LES INTELLECTUELS DE SERVICE

Pour parvenir à établir le nouvel ordre mondial, les puissances occultes doivent contrôler les peuples et les gouvernement, ce qui nécessite en ensemble de mécanismes. Contrairement à ce qu’on croit, nos députés, ministres, présidents, parlementaires européens… ne gouverne rien du tout. Ils sont pris au piège d’un système de pression,  par de nombreux lobbys occultes.

Parmi ces forces occultes on connait des organisations comme la Commission Tri Latéral, le Groupe Bilderberg, la CFR, le club le Siècles, la French Américain Fondation etc…. Mais contrairement aux fantasmes ces groupes là ne sont qu’un petite parti du système de pilotage des nations. Ces groupes ne dirigent pas directement les politiques. Il faut ajouter à ces clubs de bonne pensée, des médias détenus par les mêmes trusts qui se rassemblent dans ces clubs privées de bonne pensée. Mais comme cela ne suffit pas, il faut des intellectuels de service qui relayent ces bonnes pensées, des faux philosophes, des faux économistes, des faux experts en tout genre qu’on nous passe et repasse sans cesse depuis 30 ans.

Les médias ne cessent de faire appel aux lumières d’intellectuels de service qui ont un avis sur tout. Alors bien sur, il faut des intellectuels, mais il ne faut pas que leur présence soit excessive avec des réflexions unilatérales. Le CSA fait semblant de contrôler le temps de parole des hommes politique, mais il ne s’occupe pas du temps de paroles des intellectuels de services qui servent à nous bourrer le crane d’idées à sens uniques.

Parmi les intellectuels de services, (ou faussaire comme les appel Pascal Boniface) il y le champion toute catégorie, Bernard Henry Levi. Mais aussi Alain Minc, Jacque Attali, Marc Touati pour ne citer que les plus connus.

Les trusts et lobbys puissant qui veulent atteindre la création d’un nouvel ordre mondial s’appuient sur des intellectuels en favorisant leur ascension médiatique, leur mise en avant et ainsi leur présence excessive dans les médias pour distiller une pensée unique.

Parfois se sont même des scientifiques qui sont mis en avant pour appuyer les campagnes de vaccination de masse, ou les lobbys nucléaire et anti réchauffement climatique avec par exemple Claude Allègre, Vincent Courtillot.

La plupart du temps, ces intellectuels, ne se rendent pas compte de la façon dont ils sont eux mêmes manipuler. Leur ego atteint de tel niveau qu’ils se prennent vraiment pour de véritables élites intellectuels. Ils peuvent être de bonne foie et pensent que si on est à ce point courtiser par les médias c’est que l’on est bon. Ceci est absolument faux, la puissances des médias permet de passer de l’ombre à la lumière et de la lumière à l’ombre en une fraction de secondes, quel que soit votre talent ou votre parcours.

Les artistes eux doivent fermer leur grande bouche

D’ailleurs, avez vous remarqué que dans les médias on ne voit pas d’artistes vraiment engagés. Les chanteurs, comédiens, humoristes ne profitent que rarement de la lucarne médiatique dont il dispose pour s’engager dans un combat intellectuel. Les artistes peuvent s’engager, mais uniquement dans le cadre de leur chansons, sketchs, spectacles, films…. jamais sur un plateau de télé ou lors d’une conférence de presse. Bref, si tu es artistes, tu as le droit de faire des textes engagés, mais pas trop quand même, et surtout en dehors de ce cadre là, tu fermes ta gueule.

Les rares artistes qui ont essayé comme Coluche ont subi des pressions, boycotts, menaces de mort. Plus récemment c’est Jean Marie Bigard qui à oser douter de la version officielles des attentats du 11 septembre et qui s’est retrouvé placardé. Juste avant lui Dieudonné osant un sketch sur le colon Israéliens fut mis au placard, traité d’antisémite etc… Etrange non ?

Si les artistes qui sont populaires adulés des foules décident de profiter de la lucarne médiatique en dehors du cadre qui leur ai réservé, ils peuvent emporter bousculer l’ordre établie et les élections. En 2007, Nicolas Hulot, qui n’est pourtant pas Coluche, inquiétait beaucoup la classe politique. Coluche est mort dans un accident de moto à 55 km/h tué par un camion qui à tourner en face de lui au dernier moment et non en roulant à fond dans un virage en se prenant un camion comme on l’a lu dans tous les médias. Attentat, Accident, on ne saura jamais, mais l’homme n’avait pas le droit de se présenter aux élections, de parler d’autre choses que de ces blagues. Est ce normal en démocratie ? Non car nous sommes pas en démocratie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme