Discussion avec Greenpeace sur la campagne « Libérons l’énergie »

Dans le cadre de l’opération « Libérons l’énergie » de Greenpeace qui se prépare dans le cadre de la campagne présidentielle 2012 nous nous sommes engagés à communiquer sur les enjeux énergétiques et à lutter contre la propagande énergétique. Les lobbys de l’énergie carboné et nucléaire se livrent à des informations mensongères destinées à distiller le doute nécessaire à notre immobilisme et la continuité de leur profit.

Nous avons eu une discussion (par mail) sur le classement des candidats à la présidentielle sur leur engagement en matière de sortie du Nucléaire. Nous avons signalé divers points de désaccord sur ce classement provisoire. Ces derniers reposent sur :

  • Le classement de Mr Hollande comme ayant une politique attentiste au même niveau que Mr Mélenchon.  Pour nous Hollande est rétrograde et Mélenchon pourrait entrer dans le tableau du haut.
  • Dominique de Villepin comme candidat engagés au même titre qu’Eva Joly et Philippe Poutou.
  • L’absence de Mme Le Pen sur se classement, dont on sait qu’elle est pro nucléaire et donc rétrograde.

 

 ACTE 1

Notre première question fut donc de savoir pourquoi on retrouvait Mr Mélenchon au même niveau que François Hollande.

Voici la 1er réponse de Greenpeace.

De notre point de vue c’est le positionnement de M. Mélenchon qui manque de sérieux. En effet en dépit de son positionnement personnel, le Front de Gauche s’allie au Parti Communiste, dont les positions sur la question sont opposées. Le programme commun se contente donc d’un débat public sur la question, sans engagement réel sur une sortie du nucléaire. Nous jugeons cette position faible et rétrograde. Je me permet de citer ici un article du Monde.fr qui résume bien cette divergence des deux partis :
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2011/11/25/le-front-de-gauche-s-essaie-a-la-divergence-nucleaire_1609382_1471069.html

Voici notre réponse :

Je comprend effectivement que vous attribuiez à Mélenchon une position pas claire du fait de la présence du Partie Communiste derrière sa candidature dans le FRONT DE GAUCHE. Toutefois, le Parti de Gauche est pour la sortie du nucléaire. Le Front de Gauche est donc finalement porteur d’un référendum, ce qui est nettement mieux que Mr Hollande. Enfin, nous vous rappelons que EELV vient de conclure un accord avec le PS qui est moins pertinent encore que la position du FRONT DE GAUCHE.

Écoutez ce qu’en dit Mr Mélenchon le 7 février 2010, bien avant Fukushima.

ACTE 2

Greenpeace répond à notre commentaire

Nous ne sommes pas en accord avec votre analyse : l’accord FdG/PC n’aboutit sur rien de concret, aucun objectif mesurable en terme de sortie du nucléaire. L’accord PS/EELV, aussi critiquable soit il,  pose des objectifs chiffrés.

Par l’établissement de notre classement nous souhaitons que la transition énergétique soit un sujet central de la campagne électorale, et que les électeurs puissent faire un choix en fonction de programmes clairs sur cette question.
Proposer un référendum dont on ne s’engage pas sur le contenu, sur la formulation de la question qui sera posée au peuple, c’est out sauf un positionnement fort et clair en la matière.

Nous avons alors répondu à Greenpeace car la réponse nous semble très insuffisante en terme d’argument :

Oui, bien sur un référendum ne donne pas de chiffres, mais pourtant vous publiez des sondages qui montrent que la majorité des français sont pour la sortie du nucléaire… (77 %) N’avons nous pas là un indice fort, aussi fort que de belles promesses électorales. Je vous rappel qu’en Italie le référendum en juin dernier s’est soldé par un 94 % de non à la poursuite du programme nucléaire.  Ces deux chiffres sont des choses que vous mettez en avant sur la carte des militants de « Libérons l’Energie« .

Vous savez très bien qu’en cas de référendum le non l’emporterai, c’est d’ailleurs pour cela que l’UMP, le PS, le MODEM, le FN, ou DlaR s’y refusent tous catégoriquement.

De plus, Mr Villepin que vous classez comme un candidat engagé, au même titre qu’Eva Joly, est lui aussi porteur de l’idée d’un référendum. Sa position est la même que celle que vous avancez pour classer Mr Mélenchon comme attentiste. (2)

Je suis d’accord sur le fait que Eva Joly est plus ferme que Mr Mélenchon, mais si vous reprenez les propos de Mr Mélenchon avant qu’il soit investie par le PC il était aussi ferme sur la sortie du Nucléaire qu’Eva Joly et bien plus que Nicolas Hulot avant Fukushima par exemple.

Quant à François Hollande… quelle farce sa position. En effet, proposer de passer de 75 % à 50 % de production électrique nucléaire d’ici 2025 est une arnaque pour plusieurs raisons :

  • d’ici 2017 de nombreuses centrales nucléaires arrivent en fin de vie, et il faudra la fermer. N’importe quel candidat se retrouverait devant le fait accomplie.
  • en fermant 24réacteurs sur 58 comme l’entend l’accord factice PS/EELV il va falloir poursuivre le programme EPR pour produire 50 % d’électricité nucléaire comme le veut Hollande.
  • La position Hollande consiste en fait à ne rien faire de concret s’il devait être élu, juste à laisser se fermer les centrales en fin de vie, à laisser se construire les EPR, et comme en 2017 il ne sera plus là, le candidat suivant aura toute latitude pour accélérer le programme EPR.

 

Voici ce que dit François Hollande le 28 novembre au micro de Jean Jacques Bourdin sur RMC Info à propos de l’accord PS / EELV :

Appliquera-t-il toutes les mesures contenues dans cet accord PS EELV ? « Non. J’appliquerai les mesures qui me paraissent les plus essentielles » ou encore : « Je ne suis pas pour la sortie du nucléaire » expliquant que «  nous avons des centrales, nous avons là une industrie, elle doit continuer à produire ».  « Je suis pour le nucléaire de nouvelle génération »

Un candidat pour la sortie du nucléaire doit avoir une volonté d’aller vite, très vite et à ce petit jeu là, le NPA avec Philippe Poutou est le plus rapide (5 à 10 ans), plus encore que EELV. Une sortie amorcée rapidement obligera le président 2017 à continuer dans ce sens là en assurant le développement des énergies renouvelables.

Enfin, nous remarquons que vous n’avez pas classé Mme LePen qui est une farouche pro nucléaire rétrograde. Est ce un oubli ? Une volonté ? On ne combat pas ses idées en les ignorants, mais en démontrant leur vrai nature.

Nous avons l’impression que ce classement fait le jeu d’Eva Joly en la plaçant en tête des candidats engagés au coté de candidats qui risque de ne pas lui faire trop d’ombre (Poutou), ce qui n’est pas le cas du Front de Gauche qui possède un programme écologiste très engagés, anti productiviste, anti nucléaire, qui sur certains points dépassent celui d’EELV.

PS : Nous étions donateurs pour Greenpeace et à notre façon nous voulions participez à la préparation de cette campagne d’information anti propagande des lobbys nucléaires. Nous voulions aussi participer au changement de paradigme énergétique et environnementale du monde moderne. Mais nous quittons définitivement cette organisation non démocratique, qui comme les parties politiques manipulent et travestissent la réalité en s’appuyant sur des bénévoles de bonne foie qui n’ont pas encore mesuré le rôle de Greenpeace sur l’échiquier mondialiste, tout comme la fondation VVF ou AVAAZ. Le piège est astucieux, et même les haut placé des ces organisations ne l’ont pas compris, seul quelques élites issues des écoles du mondialisme placé à la tête des ces ONG savent quelle rôle elles jouent, je vous invite donc à lire les articles que nous avons publiés ici.

Référence :

(1) : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/accord-ps-ecolos-hollande-n-appliquera-que-les-mesures-essentielles_1055658.html

(2) : http://greenpeace.fr/2012/#!/question/1-etes-vous-pour-une-sortie-du-nucleaire-en-france/answer/86

Updated: 18 décembre 2013 — 10 h 17 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme