Citations de banquier qui devraient nous interpellez plus que ça

"Celui qui contrôle l'argent de la nation contrôle la nation ".
Thomas Jefferson (1743-1826), 3ème Président des Etats-Unis

"Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout ". Thomas Jefferson

"Quand l'argent d'un gouvernement dépend des banques, ce sont elles et non les chefs du gouvernement qui contrôlent la situation ". Napoléon Bonaparte

"Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin ".
Sr Henry Ford (1863-1947), fondateur de Ford

"Quand le pillage devient un moyen d'existence pour un groupe d'hommes qui vit au sein des élites de la société, ce groupe finit par créer pour lui-même tout un système juridique qui autorise le pillage, et un code moral qui le glorifie. "
Frédéric Bastiat (1801-1850), économiste politique

"Donnez-moi le contrôle sur la monnaie d'une nation, et je n'aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois ". Mayer Amschel Rothschild (1744-1812), fondateur de la dynastie banquière des Rothschild

"Le système bancaire moderne fabrique de l'argent à partir de rien. Ce processus est sans doute le tour de passe-passe le plus étonnant jamais inventé.

Les activités bancaires ont été conçues dans l'iniquité. Les banquiers possèdent la Terre. Prenez-leur, mais si vous leur laissez le pouvoir de créer de l'argent d'un petit trait de plume, ils vous la rachèteront…

Enlevez-leur ce grand pouvoir et alors toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront, comme elles devraient le faire, et alors nous aurons un monde meilleur où il ferait mieux vivre. Mais si vous voulez être les esclaves des banques et continuer de payer le coût de votre esclavage, laissez les banquiers continuer de créer l'argent et de contrôler le crédit. "
Josiah Stamp, directeur de la Banque d'Angleterre de 1928 à 1941 (et 2ème plus grande fortune de Grand-Bretagne à l'époque).

"Toute l'économie mondiale dépend du consommateur, s'il cesse de dépenser l'argent qu'il n'a pas pour des choses dont il n'a pas besoin, nous courons à notre perte." Bill Bonner, économiste.

Updated: 9 novembre 2011 — 22 h 56 min

2 Comments

Add a Comment
  1. Nous y sommes : partout dans le monde, une souffrance face à un « ordre universel » imposé par le capital, l’argent roi, et qui sans vergogne s’affuble du nom de « libéralisme ».
    Ici, les paysans sont chassés de leurs terres, là des ouvriers sont chassés de leurs ateliers, ici des enfants sont exploités, là c’est la famine…
    Faudra-t-il toujours que les peuples refassent la révolution pour récupérer un pouvoir, une liberté, que s’approprient inérorablement, insidieusement, des minorités discrètes ?

    1. Oui, c’est vrai, on ne doit jamais lacher notre vigilance pour nous protéger des abus de pouvoir.

      Mais une chose nous a échappée et que nous découvrons, c’est que la révolution commencée en 1789 n’était que partielle, elle n’a pas permit une égalité concrète. Cette révolution fut soutenue et pousser par le courant philosophique des lumières, des notables qui y ont vue un moyen de casser la monarchie et le clergé qui limitait la capacité d’entreprendre. C’est de la qu’est né le libéralisme d’entreprendre, la concurrence libre.

      La révolution à permit de poser quelques bases philosophique intéressante, mais elle as surtout oublié de créer une vraie démocratie. Car en 200 ans d’histoire, jamais les pauvres n’ont pris le pouvoir, se sont toujours les riches qui ont pris le pouvoir. L’élection est un chèque en bois qu’on laisse sur la base de promesse qui n’engage que ceux qui les croient, de communication, d’impression, de lobbying….

      Il suffirait d’avoir une vraie démocratie ou se sont toujours les vrais gens du peuple qui gouverne collectivement pour empêcher les abus de pouvoir, cette acaparation des pouvoirs.

      Nous pensons qu’il faut une assemblée constituante pour rédéfinir la démocratie et sont fonctionnement, et pour cela il ne faut surtout pas que les parlementaire soit élue, car on y retrouvera des équivalent à copé et holllande, des politiciens de carrières qui ne pense que pour défendre leur intérêts et ceux de leur mécènes. Le tirage au sort des parlementaires assortie d’un espace publique sous forme wikipédia pour tous le peuple + référendum nous apparaît une solution exceptionnelle.

      Peut on y arriver… nous le pensons… en 15 jours de présence massive et en criant des slogans, le peuples à pu faire démissionner le gouvernement de Roumanie, et sans répression des forces de l’ordre comme on a pu le voir en Egypte ou en Tunisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme