Emmanuel Todd Chez Taddéi La dette : Ce soir ou jamais

Il y a peu d’émissions de télé qui permettent de résister aux messages de la citadelle médiatique. Mais nous devons admettre que parfois certains journalistes méritent d’être remercié quand il laisse passer des messages que la plupart de ses confrères tentent de museler.

Frédéric Taddéi est un de ces journalistes qui laissent parler Mr Kasovicth, Mr Soral, Dieudonné, Mr Collon etc… et le 29 novembre 2011 c’est Emmanuel Todd qu’il laissera parler sur la dette publique.

Ce message que nous délivre Emmanuel Todd vaut le détour. Il affirme qu’on ne remboursera pas la dette publique, le tout est de savoir quand ? Espérons que cela soit avant qu’on nous ai dépouillé de notre système de retraite, de santé, de protection sociale, d’éducation.

A la fin il y a le porte flingue de l’Elysée Laurent Wauquier, l’idiot de service qui fait une comparaison canularesque. Alors que Emmanuel Todd et Frédéric Taddéi lui explique que nous, l’Etat, pouvons inverser le rapport de force entre l’emprunteur et le préteur, le roquet de service de l’Elisé explique que quand il va chez son banquier pour lui demander des sous il n’a pas l’impression d’être en position de force….

Quelle annerie !!! Un particulier n’est pas État. Un particulier est un client de la banque, mais nous le peuple sommes un État et nous devons être au dessus de la Banque, la banque doit être notre client et non l’inverse. Toutes les technocrates de l’Élisée et du PS sont des portes flingues des banques, leurs avocats, leurs gardiens du temple secret. Le secret que Emmanuel Todd n’a pas osé délivrer en revanche, c’est que ces prêteurs aux Etats sont en fait des fabricants d’argent qu’ils nous louent. Bref, les banques créent l’argent qu’elles prêtent et il faut le rendre avec des intérêts….

Allez encore un effort Mr Todd, délivrez nous un message encore plus fort, vous qui êtes au balcon médiatique pendant que nous, internautes du fond de la cave tentons de faire passer les messages par le soupirail aux gens de la rue.

 

Refusons de payer la dette publique, reprenons le monopole de la création monétaire et de la démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme