Comment wall street et goldman sachs affament le monde ?

Wall Street et Goldman Sachs (encore eux ! ) sont responsables des émeutes de la faim entre 2008 et 2011 qui ont provoqué la mort de millions de personnes.

Interview de Frédéric Kaufman sur Democracy Now, suite à l’article paru dans Harper’s, début novembre 2010.

Depuis un siècle le prix du blé n’avait cessé de baissé dans le cout de l’alimentation. Mais en 2005, avec le début de la spéculation sur le blé en stockant le blé pour faire monter les prix, le prix du blé en tant que matière première a pu être multiplié par 10. Ce qui bien sur ne se voit pas d’un facteur 10 sur la baguette de pain, car dans la baguette, le blé n’est qu’une infime partie du cout.

De plus nous avons un bras de levier qui nous permet de supporter une hausse de la farine de 50 centimes le kilo à 1 €, mais pour les pays pauvres ou les gens se nourrissent avec 1 ou 2 € par jour cette hausse est dramatique.

D’autant plus que le blé n’est pas le seul à souffrir de la spéculation, le maïs, le sucre, et les autres céréales ont connus le même sort.

Je me souviens en 2008 avoir discuté avec un ami boulanger qui me disait n’avoir jamais vue une telle flambée du prix des matières premières. Naïvement nous pensions que cela était le fait de mauvaises récoltes, d’une hausse de la demande des pays du tiers monde… mais nous étions loin d’imaginer que les prix étaient tiré artificiellement par des opérations boursières mafieuses qui consistes à acheter beaucoup de blé, et à la garder jusqu’à ce que les cours monte. N’est ce pas l’oeuvre du diable ?

Vraiment, il y en marre de Goldman Sachs, déjà la crise Grecque, c’est eux qui ont trafiqués les comptes de la Grèce pour la faire entrer dans l’Euro, puis lors de la crises des Subprimes ils ont encore tout fait pour faire exploser la bulle qu’ils avaient participés à créer, puis lors de la marée noire au mexique en 2010 encore, on les soupçonne d’avoir participé à un délit d’initier en vendant les actions BP juste avant l’accident.

Écouter ce que dit Max Keiser un économiste américain à propos de Goldman Sachs.

Mythe : les gens ne meurent pas de faim parce que nous ne pouvons pas produire assez de nourriture, ils meurent de faim faute d’argent pour accéder à ces denrées alimentaires.

Nous affirmons comme la FAO qu’il est possible de nourrir la planète avec un agriculture biologique pour le peu qu’on cesse de raisonner en marché, en profit et spéculation sur un bien vitale alimentaire.

 

Voir l’article complet publié  : en anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme