser la dette. Le masque tombe, ATTALI est un menteur, la loi du 3 janvier 1973 est passé sans avoir consulter le peuple, le traité de Lisbonne et son article 123 nous ont été imposé alors que nous avions voté non en 2005 au TCE qui reprenait cet article. Attali ose parler de démocratie en France. Rappelons que la France n’est pas une démocratie

Le nouvel ordre mondiale

Attali ne cesse de faire les louanges d’une gouvernance mondiale, sortent de commission qui chapeauterai les grands principes économiques, écologiques, sanitaires pour tous le monde, permettant au néo libéralisme de s’étendre partout. Il ose présenter cela comme une hyper démocratie. Ce qui est évidement une fable, car on le voit avec l’Europe, les États ne sont plus souverains de leur économie, des produits qu’ils doivent laisser entrer dans leur pays etc… 27 commissaires non élus rédige les lois, les recommandations et les députés ne peuvent rien faire si ce n’est dire Amen. Cette chose que Attali ose appeler Hyper démocratie à une sale odeur de dictature capitalisme mondiale.

Attali est il blanc comme neige ?

En 2001, les ramifications de l’Angolagate ont atteint Jacques Attali, qui a été mis en examen pour « recel d’abus de biens sociaux et trafic d’influence ». Il n’a dû qu’au paiement d’une caution d’un million de francs d’échapper à l’incarcération. Il est relaxé en 2009 au bénéfice du doute. Les preuves restant à ce jour insuffisante. Bénéfice du doute, ce n’est pas un non lieu.

Il a été condamné pour plagiat sur un livre : « une brève histoire du temps »

Attali est il fasciste?

Dans un confrontation avec un salarié de continental (Xavier Mathieu) qui fut licencié en colère contre l’élite  bien pensante, Attali répond qu’accuser l’élite des maux de la terre c’est le début du fascisme. Or, je pense que le fascisme c’est de considérer que les chômeurs, les RMIstes, les retraités, les immigrés sont les boulets de la société. Cela est le fascisme. Ne retournons pas la situation. Montrer du doigt les élites bien pensantes qui ne cessent de nous faire croire que la Capitalisme est le nec plus ultra ce n’est pas du fascisme, c’est avoir ouvert les yeux sur une lutte des classes riches / pauvres. Cette luttes par élus, énarque, journaliste interposé entre une minorité de Banquiers et des milliards d’être humain.

Dans son livre « L’homme nomade, Edition Livre de Poche 2005  » il considère que l’homme après 65 ans coutent chère à la société.

L’allongement de la durée de vie devrait se faire sous condition d’être solvable. L’euthanasie deviendra un outil essentiel de gouvernement.

Rappelons aussi que dans les années 80 Mittérand et son conseiller Jacques Attali ont mis en avant le Front National dans les médias pour affaiblir le RPR. Attali était le conseiller spécial de François Mitterrand (qu’il fut le seul à rencontrer quotidiennement durant plus de neuf ans), nommé dès le 11 mai 1981, n’a quitté l’Elysée qu’en avril 1991.

Conclusion :

Cela fait 30 ans qu’on ne cesse de le voir à la télé sur les radios à donner son avis sur tout, à conseiller les présidents (Mitterrand, Sarkozy). Comme BHL, les journalistes étalent leur admiration sans borne. Je crois qu’il a assez parlé, il est temps pour lui de prendre sa retraite et de laisser le peuple réfléchir seul à ses problèmes, puisque que ces conseils partisans n’ont servi à rien. Ne laissons plus à des cols blancs la tache de penser ce qui est bon pour nous, fusionnons l’intelligence de tous le monde, bref exigeons une réelle démocratie…. autre chose que le vote tous les 5 ans et cause toujours après !

 

Référence :

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Microcrédit

(2)  http://www.rue89.com/2008/12/11/jacques-attali-la-micro-finance-un-facteur-de-relance-mondiale

(3) http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/01/11/microcredit-miracle-ou-desastre-par-esther-duflo_1290110_3232.html

(4) http://www.20minutes.fr/article/208932/France-Trop-de-stagiaires-Generation-Precaire-invite-Attali-a-donner-l-exemple.php

(5) http://www.tree2share.org/article-973-la-microfinance-indienne-vacille-.

1 Comment

Add a Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme