Exigeons les vrais raisons de l’intervention de l’occident en Libye

Des doutes sur les preuves et la légitimité de l’intervention jusqu’au média mensonge organisé.

De nombreux journalistes indépendants (1, 2, 3, 10, 14) et médias étrangers nous alertent sur le fait que l’intervention en Libye n’a rien a voir avec le printemps arabe, avec l’idée d’y défendre les droits de l’homme. L’intervention de l’OTAN nous a été soumise au nom de la sacro sainte démocratie. Il fallait défendre une contestation du régime de Kadhafi. Cette contestation pacifique le 15 février se transforme en contestation armée avec des rebelles déclenchant une guerre civile. Qui a fourni les armes, qui a préparé cette insurrection armée la mettant en scène avec les médias. En effet, les rebelles comme les appels les médias, sont des hommes armés par les pays occidentaux, parfois étranger, que l’on a poussé sur le devant de la scène pour donner l’illusion d’un soulèvement. (6, 7). Ces rebelles que l’OTAN va armer ensuite et utiliser ont commis des crimes de guerre. (8) et parfois ce sont directement les bombes de l’OTAN qui ont tués des civiles. (9)

La contestation à commencé à Benghazi, et rapidement, les opposants politiques de Kadhafi se sont auto proclamé Conseil National de Transition. Le 15 février les manifestations pacifique commencent à Benghazi avec une répression qui est condamnable. Le 17 février le régime Libyen aurait massacré les contestataires avec hélicoptères, avions de chasse etc…, ce qui pour l’instant n’a toujours pas été prouvé. (pas d’images, des affirmations émanant du CNT). Les sattelites russes n’ont pas observés d’attaques aériennes. De plus le 17 février et les jours suivants, ce sont les manifestants qui ont attaqué la caserne et les postes de polices, utilisant un bulldozer, cocktail Molotov, et des armes à feu. Les soldats ont repoussé les manifestant par la force, ce qu’aurait probablement fait n’importe quel gouvernement au monde dans ces conditions. Les hommes qu’on a vue dans les rues de Benghazi le 17 février et qui ont agresser les manifestants nous ont été présenté comme la milice de Kadhafi, mais rien ne permet de le prouver. Ni les tenues qu’ils portaient, ni les armes qu’ils utilisaient, ni la façon de déclencher les hostilités. Ces manifestants violents agissaient comme des casseurs armés, cassant, blessant, tuant sans discernement. (voir reportage diffusé sur TSR visible sur dailymotion)

L’ambassadeur de France en Libye, M. François Gouyette, lors de son audition à l’assemblée nationale le 8 mars 2011 dit :  » Nous avons certes vécu, entre le 16 et le 26 février, jour de notre départ, une dizaine de jours de fortes tensions et d’affrontements – non pas tant à Tripoli que dans les autres régions –, mais leur relation a fait l’objet d’exagérations, voire de désinformation. Ainsi, l’information, reprise par les médias occidentaux, selon laquelle l’aviation aurait bombardé Tripoli est parfaitement inexacte : aucune bombe n’est tombée sur la capitale, même si des affrontements sanglants ont eu lieu dans certains quartiers. » (15)

Par la suite la Ligue des droits de l’Homme Lybienne à rapporté à l’ONU que Kadhafi aurait tué 6000 personnes, qu’il a fait 12000 blessés, des centaines de disparus et des viols. Or, la Ligue des droits de l’homme Libyenne n’a aucune preuve, elle à fait une évaluation de la chose d’après ce que lui aurait dit le Conseil National Provisoire d’opposition. C’est donc l’opposition au régime Libyen qui a accusé Kadhafi en s’appuyant sur la crédibilité de la ligue Libyenne des droits de l’Homme. (2) Deux mois après l’intervention de l’OTAN en se basant sur des informations de la Ligue Lybienne des Droit de l’Homme et du CNT, la cour pénale internationale est incapable de justifier ces crimes. Elle parle, je cite de « motifs raisonnable de croire » que Kadhafi aurait mené une attaque, tuant, blessant, arrêtant et emprisonnant des centaines de personnes. (4) De plus aucun témoignage, aucune preuve n’a été rendu publique, et le rapport du mandat d’arrêt international nous renvois vers des communiqués de presse émanant entre autre de la CIA, du CNT, de CNN, de la Ligue Libyenne des droits de l’homme etc… bref de l’opposition. (4) On trouve aussi des vidéos émanant de BFM TV. D’ailleurs la vidéo en question que vous pouvez voir n’est en rien une preuve de crime contre l’humanité.

Toute les images que nous avons pu voir sur nos télévisions et que vous retrouvez sur internet ne montrent pas ce qui est décrit. Or, avec les moyens de communication actuel, (téléphone, internet) il est étonnant d’avoir si peu d’image. Sur certaine vidéo on nous parle d’hélicoptère, d’avions qui bombardent les civiles dans Benghazi, mais nous n’avons pas les images de ces hélicoptères. On ne trouve aucune vidéo des faits décrivant ce qui est dit. De plus sur le JT de TF1 avec Claire Chazal, le commentaire dit : « les vidéos nous parviennent au compte goutte sans qu’il soit possible de les authentifier » Ou encore : « cette vidéo aurait été tournée« , ou encore  » une ONG parle de 173 morts » sans cité l’ONG en question…. bravo le journalisme sur TF1. De plus on entend un témoignage d’une dame qui dit  » ils sont en train de tuer les gens qui enterrent leur proches, d’ou je suis on entend des tirs et on voit de la fumée« . Ce témoignage repose sur la vision de fumée et de bruit de tir, le témoin ne voit pas directement ce qu’il se passe. C’est une négligence de plus de la part de Claire Chazal.

Une planification de guerre prévue de longue date :

On ne nous a jamais parlé des enjeux géo économique et politique de la Libye. Certains journalistes (5) vont jusqu’à affirmer que les Etats Unis avait planifier cette guerre mais étaient incapable de lancer cette guerre eux mêmes pour des raisons diverses (électorale, calendrier….), ils auraient délégué à leur vassaux, la France et l’Angleterre la charge de cette opération qui était planifiée de longue date, mais ou un prétexte manquait.

Des éléments viennent renforcer cette thèse d’un plan de longue date. Les services secrets Italien affirment dans le journal Libéro du 24 mars que dès le mois de novembre l’Elysée préparait son coup d’Etat. Dès le 21 octobre les services secret Français ont préparé la révolte de Benghazi. Pour cela il fallait préparer la trahison de personnalité politique en Libye. C’est donc Nuri Mesmari (bras droit de Kadhafi) qui est venu en France le 21 octobre pour rencontrer les services secret Français. Nuri Mesmari fournira des informations sur les personnes qu’il sera possible de corrompre pour les retourner contre le régime.

De plus le 8 novembre on apprend dans le journal Le Monde que les forces alliés étaient déjà déployées dès la mi février juste avant que ne démarre les manifestations. Ont il donner des armes aux rebelles pour la seconde manifestation du 17 février ?

La France et l’Angleterre ne sont pas intervenu pour protéger les civils. Mais c’est pourtant comme cela que Mr Sarkosy, Mr Juppé, Mr Henry Levy nous ont vendu leur plan d’intervention. La France et l’Angleterre sont intervenus pour défendre des intérêts nationaux dont on ne nous parle pas dans les médias. La Libye possède du pétrole, Totale, BP, Exon y sont implanté, et des grandes entreprises française ont des contrats (Les chantiers St Nazaire, Vinci). La Lybie se trouve en bord de mer, l’idéal pour acheminer les marchandises de la l’Afrique jusqu’a l’Europe. De plus Kadhafi a toujours été l’homme à abattre, et il fallait user d’un prétexte pour intervenir à la place du peuple. La Libye ne possède pas d’arme de destruction massive, elle n’est pas accusé d’être impliqué dans les attentat du 11 septembre, alors il ne reste que l’argument d’installer une démocratie avec des bombes (la démocratie n’existe pas pour le moment). Alors bien sur, il y a beaucoup de pays qui fonctionnent avec des régimes contestables, l’argument est donc insuffisant. Alors il fallait y ajouter la notion de crime de guerre dénoncé par la Ligue des Droit de l’Homme.

Mobile du crime et enjeux internationaux :

3 choses doivent nous interpeller sur cette guerre humanitaire:

La 1ère, c’est que dès le mois de mars le CNT et les rebelles ont pris le temps de créer une banque centrale Libyenne en se basant sur la création monétaire par le crédit. (11, 12) « Un fait pratiquement pas mentionné par les politiques occidentaux et les experts des médias c’est que la Banque Centrale de Libye appartient 100 % à l’État… Actuellement, le gouvernement libyen crée sa propre monnaie, le Dinar libyen, via les établissements de sa propre banque centrale. On peut difficilement argumenter que la Libye n’est pas un état souverain avec ses propres ressources importantes, capable de gérer économiquement son avenir. L’un des problèmes majeurs pour les cartels bancaires mondialistes c’est que pour faire des affaires avec la Libye ils doivent passer par la Banque Centrale de Libye et sa monnaie nationale un endroit ou ils n’ont absolument aucun pouvoir ou capacité de prendre le pouvoir. Donc, détruire la Banque Centrale de Libye n’apparaît probablement pas dans les discours d’Obama Cameron et Sarkozy, mais c’est certainement au sommet de l’agenda mondialiste d’absorber la Libye dans son giron de nations dociles. »

La 2ème c’est que la Libye avait le projet d’une monnaie commune en Afrique, le Dinar Or (13), et que cette monnaie serait bien sûr gagé sur l’or. Ce qui nécessiterait à tous les pays d’Europe ou les États Unis de payer avec de l’or leur achat et non avec des bouts de papier vert sans valeur réelle. En effet, depuis 1971 le dollars n’a plus d’équivalent en or, il est désormais convertible en pétrole, ce qui permet aux Etats Unis de s’approprier toutes les réserves de pétroles mondiales. De plus la Libye possède d’importantes réserves d’or, qui leur donnerai un pouvoir économique important.

3ème aspect crucial. Il faut noter que Kadhafi projetait de porter la participation de l’Etat Lybien de 30 à 51 % des profits que tirent les sociétés transcontinentales du pétrole (EXON, TOTAL etc…) qui exploitaient le pétrole en Libye. « Les compagnies pétrolières sont contrôlées par des étrangers qui en tirent des millions. A présent les Libyens doivent prendre leur part. » Les cables dévoilés par Wikileaks (US nov 2007) révèlent que les Etats Unis s’inquiétait de la politique de plus en plus nationaliste que menait la Libye. (16)

Conclusion : Méfions nous des BHL, Sarkozy, Juppé et compagnie qui nous vendent la guerre en Libye comme une guerre pour la sainte démocratie, pour tuer l’incarnation du mal, pour le bien des pauvres… L’histoire récente nous démontre que les guerres pour la démocratie ne sont que des prétextes. Exigeons que nos journalistes fassent leur boulot correctement au lieu de nous vendre du divertissements 23/24h. Interpellons nos chers politiciens pour qu’ils s’expriment sur ces sujets, nous verrons alors leur véritable nature.


Rony Brauman par franceinter

Voici une vidéo d’un journaliste controversé, notament après son ouvrage sur le 11 sept 2001, mais qui avec recul avait débusqué bien des faits troublants et dont l’ouvrage fut un succès mondiale.

Voir nos autres articles sur le sujet :

http://www.lepost.fr/article/2011/10/18/2616956_scandale-guerre-humanitaire-en-libye-pas-de-preuve_1_0_1.html

http://www.lepost.fr/article/2011/10/20/2619029_kadhafi-est-mort-mais-le-media-mensonge-humanitaire-non_1_0_1.html

http://www.lepost.fr/article/2011/09/15/2590907_propagande-media-mensonge-la-lybie-n-echappe-pas-a-la-regle_1_0_1.html

PS : Je ne soutiens pas le régime Kadhafi, mais je ne soutiens pas non plus la monarchie de Sarkosy qui utilise le média mensonge et le chantage humanitaire émotionnel pour nous faire accepter l’intervention de l’OTAN. Pour le moment, l’intervention est un échec, des millions de gens ont du fuire, des infrastructures sont détruites, des civiles sont morts en grand nombres. Notre action revient à remplacer la grippe par le choléra.

Il se trouve que depuis les attentats du 11 septembre, l’invasion de l’Afghanistan, de l’Irak les preuves s’accumulent et nous démontre que les véritables enjeux sont économiques. La Libye n’échappe pas à cette règle.

Enfin, je vous invite à lire la presse africaine, et à ne pas se contenter de la presse occidentale partisane. http://www.afriscoop.net/journal/spip.php?article4524

Sources:
1 : http://www.michelcollon.info/VIDEO-Un-autre-11-septembre-est-il.html
2 : http://www.laguerrehumanitaire.fr/
3 : http://www.voltairenet.org/Thierry-Meyssan-La-recolonisation

4 : http://www.icc-cpi.int/iccdocs/PIDS/publications/LibyaQandAFra.pdf

5 : http://youtu.be/OraM6u6Jzrg

6 :http://mounadil.wordpress.com/2011/03/21/qui-sont-les-rebelles-libyens-que-soutient-miliitairement-nicolas-sarkozy/

7: http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2622p050-051.xml0/

8: http://www.france24.com/fr/20110713-human-rights-watch-revele-exactions-commises-rebelles-libye-mouammar-kadhafi-violcences

9 : http://www.michelcollon.info/VIDEO-Sarkozy-combien-d-enfants-as.html

10 : http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2011/03/27/libye-suite-va-t-on-faire-la-guerre-a-une-vingtaine-de-pays/

11 : http://www.marketoracle.co.uk/Article27208.html

12 : http://sos-crise.over-blog.com/article-kadhafi-a-ose-defier-americains-et-europeens-il-le-paie-71959402.html

13 : http://www.politique-actu.com/dossier/projet-dinar-or-systeme-dollar-petrole/294325/

14 : http://youtu.be/FPTMiMLhkd4 Interview Jacques verges sur france 24

15 : http://www.voltairenet.org/Audition-de-l-ambassadeur-de

16 : Libye Média Mensonge, Manuel de contre propagande, Michel Collon.

Info-resistance © 2014 Frontier Theme