François Hollande est un miroir aux allouettes, un fake, un hoak….

Des millions de gens pensent que pour virer Mr Sarkosy il faudra voter François Hollande. Nous affirmons qu’entre ces 2 personnages nous avons le choix entre se crasher à 130 kmh ou à 110 km/h. La démonstration en quelques pages.

L’ancien premier secrétaire du PS a trouvé son créneau : il sera le « socialiste responsable », qui s’aligne sur les objectifs les plus ambitieux de réduction du déficit, également favorable à une plus grande intégration européenne.

donner du sans à la rigueur

Bref, l’état qui dépense trop, on connaissais déjà cela avec l’UMP, et bien se sera la même rengaine avec le PS. Par exemple, sur les retraites le PS et Hollande n’ont pas l’intention de revenir sur la retraite à 60 ans à taux plein (sauf si vous avez commencé à travaillé à 18  ans ou avant, sinon ce sera 65 ans pour tous le monde à taux plein). Le PS à profité de la contestation de masse contre les retraites, il a essayé de se présenter comme défenseur des travailleurs, surfant sur la vague de contestation.

Sur les fonctionnaires, le PS n’a pas l’intention de recréer les 60000 à 70000 postes de fonctionnaires qui ont été supprimés par la réforme de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux. Hollande envisage juste le gel de cette mesure.

Sur le traité de Lisbonne pour lequel les Français ont voté non par référendum, Hollande n’a pas l’intention d’en revenir. Il avait d’ailleurs voté oui en 2008 par voie parlementaire.

Hollande et le PS envisage d’utiliser la moitié de l’argent économiser pour désendetter l’Etat… Rappelons que le déficit est de 1700 milliard d’euros et qu’au mieux ils pourront mette sur la table 10 milliards… alors qu’en contrepartie on paye 50 à 60 milliards rien qu’en intérêt…. de qui se moque t’on. La France ne remboursera JAMAIS, nous l’affirmons. Cette dette publique est illégitime, elle est le fruit de la privatisation de la planche à billet qu’on a donné aux banques.

Le trouillomètre dans le rouge devant les agences de notation

Le seul souci de François Hollande est de faire le beau devant les agences de notation pour que la France continue de s’endetter pas trop cher auprès des banques privées.Sa seule solution face aux dettes des États c’est de créer des eurobonds, sorte d’emprunt européen en nom et lieu de tous les pays d’Europe. Bref, on s’endette tous ensemble, on s’accroche des chaines et des boulets et ont saute à pied joint. C’est comme si dans une résidence on vous demande de payer une partie des dettes de la personne du 3ème, puis de celle du 5ème etc….

François Hollande n’a pas compris que l’Europe est un système auto bloquant voulu par la puissance impérialiste que sont les Américains. On nous a fait croire que l’UE c’était pour faire contrepoids aux Etats Unis, mais pas du tout, l’Amérique à œuvrer depuis 50 ans pour que l’Europe de fasse, tout  en sachant très bien que cela aboutirait à un situation économique globale désastreuse. Les Etats Unis étant incapable de rester les maitres du monde, ils tentent d’affaiblir les autres pays pour garder une tête au dessus. Voir à ce sujet la conférence de François Asselineau  « Qui gouverne réellement la France? »

Qu’y a t’il dans la tête à François… ce qu’il a appris à l’école pardi… et ou est il allé à l’école ? Ou continue t’il de puiser son inspiration ?

François est allé à l’école à Neuilly sur Seine, comme Mr Sarkozy ou on y trouve la plupart des ministres, bref, la bourgeoisie politique. Il fera ensuite une Licence de droit comme Nicolas Sarkosy. Puis il sortira diplomé de l’ENA en 1980 dans la promotion Voltaire dans laquelle on trouve aussi Dominique de Villepin (UMP), Henries de Castries (PDG Axa membre du Bilderberg), Bernard Lolliot (directeur général du Crédit Agricole Centre France). Bref en quoi peut il est di différent de Sarkozy ????

Au Club le Siècles : Ce club privé ou les membre sont cooptés est le témoin de l’insuffisance de Mr Hollande face la guerre des classes qui se joue partout dans le monde. Ce club n’est pas comme certains l’imagine le lieu ou le pouvoir s’exerce, il est un lieu ou les fondateurs mettent en relation des élues, des journalistes, des industriels, des financiers, qui tous ont à peu près la même idéologie néo libérale européiste et mondialiste.

La French American Foundation (FAF), piloté en sous-main par les services de renseignement américains pour recruter des« élites » françaises « amies » de Washington. Parmi les Young Leaders de la FAF figurent notamment Alain Juppé, François Hollande, Pierre Moscovici, Valérie Pécresse, Arnaud Montebourg, Christine Ockrent, Nathalie Kosciusko-Morizet, Erick Raoult, Nicolas Dupont-Aignan, Guy Sorman, Laurent Wauquiez, etc.

François Hollande s’est rendu au temple de la Franc Maçonnerie le 22 novembre 2011 histoire de s’assurer l’aide de se réseau de l’ombre.

Quand au discours de Mr Hollande il est d’un vide sidérale si on prend un peu de recul…

Il nous parle de « Nouvelle donne » reprenant un vieux slogan de Roosevelt de 1933 « New deal »? Si vous lisez cet article vous ne serez pas déçu, il n’y a rien que des mots, des promesses, des souhaits du genre  » promouvoir une industrie forte »…. sans dire comment il s’y prend. L’art de laisser entendre des choses incroyables sans jamais expliqué comment il s’y prend…

Résumons nous :

Le PS est un parti pro capitaliste qui place les banquiers, les agences de notations au dessus des Etats. Le PS crois naïvement qu’on peut avoir une croissance économique infinie dans un monde fini et que la croissance verte pourra enrayer la fin de la croissance. Le PS à gouverné le pays sous Mitterrand, avec la majorité Jospin, il a contribué depuis 40 ans à idéaliser le concept de l’euro dictature, vous savez ce machin ou les textes de lois sont rédigés uniquement par les commissaires européen et les lobbyistes (7 lobbyistes par députés) et ou les députés applaudissent quand on leur donne le signal.

Le PS et François Hollande raisonne dans un carcan intellectuel absurde. Il refuse de voir que nous peuple avons été dépossédé de la création monétaire, que la démocratie est une arnaque.

Vous voulez du changement, vous ne le trouverez ni au PS ni au Modem, ni à l’UMP, ni au FN qui lui aussi est un parti pro capitaliste au services des patrons

 

 

Updated: 28 novembre 2011 — 15 h 14 min

1 Comment

Add a Comment
  1. Que les représentants de la Nation élus au titre de membres du Parti Socialiste ne rejette pas une loi qui soumet les Français aux ordres de la finance mondialisée, c’est insensé. Ce texte est un verrou qui doit soumettre le peuple à l’oligarchie des plus grosses fortunes de la planète. En vue, il y a la fin de la République et de la démocratie, la misère ou l’esclavage en guise de liberté, le travail asservi par des intérêts privés et probablement la fin des nations européennes. Ce sera tout simplement la victoire totale du capital sur le travail. Comment voulez-vous qu’un « Parti Socialiste » se rende complice d’un tel virage de l’Histoire ? Ou alors, les mots n’ont plus aucun sens !
    Et pourtant, c’est arrivé : les dirigeants socialistes et leur candidat ont pris la décision de s’abstenir… Pourtant, la question, après réflexion, était simple : Etes-vous favorable à la victoire, normalement sans retour, du capital sur le travail ? A une telle question on répond par un oui ou un non, mais s’abstenir est complètement irrationnel.
    Il est vrai que François Hollande a déclaré ne as être socialiste, mais social-démocrate. Honnêtement il aurait du changer de parti ou changer le nom du parti quand il le dirigeait. Ces derniers jours, il faisait des déclarations importantes pour, ensuite, changer d’avis comme de chemise. Et si nous apprenions à mieux le connaître :
    Renseignez-vous sur Internet sur ses conseillers, notamment en économie : ce sont des spécialistes du libéralisme et du monétarisme.
    Il fréquente le Siècle, bien sûr, comme plusieurs membres égarés du PS.Son ami, Pierre Moscovici, a créé son club de soutien avant les primaires où se retrouvent les socialistes qui le souhaitent, à condition qu’ils ne soient pas marqués à gauche. Enfin et surtout, il est membre des « Youngs Leaders » depuis les années 1990 dans la French American Foundation, c’est-à-dire reconnu comme faisant partie des élites françaises « amies » de Washington. Si ce candidat est socialiste, alors moi … je suis évêque ! Attention, cela ne veut pas dire que Sarkozy soit moins dangereux : lui, c’est aussi la droite, mais une droite moins hésitante même s’il fait parfois marche arrière et son orgueil, personnellement, m’effraie. Lui, nous le connaissons bien. Nous avons aussi pu apprécier jadis Bayrou, champion (dit-il)de la laïcité alors qu’il a mis tous les laïques dans la rue et que sa loi, pourtant votée, n’a jamais été appliquée.
    Par contre, je connais Jean-Luc Mélenchon depuis 1973 et, à l’époque, je ne l’aimais pas beaucoup : j’étais dans un autre courant du PS et il était décourageant car il était vraiment trop fort : trop intelligent, trop déterminé, assez rusé pour toujours arriver à ses fins et faire gagner sa cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme