Bientôt, la guerre sainte en Syrie ?

Nous avons été berné par la guerre en Libye qui s’avère un média mensonge dont aucun média ne daigne parler. Rappelons brièvement qu’aucune preuve n’a établie que le régime de Libye à utiliser l’aviation pour faire des milliers de victimes, pour violer les femmes en donnant du viagra à ses soldats. Rappelons que Kadhafi ayant accepté que des élections soit mise en place, mais que l’OTAN s’est refusé à négocier, prétextant qu’il fallait de toute façon virer ce Kadhafi qui prévoyait entre autre que la Libye deviennent majoritaire dans les droits d’exploitation du pétrole, passant de 30 à 51 %

La guerre en Libye n’est pas une guerre pour la démocratie ou protéger le peuple c’est un guerre colonialiste sous couvert de guerre sainte démocratie. Depuis que L’OTAN à mi ses pieds la bas l’ONU estime à  50000 le nombre de civil tué.

La Syrie est en train de vivre la même diabolisaiton. Une minorité de la population de révolte (1 %), prend les armes et tente de créer des situation explosive… que ferait l’état Français si des manifestant venait avec des armes pour déclencher des combats contre les forces de l’ordre ????

TF1 le 29 mai dernier est l’auteur d’un média mensonge. La journaliste parle d’une manifestation anti régime place trocadéro à Paris, alors qu’en réalité il s’agit d’une manifestation de soutien au régime de Bachar (ref)

Les Etats Unis finance l’opposition au régime Syriens depuis 2006 d’après l’analyse des communiqués mis à jour par Wikileaks (ref)

Il y a des enjeux géo-économiques autour de la Syrie et des pays du moyen orient, c’est là que se trouve les mobiles de la guerre.

Je suis inquiet pour les Syriens, j’espère qu’il ne vont pas vivre la folie de nos dirigeants impérialistes qui croient savoir ce qui est bon pour les autres.

A lire pour nous informer

Malgré les appels quotidiens de l’opposition à manifester par millions, il est clair, d’après le nombre de gens vus jusqu’à présent dans les rues de Syrie, que moins d’1% de la population (environ 150 000 personnes) a participé aux manifestations. Clairement, ce n’est ni l’Egypte ni le Yemen, où vous avez des centaines de milliers ou même des millions de manifestants chaque jour. En Syrie, on a vu quelques milliers de protestataires ici, quelques centaines d’autres là-bas, le vendredi essentiellement. Et pourtant les gouvernements occidentaux, l’opposition syrienne, et les médias couvrant la situation ont utilisé avec lyrisme l’expression « le peuple syrien » dès la première démonstration d’une poignée de jeunes gens devant la mosquée Ummayad. Cela implique que ces jeunes gens auraient le soutien du peuple tout entier, ce qui est une sérieuse déformation des faits. Comment pensez-vous que réagissent les Syriens quand tous, des officiels occidentaux jusqu’aux journalistes, les enrôlent automatiquement dans le camp des partisans du changement de régime ? Personne n’a rappelé que pendant plusieurs semaines, ces Syriens ont manifesté dans de nombreuses villes pour soutenir leur président. Ces manifestations quotidiennes, festives et même bruyantes, n’ont pris fin que lorsque le ministre de l’Intérieur leur a enjoint de cesser leurs initiatives, par trop « bruyantes ». En fait, la seule fois où les Syriens sont descendus dans la rue par millions, c’est le jour où les supporteurs d’Assad ont envahi les grandes villes du pays. Il est pour le moins bizarre que les médias internationaux, dans leur majorité, aient décrété que tous ces Syriens chantaient et dansaient dans les rues parce qu’ils… craignaient le régime ! (…) Ironiquement, certains de ces mêmes journalistes soulignaient que la « révolution » était sur le point de triompher parce que « la barrière de la peur avait été brisée » !

Updated: 16 novembre 2011 — 9 h 36 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Info-resistance © 2014 Frontier Theme